Patrimoine en Franche-Comté - Maison d'industriel et atelier d'horlogerie de Gaston Maillot, magasin de commerce du comptoir Cyrax

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison d'industriel et atelier d'horlogerie de Gaston Maillot, magasin de commerce du comptoir Cyrax

6 rue Cuvier
25 - Charquemont
Dossier IA25001212 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

Gaston Maillot (Gaston Adolphe Victorin, 1879-1945) est le fils de Victorin Maillot, horloger tout comme son frère Charles : installés sur la place de l'Hôtel de Ville, tous deux sont établisseurs, donnant du travail à un grand nombre d'ouvriers à domicile. Après des études en Suisse où il apprend l'allemand, Gaston s'établit fabricant d'assortiments à cylindre (échappements) au village. Il fait construire en 1913 sa demeure rue Cuvier (cadastrée 1811 E 31) et reprend l'affaire familiale après la première guerre mondiale, vendant tampons et axes de balanciers pivotés, etc. Il la développe sous le nom de Cyrax (acronyme formé à partir des mots cylindres, roues et axes), nom conservé pour le comptoir de vente de fournitures d'horlogerie qu'il crée en 1932 avec Auguste Chatelain. Ce comptoir réunit une dizaine de sociétés : celles de Chatelain (issue de Chatelain-Corneille), Louis Brossard, Numa Monnin, les frères Pasquier, Ernest Struchen et Gustave Barbier à Charquemont, celle des frères Cheval aux Fontenelles, celles d'Hubert Boichard et de la Société d'Horlogerie de Maîche (Rotschi) à Maîche. Gérant du comptoir (dirigé par Auguste Chatelain), Gaston facilite l'exportation de la production de ces entreprises dans le monde entier, avec pour principaux clients en Europe les sociétés Fisseau et Cochot à Paris (actuellement Schwartzmann Fisseau-Cochot à Morteau) et Flume (fondée à Berlin en 1887 par Rudolf Flume et actuellement Rudolf Flume Technik GmbH, à Essen). Il reçoit les commandes, les répartit entre les associés, édite un catalogue commun, s'occupe des expéditions, etc., assisté d'un comptable polyglotte (le Suisse Wirsch puis l'Anglais Selb). Le comptoir disparaît à sa mort en 1945.

Lui succède dans le bâtiment Gérard Midez (beau-frère de sa fille, Simone Maillot) qui, utilisant ses initiales, commercialise ses montres sous la marque Emgé avec le slogan : "La montre Emgé, la montre de qualité". L'entreprise Midez est attestée sur place en 1954 et en 1960 ; elle est alors tenue par sa veuve, née Jeanne Stadelmann. Par la suite domiciliée au 3 Rue Neuve, cette société est remplacée rue Cuvier par la maison Stadelmann-Maillot : certainement la Sarl Jean Stadelmann fondée le 1er janvier 1941 et dissoute le 10 janvier 1963 (Jean, le frère de Jeanne, né en 1914, a épousé Simone Maillot en 1942). Celle-ci cède la place à la Sarl Maison Léon Stadelmann, localisée avant 1963 au 7 rue du Général Leclerc.

Le bâtiment n'a plus connu d'activité productive depuis les années 1960.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle

Dates

  • 1913daté par travaux historiques

Description

La maison, dont les murs sont vraisemblablement en moellons calcaires enduits, comporte un sous-sol semi-enterré, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre. Elle est coiffée d'un toit en pavillon, avec demi-croupe sur l'avant-corps en saillie au sud, à couverture de tuiles plates mécaniques. La façade antérieure (sud) est percée d'une grande fenêtre couverte d'un arc plein-cintre et de fenêtres rappelant les baies horlogères et les baies multiples ; la façade latérale droite (est) est ouverte au rez-de-chaussée de vraies baies multiples signalant l'atelier.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère / baie multiple
  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile plate mécanique
  • Étagessous-sol / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit en pavillon / demi-croupe / noue
  • Escaliersescalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128
  • 50 J 34 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1967
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 34
  • 50 J 44 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1961
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 44

Documents figurés

  • 7. Charquemont [la maison de Gaston Maillot avec en arrière-plan celle de Paul Bessot], carte postale, par Ch. Simon, [entre 1913 et 1926], Ch. Simon éd. à Maîche. Porte la date 1er décembre 1926 au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Charquemont (Doubs) [la rue Cuvier vue du nord], carte postale, s.n., s.d. [1er quart 20e siècle, après 1918], F. Joly libraire éd. à Charquemont, Ets. C. Lardier (CLB) impr. à Besançon. Porte la date 27 août 1925 (tampon) au recto.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • En avion au-dessus de... 2. Charquemont (Doubs) [le quartier de la mairie vu du sud], carte postale, s.n., s.d. [années 1960 ?], Lapie éd. à Saint-Maur
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont

Bibliographie

  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991. 243 p. : cartes postales ; 31 cm.

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier, magasin de commerce

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 6 rue Cuvier
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013