Patrimoine en Franche-Comté - Fromagerie de Damprichard

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Fromagerie de Damprichard

20 rue des Ecoles
25 - Damprichard
Dossier IA25001125 réalisé en 2013

Illustrations

Historique

Une première fromagerie est attestée près de l'église de 1905 aux années 1920 (à l'arrière du bâtiment au 6 place du 3e Tirailleurs algériens). Ernest Binet, fromager originaire de Morteau, construit en 1927 la fromagerie actuelle, complétée deux ans plus tard à l'ouest par un garage. Son fil Henri lui succède de cette date à sa mort en 1949. La société coopérative de vente de lait de Damprichard achète alors, en 1952, les bâtiments qu'elle loue au beau-frère de Binet, Adrien Pronk. Cette société devient coopérative de fabrication en 1968, embauchant le 1er janvier Jean Boillon comme fromager (il restera jusqu'en 1975). Elle produit des meules d'emmental, vendues aux établissements Reybier (Saint-Germain-de-Joux, Ain, ou Poligny, Jura). Nouveau fromager le 1er décembre 1976 : Claude Sirrugue. La fromagerie travaille alors 1,5 million de litres de lait et vend ses fromages à l'Union coopérative fromagère de Franche-Comté (UCFFC), dont le siège est à Besançon, laquelle disparaîtra en 1982. Un service de ramassage du lait est mis en place en 1978 alors que la coopérative est convertie à la fabrication du comté. L'atelier est modernisé en 1983 avec l'installation d'un groupe de soutirage sous vide et du pressage pneumatique. En 1992, la société fabrique du comté avec les 2,4 millions de litres de lait (2 155 000 l en 1988) fournis par ses 14 coopérateurs. L'année suivante, elle fusionne avec la coopérative fromagère de Maîche, qui se spécialise dans le morbier alors que Damprichard se consacre au comté. Elle traite environ 3,5 millions de litres de lait fournis par 23 sociétaires vers 1997, à la fermeture du site maîchois, et se dote de caves en 2001.

Devenue Société coopérative agricole de Fromagerie Les Fermiers du Haut-Doubs, elle compte 30 sociétaires en 2010 et travaille 6,854 millions de litres de lait pour produire comté, morbier et raclette. En 2011, les sociétaires sont 34, le volume de lait collecté est passé à 7,2 millions de litres (près de 20 000 par jour en moyenne) et la fabrication quotidienne est estimée à 30 meules de comté (affinés par Juramonts-Comté) et 120 de morbier, sans compter la raclette, le beurre et la crème.

En 2012, la fromagerie emploie six personnes à temps complet, deux chauffeurs, trois vendeuses (une à temps complet et deux à mi-temps) et un comptable à mi-temps.

Ses 29 producteurs lui livrent 7 millions de litres de lait : 5 travaillés pour le comté et 2 pour le morbier (avec une grosse période de production de septembre à mars) et la raclette ; 1,5 tonne de beurre est fabriquée chaque mois. Si le morbier est affiné sur place (durant au moins 45 jours), le comté (conservé pendant 10 à 15 jours seulement) est confié depuis le 1er janvier 2013 à la société Monts et Terroirs, de Poligny. Celle-ci est née le 1er janvier 2011 après le rachat d'Entremont par Sodiaal, premier groupe laitier de France (créé en 1964 par le rapprochement de six coopératives, à l'origine l'année suivante de la marque Yoplait). Le petit lait alimente trois porcheries appartenant à des sociétaires.

Cette année 2012 a vu la construction de nouvelles caves, d'un magasin de vente et d'un garage, et l'installation d'une chaudière au fuel (modèle PVR 10 EU) de la société Mingazzini (Parme, Italie) pour la production d'eau chaude et de vapeur. Le matériel comprend trois cuves en cuivre automatiques de 5000 litres (chacune d'une capacité de 12 meules de comté ou 72 de morbier) et une installation de soutirage sous vide de 12 cloches, le tout installé en 2002 par la société Chalon-Mégard de Montréal-la-Cluse (Ain). La beurrerie, plus ancienne, dispose d'un tank, d'une baratte de 700 l et d'une mouleuse-empaqueteuse. Si les trois caves à comté de 2001 totalisent 1 800 places, les nouvelles caves à morbier en comptent 4 000. Les fromages y sont salés et retournés par un robot de soins (type RF1 n° 7) fabriqué en juillet 2009 par la société JNJ Automation (fondée en 1977 par Claude Jacquier à Prez-vers-Siviriez, Suisse).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 20e siècle

Dates

  • 1927daté par travaux historiques

Description

La fromagerie d'origine est bâtie en moellons calcaires enduits et coiffée d'un toit à longs pans couvert de tuiles mécaniques. Elle compte un étage carré, un étage en surcroît et un étage de comble. Les extensions ultérieures, en rez-de-chaussée, font appel au béton, mis en œuvre sous forme de parpaings (enduits ou non) ou de pan de béton armé avec essentage de tôle. Elles sont protégées par des toits métalliques en appentis.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / béton / béton armé / essentage de tôle / béton / parpaing de béton / enduit
  • Toittuile mécanique / métal en couverture
  • Étages1 étage carré / étage en surcroît / étage de comble
  • Couvrements
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / appentis
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents figurés

  • 37238. - Damprichard (Doubs) - Châlet de Fromagerie, carte postale, s.n., s.d. [2e quart 20e siècle], C. Lardier (CLB) éd. à Besançon. Publiée dans : Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991, p. 164.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces

Bibliographie

  • Damprichard. Haut de gamme pour les Fermiers du Haut-Doubs. L'Est républicain, édition du Doubs, vendredi 9 novembre 2012.
  • Historique de la Société coopérative agricole de Fromagerie Les fermiers du Haut-Doubs de Damprichard. - S.l. [Damprichard) : s.n., s.d. [2011]. 1 f. dactyl. ; 30 cm.
  • Maîche au fil des siècles. - Maîche : la Ville, 1999. 116 p. : ill. ; 30 cm. Numéro spécial du Bulletin municipal (n° 21)
  • Narbey, Bernard (dir.). À l'ombre du clocher de Damprichard : la mémoire des siècles passés / Groupes de travail du GHETE « Au Clos du Doubs » et des associations de Damprichard. - Besançon : Groupement d'Études Hommes et Terroirs du Clos du Doubs, 2005. Non paginé [170] p. : ill. ; 30 cm. (Cahier du Clos du Doubs ; n° 6)
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991. 243 p. : cartes postales ; 31 cm.

Témoignages oraux

  • Christophe Krasauskas, fromager. Damprichard
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)fromagerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, pièce d'affinage, pièce de séchage, boutique, bureau, chaufferie, garage, réservoir industriel, logement d'ouvriers

Localisation

  • CommuneDamprichard
  • Adresse 20 rue des Ecoles
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2012