Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie de Pierre Merique

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie de Pierre Merique

1 chemin des Epines
25 - Morteau
Dossier IA25001884 réalisé en 2018

Illustrations

Historique

En 1954, Pierre Merique (1927-2006), horloger à domicile, se fait construire une maison dotée d'un atelier. Il se met à son compte en 1965 et agrandit le bâtiment à l'ouest (la pièce en rez-de-chaussée dans l'angle sud-ouest date peut-être des années 1980). Spécialiste des montres datographes mécaniques, il travaille surtout pour les bijoutiers. Il exploite la marque Kimer et emploie jusqu'à 12 personnes. L'arrivée de la montre à quartz le conduit à réduire son effectif (limité à sa fille et son gendre Yves Jeand'heur) et à travailler en sous-traitance pour diverses sociétés : Ambre, Lascaugiraud et Gauthier (GGJ Gauthier) à Morteau, Herma et Bouhelier à Villers-le-Lac, etc. Il prend sa retraite en 1991 et le bâtiment n'abrite ensuite plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 20e siècle

Dates

  • 1954daté par source

Description

Les bâtiments ont certainement des murs en parpaings de béton enduit. La maison compte un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre et coiffés par un toit à longs pans, pignons couverts et tuiles mécaniques. Protégée par un appentis en acier, l'extension à l'ouest a un étage carré. Elle se poursuit dans l'angle sud-ouest par une pièce en rez-de-chaussée dotée d'un toit terrasse en béton (comme les garages). Les façades sud et ouest de ces corps de bâtiments sont percées de baies d'atelier.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie d'atelier
  • Mursbéton / parpaing de béton / enduit
  • Toittuile mécanique / acier en couverture / béton en couverture
  • Étages1 étage carré / étage en surcroît
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / appentis / terrasse
  • Escaliersescalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 412 Cadastre de la commune de Morteau, 1816-1978- 3 P 412 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Girardier et Mestre, 1816-1817- 3 P 412/1 : Registre des états de sections, 1818- 3 P 412/4-5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1823-1875. Le 1er volume manque.- 3 P 412/2-3 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 412/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 412/7-9 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1911-1965- 3 P 412/10-13 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1978
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 412
  • Fabrique d'horlogerie Pierre Merique. Imer [publicité], s.d. [vers 1970]. Publiée dans : Regards sur le Doubs. - Paris : Service de Presse, Edition, Information, 1971.

Bibliographie

  • Chambre de Commerce et d'Industrie du Doubs. Horlogerie [dossier documentaire]. - Besançon : CCI du Doubs, juin 1988. 43 p. ; 30 cm.
    Lieu de conservation : Musée du Temps, Besançon  - Cote du document : 28700 CCI 1988

Témoignages oraux

  • Jeand'heur Michèle, fille de Pierre Merique. Morteau
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier

Localisation

  • CommuneMorteau
  • Adresse 1 chemin des Epines
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013