Patrimoine en Franche-Comté - Mécanisme d'horloge (mouvement de montre mécanique Cupillard VC 233-60)

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Mécanisme d'horloge (mouvement de montre mécanique Cupillard VC 233-60)

Illustrations

Historique

Ce mouvement a été fabriqué entre 1967 et 1973 par la société Cupillard, de Villers-le-Lac, créée par Virgile Cupillard en 1886 et dotée d'une usine en 1893-1894. La SA Ebauches Cupillard a fusionné le 3 avril 1967 avec trois de ses concurrents - à Maîche les sociétés des Ets Joseph Jeambrun et Cie, au 26 rue de Saint-Hippolyte, et Technic Ebauche (anciennement Maire et Perrier), au 1 avenue du Maréchal Leclerc et au 4 rue de la Gare, et à Annemasse (Haute-Savoie) la Fabrique d'Ebauches de Montres du Genevois (Femga) - pour donner naissance à la société France Ebauches. Cette dernière ferme le site de la Femga dès 1968 puis celui des Ets Cupillard en 1981, lorsqu'elle ouvre une nouvelle unité à Maîche (au 2 rue Rotschi). Rapidement devenue le premier fabricant européen de mouvements, elle déclinera dans les années 1990, abandonnera Maîche en 1995 et se recentrera alors sur l'usine créée en 1975 à Valdahon. Elle disparaîtra finalement en 2009 (sous le nom de Technotime Microtechnique).

D'après le logotype (les lettres VC inscrites dans un cartouche dessinant la forme du territoire français), ce mouvement Cupillard VC 233-60 est vraisemblablement postérieur à la création de France Ebauches (le logo s'inscrivait auparavant dans un cercle discontinu) mais antérieur à la fermeture de l'usine de Villers-le-Lac. Sa fabrication a été poursuivie par France Ebauches sous l'appellation de FE 233-60. Il est, avec le VC 233-68, la version moderne du calibre VC 233 commercialisé à partir de 1931 et qui a connu de nombreuses déclinaisons par la suite. Il est équipé d'amortisseurs de chocs Antichoc 102, de la société Epsilon (fabrique d'antichocs pour montres située en 1960 au 25 rue Gambetta, fermée en 1981 et rachetée deux ans plus tard par la SA Rubis-Précis, au 18 rue de Besançon à Charquemont).

Afficher les données détaillées

Stade de création

  • oeuvre de série

Périodes

  • Principale3e quart 20e siècle

Description

Le mouvement mécanique utilise une ébauche au calibre 10 1/2 lignes (23,7 mm), extra-plate (4,25 mm) et à bords biseautés (il se décline aussi en version 11 1/2 lignes, soit 26 mm). Il bat avec une fréquence de 18 000 alternances/heure (2,5 Hz) et comporte un échappement à ancre, un balancier monométallique, deux amortisseurs de chocs Epsilon 102 et 15 à 17 rubis synthétiques (servant de contre-pivots aux éléments mobiles). Il est doté d'une petite seconde et est à remontage manuel.

Afficher les données détaillées

  • Dimensions
  • Précision dimensions

    Dimensions hors tout (en mm) : d = 23,7, h = 4,25 ; d du balancier = 9,75.

  • Catégorieshorlogerie
  • Matériauxlaiton / argenté / acier / alliage spécial / matériau de synthèse
  • Inscriptionslogotype / sur l'oeuvre / gravé / inscription technique / sur l'oeuvre / gravé
  • Précisions sur les inscriptions

    Le nouveau logo de la société Victor Cupillard (les lettres VC inscrites dans un cartouche dessinant la forme du territoire français) est gravé sur l'ébauche sous le balancier, accompagné de l'indication du modèle : 233 60. Le mouvement porte aussi côté fond une graduation avec les signes + et - sur le pont du balancier, supportant le système de réglage de la marche diurne de la montre (avance / retard).

  • État de conservationoeuvre incomplète / altération biologique de la matière
  • Précision sur l'état de conservation

    Le mouvement est incomplet : il manque la roue des heures et la tige de remontoir. Le ressort de tirette est oxydé.

Documentation

Documents d’archives

  • Catalogue des fournitures des mouvements français de montres. 2e éd. - Paris : Centre d'Information de la Montre française, 1973. 2 classeurs, non paginés : ill. ; 32 cm.1ère éd. en 1968, mises à jour en octobre 1970, mai 1971, juin 1972 et juillet 1973. Fiches techniques donnant pour chaque calibre (mouvement), et ses variantes, ses caractéristiques techniques et la liste des fournitures le composant.
  • [Notice technique sur les] Calibres France-Ebauches 233/60, 233/66 et 233/67 A. - S.d. [décennie 1970]. Document accessible sur internet sur le Forumamontres à l'adresse : http://forumamontres.forumactif.com/t210235-question-bete-sur-le-calibre-233 (consultation : 10 septembre 2018)

Documents figurés

  • [Dessin des mouvements FE 233-60, 233-66 et 233-67A], dessin imprimé, s.n., s.d. [1973]. Publié dans : Catalogue des fournitures des mouvements français de montres. 2e éd., 1973, fiche technique correspondante, p. 1.
  • Calibre 10 1/2''' - 11 1/2''' 233-60 - Fournitures du calibre de base, dessin imprimé, s.n., s.d. [1973]. Publié dans : Catalogue des fournitures des mouvements français de montres. 2e éd., 1973, fiche technique correspondante, p. 2.

Documents multimédias

  • Ranfft, Roland. [Notice technique sur le calibre] Cupillard 233-60 (FE 233-60). - S.d. [1er quart 21e siècle]. Document accessible sur internet sur le site de Roland Ranfft (Ranfft Watches), à l'adresse http://www.ranfft.de/cgi-bin/bidfun-db.cgi?10&ranfft&&2uswk&Cupillard_233_60 (consultation : 3 décembre 2015)

Témoignages oraux

  • Simonin Michel, ancien horloger, auteur de livres sur Maîche et l'horlogerie du Haut-Doubs. Maîche
  •  

Annexe(s)

  • Fiche technique des calibres FE 233-60, 233-66 et 233-67A [+]
  • Fiche technique de l'antichoc Epsilon 102 [+]
  • Fiche technique de l'antichoc Epsilon 102 chassé [+]

Désignation

  • Dénomination(s)mécanisme d'horloge

Localisation

  • CommuneMaîche
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2015