Patrimoine en Franche-Comté - Moulin à farine dit Grands Moulins de Faverney, puis minoterie, actuellement centrale hydroélectrique

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Moulin à farine dit Grands Moulins de Faverney, puis minoterie, actuellement centrale hydroélectrique

7 rue de l' Abbaye
70 - Faverney
Dossier IA70000301 réalisé en 2008

Illustrations

Historique

Ce moulin à farine aurait été construit vers 1725 par l'abbaye bénédictine de Faverney. Il figure sur la carte de Cassini dressée en 1760, et est réglementé par arrêté préfectoral le 17 août 1833, confirmé par ordonnance royale le 22 juin 1836. Le moulin est cédé en 1838 par Claude Bernard au sieur Vital, lequel souhaite faire d'importantes réparations et, "si la force du moulin est suffisante, y établir une grande manufacture d'une industrie naissante en France". Le moulin est visiblement reconstruit à cette époque, étant qualifié en 1855 de "Grands Moulins de Faverney". Acquis vers 1860 par la congrégation des Frères de Marie, il est vendu en 1920 à Georges Cachot qui le modernise et l'équipe d'appareils à cylindres. A sa mort en 1934, la minoterie est reprise par ses fils sous la raison sociale Les fils de Georges Cachot. La production de farine atteint 6 400 quintaux en 1927, contre 11 000 en 1935 et 20 000 en 1938. La minoterie a cessé sa production en 1958, mais une activité de négoce d'aliments pour le bétail s'est prolongée jusqu'en 1961. Le bâtiment abrite une petite centrale hydroélectrique depuis 1963.

En 1862, le moulin est équipé de 2 grandes roues hydrauliques en dessus. En 1900, la minoterie possède une roue hydraulique de 30 ch et une turbine de 35 ch. En 1936, la minoterie renferme 8 paires de cylindres (4 pour le broyage et 4 pour le convertissage), un plansichter Teisset-Rose, 5 bluteries, une turbine axiale de 30 ch, sous une chute de 1, 25 m, et un moteur auxiliaire à gasoil de 33 ch. Une nouvelle turbine est mise en place en 1946. Une turbine Goulut-Borne (Luxeuil, 70), de type Francis, est encore en place. Le moulin emploie 4 à 5 personnes dans les années 1930.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 18e siècle
  • Principale2e quart 19e siècle

Description

Édifiée en moellon de grès enduit et couverte d'un toit à longs pans en tuile plate, la minoterie s'élève sur trois étages carrés. Le bâtiment d'eau, construit dans son prolongement occidental sur le bief d'amenée, est flanqué d'un corps abritant un logement et l'ancien bureau du moulin. Bâti en rez-de-chaussée, cet édifice est couvert d'un toit à croupe en tuile plate et tuile mécanique.

Afficher les données détaillées

  • Mursgrès / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique / tuile plate
  • Étages3 étages carrés
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / croupe
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place / turbine hydraulique / énergie électrique / achetée

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)moulin à farine, minoterie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, bâtiment d'eau, bureau, bief de dérivation
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) centrale hydroélectrique

Localisation

  • CommuneFaverney
  • Adresse 7 rue de l' Abbaye
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Amance
  • Hydrographiedérivation de la Lanterne

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2007

Localisation