Patrimoine en Franche-Comté - Maison, puis usine textile Fichard

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison, puis usine textile Fichard

15 rue du Pâquis
70 - Rupt-sur-Saône
Dossier IA70000913 réalisé en 2017

Illustrations

Historique

Au tout début du 20e siècle, Léopold Mignot acquiert une propriété à l'ouest du village, route de Chantes, et y fait construire un atelier (vraisemblablement en 1902) jouxtant la maison au sud. Vers 1918, Joseph Fichard, gendre de L. Mignot, acquiert l'établissement et reprend l'affaire, qui consiste alors en une fabrique d'éponges naturelles. D'origine animale et importées de Tunisie, de Grèce ou du Venezuela, ou d'origine végétale, en luffa (ou loofah), les éponges sont lavées (élimination du calcaire), stérilisées, blanchies, taillées et conditionnées. De nouveaux ateliers sont construits au nord et au sud entre 1930 et 1934, puis vraisemblablement juste après la Seconde Guerre mondiale. Un linteau de la façade orientale porte les dates "1832-1932", sans que l'on sache à quoi elles correspondent. Dans la seconde moitié du 20e siècle, l'usine fabrique également des sandales en fibres textiles, des gants en crin animal ou végétal (importés de Russie et de Mongolie), en sisal (Kenya) et en poil de chèvre (Inde, Pakistan). Le gros du travail de fabrication des gants, le tricotage, s'effectue à domicile (environ 200 personnes). Dirigée par Charles Fichard, fils de Joseph, l'usine emploie une quinzaine de personnes au début des années 1960. Un vaste bâtiment abritant un atelier de conditionnement et des espaces de stockage est construit au sud vers 1972. La société, devenue Fichard-Tabar suite à l'arrivée du gendre de Charles, est mise en liquidation en juin 1999. A cette date, elle emploie une douzaine de personnes et fabrique ou revend de accessoires de toilettes (blaireaux, rasoirs, trousses de toilettes, charlottes, etc.). A l'exception d'un logement, les bâtiments sont actuellement désaffectés.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle
  • Principale2e quart 20e siècle
  • Principale3e quart 20e siècle

Description

Construite en moellon de calcaire enduit, la maison est pourvue d'un étage carré et couverte d'un toit à longs pans en tuile mécanique. L'atelier sud, en maçonnerie enduite, possède également un étage carré. Les adjonctions de la seconde moitié du 20e siècle sont en rez-de-chaussée, maçonnerie enduite, couvertes de toits à longs pans en tôle ou en ciment amiante.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / maçonnerie / enduit
  • Toittuile mécanique / fer en couverture / ciment amiante en couverture
  • Étages1 étage carré
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe / toit à longs pans / pignon couvert
  • Énergiesénergie électrique / achetée
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 230 Cadastre de Rupt-sur-Saône, 1837-1933-3 P 230 : registre des états de section (1837)-3 P 1525-1527 : matrices des propriétés bâties et non bâties (19e siècle)-3 P 2412 : matrice des propriétés bâties (1882-1914)-3 P 4635-4637 : matrices des propriétés bâties (1914-1933)
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 3 p 230

Témoignages oraux

  • Sibelot Nadine, ancienne ouvrière. Rupt-sur-Saône, 2017.
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, usine textile
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, entrepôt industriel, magasin industriel, logement patronal, atelier de conditionnement

Localisation

  • CommuneRupt-sur-Saône
  • Adresse 15 rue du Pâquis
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonVal de Saône - Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2016

Localisation