Patrimoine en Franche-Comté - Oratoire et croix de chemin dite du pilori

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Oratoire et croix de chemin dite du pilori

rue du château
70 - Ray-sur-Saône
Dossier IA70000557 réalisé en 2015

Illustrations

Historique

L'oratoire, partie la plus ancienne de l'édicule, est né de la commande d'un marchand comme en témoigne l'inscription placée sur le piédestal de la niche : A LA DEVOTION DE JEHAN LOGRE / MARCHANT ET DE PHELIPE GRAND / SA FEMME – L'AN 1624. Sur l'arc est gravé la phrase : O QUAM TRISTIS ET AFFLICTA, extraite du Stabat Mater dolorosa (ce thème profane, écrit au 13e siècle par un franciscain et entré dans la liturgie au 16e siècle, alimentait la piété populaire des douleurs de la Vierge au pied de la Croix). La croix qui surmonte l'édicule est postérieure et porte l'inscription : CROIX / DE LA MISSION 1712 / INDULGENCES DE 40 JOURS. En 1873, l'oratoire est dénommé "croix du pilori" sur le cadastre intermédiaire, par référence au pilori que la tradition populaire situe à proximité, en direction du château.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 17e siècle
  • Principale1er quart 18e siècle

Dates

  • 1624porte la date
  • 1712porte la date

Auteurs

  • PersonnalitéJehan Logre, commanditaire  / signature

Description

L'oratoire et la croix qui le surmonte sont en calcaire. Le piédestal porte une tablette moulurée reposant sur un corbeau décoré de motifs végétaux. La niche abritant la statuette de la Vierge de Pitié est décorée d'un arc reposant sur deux colonnes moulurées en bas-relief. Sur l'arc est gravée une phrase extraite du Stabat Mater dolorosa tandis que le nom du donateur et la date 1624 apparaissent sous la statuette. La croix de mission, portant la date de 1712 sur sa base moulurée, a un fût cylindrique et un chapiteau ionique. Sur son croisillon est gravé le monogramme : IHS (Iesus Hominum Salvator).

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / pierre de taille
  • Techniques de décorsculpture
  • ReprésentationsVierge de pitié / ordre ionique / acanthe
  • Précisions sur la représentation

    La tête voilée, la Vierge est enveloppée d'une large robe et porte son Fils mort sur ses genoux, en lui soutenant la nuque et le bras gauche.

Documentation

Bibliographie

  • La Haute-Saône : nouveau dictionnaire des communes. - Vesoul : Société d'agriculture, lettres, sciences du arts de la Haute-Saône, 1969-1974. 6 t. ; 22 cm.
    Lieu de conservation : Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, Besançon  - Cote du document : RUS 158
  • Suchaux, Louis. Dictionnaire historique, topographique du statistique des communes de la Haute-Saône. - Paris : Res Universis, 1991. 2 vol., 400- 396 p. ; 20 cm. (Monographies des villes et villages de France). Réimpr. du "Dictionnaire historique, topographique et statistique des communes du département de la Haute-Saône" paru en 1866.
    Lieu de conservation : Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, Besançon  - Cote du document : RUS 4299
  • En Val de Saône, les 18 calvaires et croix du site de Ray-sur-Saône, de Ferrière-Les-Ray et Recologne-Les-Ray. Patrimoine et Environnement, [1990].
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété de la commune

Désignation

  • Dénomination(s)oratoire, croix de chemin

Localisation

  • CommuneRay-sur-Saône
  • Adresse rue du château
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonVal de Saône - Dampierre-sur-Salon

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Rivet Mathilde
  • Date de l'étude2015