Patrimoine en Franche-Comté - Maison, 1 rue du Bourg

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison, 1 rue du Bourg

Illustrations

Historique

Ce bâtiment se trouve à proximité d'une ancienne porte d'entrée dans la ville haute. Toutefois, l'enceinte ayant été démantelée en 1678, il est difficile de situer précisément le bâtiment par rapport aux anciennes fortifications de la ville. L'aspect très soigné des sculptures qui se trouvent sur l'échauguette ne plaide pas en faveur d'un élément de défense mais plutôt d'un élément "d'apparat", montrant d'emblée à chaque personne qui pénétrait dans la ville la richesse du commanditaire du bâtiment et de la ville à cette époque.

Ce bâtiment était composé d'une cave à vin, d'une cuisine et d'un poêle au rez-de-chaussée, d'un étage et d'un comble.

Le décor Renaissance de l'échauguette (coquille saint Jacques, colonnes, bustes...) évoque une date de réalisation que l'on peut situer vers le milieu du 16e siècle. La partie sud-est de la construction possède encore également des vestiges qui pourraient correspondre à cette époque : piédroits de cheminée en forme de colonnes notamment.

Le décor de la porte située dans la partie ouest de la façade nord pourrait quant à lui remonter au début du 17e siècle car il témoigne, avec un certain décalage, de la seconde Renaissance (pilastres, corniche, profils en médaillons...).

Sur cette façade, à l'étage, les baies ont probablement été percées au cours de la seconde moitié du 18e siècle ; ainsi, les linteaux en arc segmentaire attestent cette époque de réalisation. D'autres baies, donnant sur la cour intérieure, situées sur les façade sud et est, possèdent des linteaux en arc segmentaire qui témoignent d'un réaménagement important de la construction à cette époque. Ce réaménagement a également concerné l'intérieur de l'édifice car certaines pièces de l'étage possèdent des cheminées en marbre ainsi que des boiseries de cette époque.

Ce phénomène de réaménagement des bâtiments de la fin du Moyen Age au cours de la seconde moitié du 18e siècle est très fréquent dans la ville haute de Gy. Il a été rencontré au 12 rue du Bourg ou encore au 13 rue Ménans. Il correspond à une période de travaux importants à Gy (3e quart du 18e siècle) et en particulier au château puisqu'il s'agit de l'époque durant laquelle le cardinal de Choiseul transforme le château et fait reconstruire l'église.

Le plan en "L" du bâtiment actuel indique qu'il est très probablement le fruit de la réunion de plusieurs bâtiments distincts à l'origine. Les datations différentes de ces parties, l'existence de plusieurs caves distinctes... en témoignent également.

L'escalier qui desservait l'étage du bâtiment de l'angle nord-est (qui possède l'échauguette) n'existe plus aujourd'hui, toutefois, l'existence d'un jour d'éclairage sur la façade Est plaide en la faveur d'un escalier en vis dans l'angle sud-est de la construction.

La partie ouest n'était pas aussi profonde qu'aujourd'hui à l'origine, ainsi, l'ancienne façade sud du bâtiment se retrouve aujourd'hui à l'intérieur du bâtiment.

Dans les années 1990, cette maison a fait l'objet d'une demande de protection au titre des monuments historiques qui n'a pas abouti.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale16e siècle
  • Principale1ère moitié 17e siècle
  • Principale2e moitié 18e siècle
  • Principale2e moitié 20e siècle

Description

La maçonnerie de la façade nord de la construction, donnant sur la rue du Bourg, est composée de moellons et de gros blocs de pierre calcaire. Les encadrements de baies sont réalisés en pierre de taille de calcaire. Ces derniers sont soignés, bien qu'un grand nombre de baies aient été remaniées ou murées. Certaines portes, de cave notamment, présentent des arcs en plein cintre, chanfreinés ou non. Les fenêtres possèdent quant à elles des encadrements quadrangulaires avec baguettes croisées dans les angles ou bien des linteaux en arcs segmentaires. La porte de la partie ouest de la construction possède également un décor exceptionnel : elle est encadrée de pilastres soutenant un entablement et une corniche très saillante. Sous la corniche, se trouvent deux portraits en médaillons qui rappellent les deux visages humains présents sous la niche de l'échauguette.

L'angle nord-est de la construction est composé d'une échauguette dont le décor témoigne d'une grande qualité architecturale. Le décor Renaissance qu'elle porte est en effet très soigné : niche abritant une statue surmontée d'un décor de coquille saint Jacques et encadrée de colonnes à chapiteaux ioniques supportant un entablement. Sous cette niche, se trouve une tête d'angelot (putti) encadrée de deux visages humains.

L'intérieur du bâtiment a subi de nombreux remaniements qui rendent son interprétation difficile. Le fait que la propriété actuelle soit le fruit de la réunion de plusieurs propriétés distinctes à l'origine ajoute encore un peu plus de complexité en termes d'interprétation.

Le bâtiment de l'angle nord-est (qui possède l'échauguette) est composé d'une grange à l'ouest et d'une pièce sans feu à l'est. A l'étage, se trouvent deux pièces à feu.

La partie ouest du bâtiment est composée, au rez-de-chaussée, d'une cuisine avec cheminée monumentale en calcaire à l'est et d'une autre pièce aujourd'hui transformée en vestibule d'entrée à l'ouest. Une cave se trouve sous la cuisine, son accès se fait par une trappe située au sud de la construction.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / calcaire / pierre de taille
  • État de conservationremanié

Documentation

Bibliographie

  • Claerr, Christiane. Canton de Gy. Haute-Saône. Besançon, Association pour la promotion et le développement de l'inventaire comtois, Association pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine, 1986, 48 p. (Images du patrimoine ; 24).
  • Dodane, L. J. Gy et son château, 1966, 95 p.
  • Flânerie au cœur de nos villages : canton de Gy-Haute-Saône / Association de développement et d'animation du Pays Gylois (Gy). - Gy (Haute-Saône) : Association de développement et d'animation du Pays Gylois, [198-?]. - Non paginé [5 fasc.] : ill.
  • Sidler, Jean-Claude. Gy. Au fil des rues, au fil du temps. Besançon, 2002
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 3131/13
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison

Localisation

  • CommuneGy
  • Adresse 1 rue du Bourg
  • Milieu d'implantationen village
  • Lieu-dit
  • Aire d'étude et cantonGy - Gy

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Dalibard Sabrina
  • Date de l'étude2013

Localisation