Patrimoine en Franche-Comté - Immeuble et atelier d'horlogerie Vuillemin Frères puis Vuillin-Caille

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Immeuble et atelier d'horlogerie Vuillemin Frères puis Vuillin-Caille

12 rue du Quartier neuf
25 - Villers-le-Lac
Dossier IA25001523 réalisé en 2016

Illustrations

Historique

Le bâtiment est construit en 1875 pour François Albin Chopard (vraisemblablement François Albin Chopard-Lallier, 1835-1939). Il passe vers 1883 à l'officier des douanes Eloi Vuillemin (dont une fille, Stéphanie, est mariée à Louis Guillet, exploitant un atelier de dorage établi à proximité, au 15 rue du Quartier neuf) puis vers 1906 à son fils Georges (1877-1968). Ce dernier est associé avec Léopold (1870-1952) et Ernest (1873-1959) au sein de la société Vuillemin Frères, qui agrandit l'édifice à l'est d'un nouveau corps à usage d'atelier vers 1929 puis le dote d'un garage vers 1936. L'entreprise, qui se dit au milieu du 20e siècle spécialiste des montres à échappement à ancre (calibres de 16 à 26 lignes) et des montres pour automobile, emploie une petite dizaine d'ouvriers. Elle périclite doucement : Georges, qui la reprend seul au début des années 1950 et réalise le terminage (assemblage) de la montre, cesse son activité fin novembre 1955 "par suite de décès et maladie, vieillesse".

Un étage de l'extension est alors loué à la Sarl Vuillin-Caille (au capital de 230 000 F en 1948), fabriquant des montres sous la marque Hérald. Celle-ci réunit Gaston Vuillin (1895-1986) et deux de ses fils, Robert Vuillin et Jean Caille. Gaston s'était associé en 1921 avec son frère Emile (1881-1957) au sein de la société Vuillin Frères, installée dans l'immeuble paternel au 9 rue Virgile Cupillard. Après leur séparation à la fin des années 1920 ou au début des années 1930, Gaston fut un temps à son compte puis travailleur salarié à domicile avant de fonder, à l'issue de la deuxième guerre mondiale, cette nouvelle affaire, qu'il établit dans la maison de ses beaux-parents au 4 rue Ulysse Anguenot. Robert Vuillin reprit son indépendance en 1949 ou 1950, créant la société Paris-Montres (avec bureau au 22 rue des Partants à Paris). Gaston et Jean transfèrent donc, au milieu ou à la fin des années 1950, la Sarl au 12 rue du Quartier neuf, où elle est classée en 1965 dans la catégorie de 0 à 10 salariés (elle en a au maximum 5, sans compter ceux à domicile). Elle est encore signalée en 1979 mais semble disparaître entre 1986 et 1990. Le bâtiment n'abrite ensuite plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle

Dates

  • 1875daté par source

Description

Les deux bâtiments principaux ont des murs en moellons calcaires enduits et sont coiffés d'un toit à longs pans (avec demi-croupes pour le plus ancien et pignons couverts pour l'extension), avec couverture de tuiles mécaniques. Celui d'origine (à l'ouest) comporte deux étages de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage en surcroît, éclairés par des fenêtres horlogères. L'extension (à l'est) a un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble ; elle fait appel à des baies d'atelier au rez-de-chaussée et au premier étage. Leur desserte est assurée par des escaliers dans-oeuvre et des escaliers extérieurs. Deux corps supplémentaires, en étage de soubassement et protégés par une terrasse en béton, les encadrent au nord (en avant du bâtiment d'origine) et au sud (garages).

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère / baie d'atelier
  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique / béton en couverture
  • Étages2 étages de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe / pignon couvert / terrasse
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 628 Cadastre de la commune de Villers-le-Lac, 1817-1973- 3 P 628 : Atlas parcellaire (18 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Vial et Girardier, 1817- 3 P 628/1-2 : Registre des états de sections (1817 ?) - 3 P 628/3-4 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties, 1822-1910- 3 P 628/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 628/10-12 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1973
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 628
  • 50 J 45 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1968
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 45

Documents figurés

  • 6 - Villers-le-Lac - Vue générale [depuis l'est], carte postale, s.n., [1er quart 20e siècle, avant 1908], Billod-Morel éd. Porte la date 11 septembre 1909 (tampon) au recto et au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 1203. Villers-le-Lac - Vue générale [le village, vu du sud-est], carte postale, [par Ch. Simon], 1er quart 20e siècle [guerre 1914-1918 ?, avant 1921], Ch. Simon éd. à Maîche. Porte la date 8 août 1921 (tampon) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 73. Lac-ou-Villers (Doubs). - Le quartier neuf [vu de l'est], carte postale, s.n., s.d. [2e quart 20e siècle, vers 1925-1927]
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 11. Lac ou Villers - Vue générale [depuis le sud-est], carte postale colorisée, s.n., s.d. [2e quart 20e siècle], Coll. Hôtel de France
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 3 - Lac ou Villers - Vue générale prise de la gare, carte postale, par Louis Lévy, [décennie 1930, avant 1938], Lévy et Neurdein réunis impr. à Paris. Porte la date 1938 (tampon) au verso. Cliché aussi exploité par la CAP pour : "Ed. H. Guillaume, Saut du Doubs - Villers-le-Lac (Doubs)".
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Frontière franco-suisse. 105 - Vue générale de Villers-le-Lac [depuis le sud], carte postale, par Janin, s.d. [entre 1948 et 1952], Editions Photo Janin à Maîche
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Villers-le-Lac (Doubs) - Vue aérienne. 22173 - Le Centre du Pays, carte postale (carte photo), par Rancurel, s.d. [1952], Combier (CIM) éd. et impr. à Macon

Bibliographie

  • Les établissements horlogers en France. - S.l. : s.n., mars 1965. 17 p. ronéotypées ; 20 cm.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Michel Simonin, Maîche

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Droz Yves, collectionneur de pièces horlogères et fondateur du Musée de la Montre, Villers-le-Lac
  • Vuillemin Rémi, fils de Francis Vuillemin et Cécile Guillet, neveu des trois frères Vuillemin. Espira-de-l'Agly
  • Vuillin Michel, descendant de la famille Vuillin. Paris
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)immeuble, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, stationnement

Localisation

  • CommuneVillers-le-Lac
  • Adresse 12 rue du Quartier neuf
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2015