Patrimoine en Franche-Comté - Scierie Lamboley

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Scierie Lamboley

Illustrations

Historique

Cette scierie hydraulique, de type haut-fer, aurait été établie vers 1872-1873 par Xavier Guerre. Elle est reprise par la graniterie Varelle, de Servance (étudiée IA70000136) , qui la cède vers 1890 à Théophile Jeanmougin. Elle passe successivement aux mains d'une société d'exploitation électrique, de la scierie Lecuve, à Servance, et d'Abel Jeanroy, qui l'exploite de 1935 à 1939. Elle est ensuite achetée par Denis Lamboley, qui construit dans les années 1950 deux autres ateliers abritant, entre autres, une scie à ruban. Dédié à la production de bois de charpente, cet établissement, de dimension artisanale, a cessé son activité vers 1990. Son acquéreur, Michel Jeanroy, a entrepris la remise en état de la scie battante. La scierie conserve en 2005 une turbine hydraulique Wiedeman Frères (Rothau, 67) à axe horizontal, un châssis de scie vertical monolame (dite scie battante ou haut-fer) équipé d'un chariot, et une scie à ruban H. Regourd (Bordeaux, 33).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 19e siècle
  • Principale3e quart 20e siècle

Description

La scierie possède un étage de soubassement en moellon de grès, à l'intérieur duquel se trouve la turbine, et un rez-de-chaussée à structure et charpente en bois, avec essentage de planches, l'ensemble étant couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique. Le logement est adossé au mur-pignon nord. Deux autres ateliers de fabrications, dont l'un renferme encore une scie à ruban et son chariot sur rail, sont construits avec structure et charpente en bois, ouvert sur l'extérieur pour l'un et fermé d'un essentage de planches pour l'autre. Ils sont en très mauvais état.

Afficher les données détaillées

  • Mursgrès / moellon / bois / pan de bois / essentage de planches
  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée
  • Couvrementscharpente en bois apparente
  • Couverturestoit à longs pans / appentis
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place / turbine hydraulique
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Intérêt, protection et statut

Communément appelé haut-fer dans cette région boisée des Vosges, ce petit établissement a conservé son châssis de scie (scie battante à lame verticale) , dont le mouvement est transmis, via une bielle et une manivelle, par une petite turbine (en place, mais hors-service). Celle-ci permettait également d'assurer l'avancée du chariot sur lequel était placée la grume à débiter. Il existe d'autres exemples à Servance (étudiée IA70000138) , et du côté lorrain (scierie du Lançoir à Ban-sur-Meurthe, à Mandray et Ban-de-Laveline).

Afficher les données détaillées

  • Éléments remarquables machine de production
  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)scierie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, magasin industriel, conduite forcée, logement

Localisation

  • CommuneMiellin
  • Milieu d'implantationisolé
  • Lieu-dit Miellenot le
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Mélisey
  • Hydrographiedérivation du ruisseau du Revers aux chiens

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2005

Localisation