Patrimoine en Franche-Comté - Usine d'horlogerie (usine de boîtes de montre) Nappey Frères puis Henri Bourgeois et Nappey

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine d'horlogerie (usine de boîtes de montre) Nappey Frères puis Henri Bourgeois et Nappey

7 Grande Rue
25 - Charmauvillers
Dossier IA25001147 réalisé en 2013

Illustrations

Historique

Les frères Victorin, Zéphirin et Hippolyte Nappey apprennent le métier de fabricant de boîtes de montre auprès de la famille Jeambrun, établie au Seud. Etablis à leur compte en 1895, ils ouvrent un atelier dans une maison au 21 Grande Rue (cadastrée 2013 AC 136), qui deviendra ensuite le café Hintzy, et vendent leur production en Suisse. Ils font construire leur usine en 1905 (date portée) : le corps à l'est accueille logement et bureau et l'aile à l'ouest, comptant quatre travées de trois fenêtres accolées, les ateliers (agrandis de deux travées vers 1908 ? vers 1929 ?). Fin 1916-début 1917, les frères Nappey s'associent avec Henri Bourgeois, de Damprichard, dont la fonderie leur livre du métal, pour fabriquer des pièces d'obus (10 000 bouchons de gaines-relais par jour). Cette association de fait se poursuit après la guerre pour la fabrication des boîtes de montre en argent (Bourgeois continuant de réaliser seul celles en acier et bronze), insculpées du poinçon de la société formé des lettres N et B séparées par une échelle oblique, le tout inscrit dans un losange. Zéphirin, devenu directeur technique, instaure une nouvelle répartition des tâches entre l'usine de Charmauvillers et celle de Damprichard : dégrossissage et tournage dans la première, montage, finition et expédition dans la deuxième. L'association est officialisée le 1er février 1927 par la création de la Sarl Henri Bourgeois et Nappey, d'une durée de 10 ans et au capital de 1 004 000 F, avec siège social à Damprichard. Son but : « la fabrication et la vente des boîtiers et autres articles similaires en tous genres et en tous métaux, pour toute industrie, notamment pour l'horlogerie, l'électricité, la bijouterie, l'orfèvrerie, les appareils de mesure et de laboratoire ». De fait, l'entreprise, qui emploie en 1930 17 personnes à Charmauvillers (sans compter les travailleurs à domicile), fabrique aussi des briquets (de 1918 à 1921) sous le nom d'Hippolyte Nappey, des appareils de mesure pour l'aviation (pendant la deuxième guerre mondiale), etc. La société H. Bourgeois et Nappey disparaît toutefois en 1937, après plusieurs années déficitaires suite à la crise de 1929 (sa production a diminué de plus de la moitié de 1930 à 1934). L'entreprise est dirigée après la deuxième guerre mondiale, par Joseph Nappey qui s'associe en 1950 à la Société des Boîtes et Bracelets-Montres Burdet Frères et Sœurs (SBBM), de Damprichard. Elle ferme en 1958 et les locaux sont repris en 1961-1962 par la SBBM. Celle-ci les rénove, les agrandit vers l'ouest et y installe de nouvelles machines pour poursuivre la fabrication des boîtes de montre avec plus de 80 personnes. Le 13 juin 1979, elle ferme l'usine pour se recentrer sur celle de Damprichard. Depuis, le site est désaffecté et a connu quelques démolitions mineures après 2001 (un petit bâtiment cadastré 112 au nord et l'extension de l'atelier à l'ouest).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle

Dates

  • 1905porte la date

Description

Les deux bâtiments sont en moellons calcaires enduits et coiffés d'un toit à longs pans avec couverture de tuiles mécaniques. Les ateliers ont un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble, le logement un étage carré et un étage en surcroît. L'étage carré est accessible par un escalier droit abrité dans un petit corps (aux murs en béton ?) servant de passage.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / béton / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étagesrez-de-chaussée / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert
  • Escaliersescalier hors-oeuvre / escalier droit / escalier dans-oeuvre / escalier isolé / escalier droit / en maçonnerie
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 125 Matrices cadastrales de la commune de Charmauvillers, 1812-1970 : - 3 P 125/1 : Registre des états de section, 1812- 3 P 125/2 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1823-1870- 3 P 125/3 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 125/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1970
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 125
  • Papier à en-tête de la Fabrique de Boîtes de Montres Nappey Frères, 14 décembre 1910
    Lieu de conservation : Collection particulière : Christian Patois, Frambouhans
  • Papier à en-tête de la Manufacture de Boîtes de Montres H. Bourgeois & Nappey, 21 août 1924
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau

Documents figurés

  • Charmauvillers - Centre du village, carte postale, par Francis Grux, [1er quart 20e siècle, avant 1909], Francis Grux peintre-photo. à Maîche. Porte la date 5 février 1909 (tampon) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 1395 Charmauvillers - Fabrique d'horlogerie, carte postale, par Ch. Simon, [1er quart 20e siècle], Ch. Simon éd. à Maîche
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Prises de vues aériennes de l'IGN (20e siècle). Consultables en ligne via le site du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Bibliographie

  • Bouchet, René (dir.). Charmauvillers : du comté et des boîtes. Du Seud au Bief d'Étoz / GHETE « Au Clos du Doubs », commune de Charmauvillers. - [Charmauvillers] : Groupement d'Études Hommes et Terroirs du Clos du Doubs, 2013. 151 p. : ill. ; 30 cm. (Cahier du Clos du Doubs ; n° 7)
  • M. Une importante fabrique de boîtes de montres. La France horlogère, 15 octobre 1923. Tiré à part de l'Imprimerie moderne Genre Frères, à Morteau.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau
  • Petiteau, Natalie. L'horlogerie des Bourgeois conquérants : histoire des établissements Bourgeois de Damprichard (Doubs), 1789-1939. - Besançon : Presses universitaires de Franche-Comté, 1994. 224 p. - [8 p. de pl.] : ill., cartes, graph. ; 24 cm. (Annales littéraires de l'Université de Franche-Comté. Série Historiques ; 8)
  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991. 243 p. : cartes postales ; 31 cm.
  •  

Annexe(s)

  • M. Une importante fabrique de boîtes de montres. La France horlogère, 15 octobre 1923 [+]

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine d'horlogerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bureau, logement, magasin industriel, entrepôt industriel

Localisation

  • CommuneCharmauvillers
  • Adresse 7 Grande Rue
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013