Patrimoine en Franche-Comté - Maison et boulangerie de La Prévoyante, atelier d'horlogerie d'Abel et Ernest Monnin

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et boulangerie de La Prévoyante, atelier d'horlogerie d'Abel et Ernest Monnin

12 place de l' Hôtel de Ville
25 - Charquemont
Dossier IA25001327 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

Le bâtiment est construit vers 1898 pour la SA coopérative La Prévoyante (dissoute après la première guerre mondiale), qui y établit une boulangerie. Exploité au début des années 1920 par un M Napiot puis par les frères Joseph et Roger Mougin, l'établissement est repris vers 1939 par Roger Tyrode, marié à Ida Morel (une fille de l'horloger Victor Morel), qui fera édifier vers 1965 sa propre boulangerie rue de la Gare. Le bâtiment était toutefois passé dès le début des années 1930 à la veuve de l'horloger Ernest Monnin (décédé en 1922), Valentine Patois (soeur de l'horloger Félix Patois, au 2 rue Pasteur, et belle-soeur de l'horloger Emma Domon, au 14 Rue Neuve), qui habitait peut-être déjà là. Lui succèdent ses fils Abel (Abel Rémy Emile, né en 1913) et Ernest (Rémy Ernest Alire Antoine, né en 1916), associés en 1946 dans une fabrique de montres exploitant les marques Mates et Omicron Watch (qui achète 3 365 ébauches françaises en 1949). Leur affaire semble s'installer dès 1946 au 12 place de l'Hôtel de Ville, où elle est attestée par un papier à en-tête de 1952. Elle y emploie moins d'une dizaine de personnes sans compter celles, nombreuses, travaillant à domicile. En 1956, Abel et Ernest achètent l'ancienne usine Walcker du 11 rue de l'Eglise et y transfèrent leurs activités. Dès lors, le bâtiment n'abrite plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle

Description

La maison, aux murs de moellons calcaires enduits, comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, deux étages carrés, un étage en surcroît et un étage de comble, desservis par un escalier dans-oeuvre. Elle est coiffée d'un toit à longs pans et pignons couverts, avec couverture en tuiles mécaniques. Un garage en parpaings de béton enduits a été appuyé contre sa façade orientale ; il est protégé par un toit en appentis recouvert de tuiles en béton. Le garage au sud a des murs en pan de bois essenté de planches et un toit à longs pans, pignons couverts et tuiles mécaniques.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / béton / parpaing de béton / enduit / bois / pan de bois / essentage de planches
  • Toittuile mécanique / béton en couverture
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 2 étages carrés / étage en surcroît / étage de comble
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / appentis
  • Escaliersescalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128
  • 50 J 34 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1967
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 34

Bibliographie

  • Donzé, Jacques. Charquemont. Comment ? Pourquoi ? 1339-2010.- S.l. [Charquemont] : s.n. [l'auteur], 2010. 209 p. : ill. ; 30 cm.
  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991. 243 p. : cartes postales ; 31 cm.

Témoignages oraux

  • Cheval Michel, ancien horloger, fils du finisseur de roues de cylindre Louis Cheval. Charquemont
  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  • Monnin Marie-Noëlle, fille d'Abel Monnin. Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, boulangerie, atelier
  • Parties constituantes non étudiéeslogement, atelier de fabrication, garage

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 12 place de l' Hôtel de Ville
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2014