Patrimoine en Franche-Comté - Tuilerie et briqueterie de la Côte, puis tuilerie René Pourchot

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Tuilerie et briqueterie de la Côte, puis tuilerie René Pourchot

rue de la Tuilerie
70 - Passavant-la-Rochère
Dossier IA70000309 réalisé en 2008

Illustrations

Historique

Cette tuilerie a été fondée par le sieur Lemoine au lieu-dit la Côte, vraisemblablement en 1872. La matrice cadastrale mentionne une adjonction de construction, achevée en 1887. Louis Lemoine acquiert le moulin de Demangevelle et le convertit en 1901 en centrale hydroélectrique, dont l'électricité est transmise par câble aérien à la tuilerie. A cette époque, la tuilerie produit annuellement 1, 2 million de tuiles ("tuiles à la presse, à joints droits, plates mécaniques, faîtières, de rives, etc.") et 500 000 briques. Elle est vendue en 1912 à René Pourchot, et modernisée vers 1922. Son fils Maurice rejoint l'entreprise en 1933, et se retrouve seul à sa tête en 1949. L'établissement se lance en 1981 dans la fabrication de tuile double-écaille. Elle produit à cette époque 16 500 t de tuiles par an. Elle ferme ses portes en août 1982. Les installations ont été démantelées, et la plupart des bâtiments de production ont été détruits. Une cheminée de 52 m a été abattue en 1998. Mention en 1901 d'une machine à vapeur de 35 ch actionnant un pont roulant, un monte-charge, un broyeur Krupp, des malaxeurs, des presses circulaires à 4 moules et des presses à coulisses. L'établissement utilise en 1901 des voies Decauville pour le transport de la terre, 16 fours à feu continu alimentés à la houille et un fonctionnant au bois. Un four-tunnel est construit en 1965-1966. La tuilerie emploie 10 hommes, 5 femmes et 14 enfants en 1893, contre 40 hommes, 10 femmes et 14 enfants en 1901. Une soixantaine de personnes est en activité dans les années 1960, et un cinquantaine en 1980.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 19e siècle
  • Principale4e quart 19e siècle
  • Principale1er quart 20e siècle
  • Principale3e quart 20e siècle

Description

L'atelier de fabrication subsistant possède une structure métallique, hourdée de brique creuse, pourvue d'un toit à longs pans en tuile mécanique. Il est flanqué d'une cheminée de section carrée. Les autres bâtiments industriels (magasin, entrepôt) sont également construits en brique creuse. Le réservoir industriel est en tôle. Le logement (ou bureau) situé au n°13 rue de la Grande Fontaine est construit en rez-de-chaussée.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / brique creuse / fer / pan de fer
  • Toittuile mécanique
  • Étagesen rez-de-chaussée
  • Couvrementscharpente métallique apparente
  • Couverturestoit à longs pans
  • Énergiesénergie thermique / produite sur place / énergie électrique / produite à distance / énergie électrique / achetée
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents figurés

  • Tuilerie René Pourchot : vue d'ensemble. Photogr., s.d. [1949] par Larcher (photographe). Dans : " L'Opinion économique et financière ", p. 83.
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)tuilerie, briqueterie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, cheminée d'usine, entrepôt industriel, réservoir industriel, transformateur, logement, logement patronal

Localisation

  • CommunePassavant-la-Rochère
  • Adresse rue de la Tuilerie
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Jussey

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2007

Localisation