Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie Erard puis Michel Vigezzi

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie Erard puis Michel Vigezzi

8 place de l' Hôtel de Ville
25 - Charquemont
Dossier IA25001288 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

Le bâtiment dessiné sur le plan cadastral de 1811 (E 44) appartient en 1823 à Jean-Baptiste Menegot ou Mennegoz (maire en 1800). Il passe à Claude Ignace Petit (maire en 1803 et 1830), vers 1837 à Pierre Baptiste Tissot puis vers 1845 à Florian Erard (Jean-Baptiste Florian, mort en 1886), qui le reconstruit à cette date. Florian est dit aubergiste sur la matrice cadastrale mais il est aussi horloger comme son père Charles, faiseur de verges en 1804. Il a débuté dans la maison Binétruy et livre en 1848 à des établisseurs bisontins, suisses ou belges. Couverte d'une toiture en tuiles, la maison est l'une des rares de celles formant le côté nord de la place à ne pas être détruite par l'incendie du 26 octobre 1870. Constant Erard (1858-1933), le fils de Florian, l'agrandit vers 1895 d'un corps au nord. Lui aussi faiseur de verges à l'origine, il fabrique ensuite des ébauches de roues de cylindre puis devient rhabilleur et monteur de montres. Il a pour clients, vers 1900, à Charquemont la société Chatelain-Corneille (le plus important), Charles Maillot, Camille Bulle et Charles Delachaux, à Maîche Henriet, en Suisse à La Chaux-de-Fonds Kreutter et Emile Brodbeck-Hugoniot, à Porrentruy Jules Theurillat, etc. La façade antérieure est mise au goût du jour dans les années 1920-1930. Le site passe vers 1947 à son gendre Michel Vigezzi (né en 1906), marié en 1934 avec sa fille Cécile. Michel est l'un de fils de Francis Vigezzi, qui a repris à l'issue de la première guerre mondiale le comptoir Demangelle au 11 rue de la Gare. Il est également le frère de Louis Vigezzi (né en 1903), installé à son compte au 36 Grande Rue et qui fabrique ses propres montres sous la marque Claros ; il est d'ailleurs employé par lui comme ouvrier complet (pratiquant l'établissage et le rhabillage) mais travaille aussi à l'établi le soir à domicile, au rez-de-chaussée du bâtiment d'origine devenu actuellement une simple habitation.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Description

Le bâtiment se compose de deux corps aux murs de moellons enduits, chacun protégés par un toit à longs pans et pignons couverts (c'était un toit à croupes en 1870), et une couverture de tuiles mécaniques. Le premier, donnant sur la place, a un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît. Ces niveaux sont desservis par un escalier dans-oeuvre et, sur le mur gouttereau oriental, par un escalier extérieur droit en béton donnant accès à l'étage carré. La façade antérieure a été modernisée par l'ajout d'un balcon et d'une lambrichure chantournée, et la modification des baies de l'étage en surcroît remplacées par une fenêtre triple coiffée d'un arc segmentaire. Une pierre gravée d'une croix est intégrée en remploi au centre du rez-de-chaussée. Le deuxième corps, en retour d'équerre au nord, réunissait logement ou atelier, étable et fenil. Ses murs nord et est sont en pan de bois essenté de planches. Il est accessible de la ruelle par une rampe (levée de grange) et comporte un étage carré et un étage de comble. Sa face sud est percée au rez-de-chaussée d'une fenêtre horlogère.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère
  • Murscalcaire / moellon / enduit / bois / pan de bois / essentage de planches
  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / noue
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128

Documents figurés

  • Village de Charquemont incendié le 26 octobre 1870 [façades postérieure et latérale gauche], photographie, s.n., s.d. [1870]. Publiée dans : Donzé, Jacques. Charquemont. Comment ? Pourquoi ? 1339-2010.- 2010, p. 80.
  • Chemin vicinal ordinaire n° 1 de Damprichard au Russey. Projet de construction d'aqueducs dans la traverse du village à Charquemont sur une longueur de [-] mètres. Plan d'ensemble, dessin sur calicot (plume, lavis), par l'agent voyer cantonal Bourquin, Maîche le 4 octobre 1898, 31 x 21 cm, échelle 1/1000
    Lieu de conservation : Archives communales, Charquemont
  • [Façade antérieure vue de trois quarts droite, avant sa modification], photographie, s.n., s.d. [limite 19e siècle 20e siècle]. Publiée dans : Donzé, Jacques. Charquemont. Comment ? Pourquoi ? 1339-2010.- 2010, p. 157.
  • Charquemont (Doubs) - L'église et l'hôtel de la Poste, carte postale coloriée, par Combier, s.d. [milieu 20e siècle], Combier phot. à Macon (Cim), coll. Ponçot. Publiée dans : Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991, p. 92.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces

Bibliographie

  • Donzé, Jacques. Charquemont. Comment ? Pourquoi ? 1339-2010.- S.l. [Charquemont] : s.n. [l'auteur], 2010. 209 p. : ill. ; 30 cm.
  • Monnet, Bruno ; Sichler, Guy. Charquemont, Fournet-Blancheroche, 1770-1890. - [S.l.] : Association Pages d'histoire, 2012. 435 p. : ill. ; 30 cm.
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991. 243 p. : cartes postales ; 31 cm.

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, étable, fenil

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 8 place de l' Hôtel de Ville
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2014