Patrimoine en Franche-Comté - Moulin à farine, puis atelier de sabotier et scierie

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Moulin à farine, puis atelier de sabotier et scierie

Illustrations

Historique

Ce moulin, signalé sur le plan cadastral napoléonien de 1826 comme propriété de Jean-François Chaon, semble avoir été construit à l'extrême fin du 18e ou au début du 19 siècle. Il sera réglementé par arrêté préfectoral du 10 mars 1840, à la demande de son propriétaire François-Xavier Cuney. Il est racheté à M. Georges par Paul Laroche vers 1935, mais cesse son activité avant le début de la Seconde Guerre mondiale. Un petit atelier de sabotier, monté au début des années 1940, fonctionne jusqu'au début de la décennie 1960. Des jouets en bois de platane (bateaux, jeux de quilles) étaient également fabriqués. Une petite scierie est annexée au moulin en 1952. Elle a cessé toute activité commerciale vers 1978, mais est encore utilisée occasionnellement par le fils de Paul Laroche. Les machines de l'atelier de saboterie sont encore en place. Le bâtiment du moulin a été converti en habitation. Une roue hydraulique et une paire de meules en 1840. En 2005, la scierie renferme une scie à ruban Guilliet (Auxerre, 89) acquise en 1966, une scie circulaire Bardet Marqcol (Moulins, 03) et un moteur électrique Ch. Roulland (Vincennes, 75) ; l'atelier de sabotier comprend une scie à ruban Guilliet (Auxerre, 89) , une machine à creuser et un tour à reproduire A. Baudin, et une ponceuse à bande. Deux turbines hydrauliques à axe vertical sont en place en 2005. La saboterie employait six personnes dans les années 1940.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principalelimite 18e siècle 19e siècle
  • Principale2e quart 20e siècle

Description

Le bâtiment du moulin, construit en moellon de grès enduit (à l'exception du pignon orienté sud-ouest, bardé de plaques de tôles rectangulaires) , compte deux étages carrés. Il est couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique. L'atelier de scierie, adossé au pignon nord-est, et celui de saboterie, situé contre la façade postérieure, sont en charpente en bois et essentage de planches, couvert d'appentis en tuile mécanique.

Afficher les données détaillées

  • Mursgrès / moellon / enduit / bois / essentage de planches / essentage de tôle
  • Toittuile mécanique
  • Étages2 étages carrés
  • Couvrementscharpente en bois apparente
  • Couverturestoit à longs pans / appentis
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place / turbine hydraulique / énergie électrique / produite sur place / moteur électrique
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Intérêt, protection et statut

La saboterie conserve l'ensemble des machines ayant servi à la production de sabots.

Afficher les données détaillées

  • Éléments remarquables machines de production
  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)moulin à farine, atelier, scierie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement

Localisation

  • CommuneAmont-et-Effreney
  • Milieu d'implantationen écart
  • Lieu-dit Rochotte la
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Faucogney-et-la-Mer
  • Hydrographiele Breuchin

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2005

Localisation