Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie d'Alix Michel

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie d'Alix Michel

5 rue du Quartier neuf
25 - Villers-le-Lac
Dossier IA25001522 réalisé en 2016

Illustrations

Historique

La maison est bâtie en 1879 pour la veuve Dubois, née Virginie Poyard. Elle passe vers 1931 à Lucien Michel (né vers 1877), contremaître à l'usine d'ébauches des Ets Parrenin, qui la dote d'un garage vers 1936 et l'agrandit de son aile orientale dans les années 1940 (vers 1942 ? 1944 ?). La femme de Lucien, Emilie Vonnier, est sage-femme mais tient aussi un magasin de mode (au rez-de-chaussée). Le bâtiment accueille en 1948 la fabrique d'horlogerie de leur fils, Alix Michel (1912-2008), qui exploite les marques Delix, Villersdoubs (déposée le 3 juin 1948) et Atomic (dépôt du 27 décembre 1948). Alix est spécialisé dans les montres à échappement à ancre et à trotteuse centrale, au calibre 5 1/4 lignes (11,54 mm). Se disant successeur de G. Schwartzmann (Georges Schwartzmann, rue Fauche à Morteau ?), maison réputée fondée en 1914, il signale que le siège social de son affaire est situé au 17 place du 8 Septembre à Besançon. En 1949-1950, il est (peu de temps) associé avec Bertrand Feuvrier, horloger aux Ecorces (qui habite dans la ferme Guigon-Cuenot au 17 bis Grande Rue et travaille au 19 dans l'atelier de Léon Cuenot). Alix emploie dans son atelier, à l'étage en surcroît, trois ouvriers mais il peut aussi recourir, de manière temporaire et suivant les besoins, à quatre ou cinq personnes supplémentaires. Il fait faillite en 1954 mais bénéficie d'un concordat, sans suite favorable. Il arrête alors son affaire et devient représentant en Amérique du Sud pour le compte de fabriques de montres suisses (dont la SA Heinrich Moser et Cie, du Locle). Le bâtiment n'abrite plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle
  • Principale2e quart 20e siècle

Dates

  • 1879daté par source

Description

Le bâtiment principal, peut-être construit en deux fois, a été prolongé d'une aile à l'est. Les deux corps ont des murs en moellons calcaires et comptent trois niveaux : rez-de-chaussée, étage carré et étage en surcroît pour le premier, comble à surcroît pour l'autre, desservis par un escalier dans-oeuvre. Ils sont coiffés de toits à longs pans, à demi-croupes pour le premier (celle à l'est revêtue d'acier), croupe polygonal à l'est pour l'autre, le tout couvert de tuiles mécaniques.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique / acier en couverture
  • Étages1 étage carré / étage en surcroît
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe / croupe polygonale / noue
  • Escaliersescalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 628 Cadastre de la commune de Villers-le-Lac, 1817-1973- 3 P 628 : Atlas parcellaire (18 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Vial et Girardier, 1817- 3 P 628/1-2 : Registre des états de sections (1817 ?) - 3 P 628/3-4 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties, 1822-1910- 3 P 628/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 628/10-12 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1973
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 628
  • 50 J 33 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1947-1979
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 33

Documents figurés

  • 653 - Frontière franco-suisse - Lac-ou-Villers - Vue prise des Bassots, carte postale, par Francis Grux, s.d. [1er quart 20e siècle, avant 1908], Francis Grux peintre-éditeur à Maîche
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Prises de vues aériennes de l'IGN (20e siècle). Consultables en ligne via le site du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Documents multimédias

  • Monneret, Christian. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Droz Yves, collectionneur de pièces horlogères et fondateur du Musée de la Montre, Villers-le-Lac
  • Feuvrier Bertrand et sa femme (née Morel), anciens horlogers. Les Ecorces
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, boutique, garage

Localisation

  • CommuneVillers-le-Lac
  • Adresse 5 rue du Quartier neuf
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2015