Patrimoine en Franche-Comté - Hôtel Wey

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Hôtel Wey

Illustrations

Historique

L'hôtel Wey a été construit par l'architecte Charles Charmet, entre 1782 et 1785, pour le marchand Jean-Baptiste Wey, grâce à la réunion de quatre parcelles, comme le montre un fragment de plan d'alignement concernant le futur édifice. Trois d'entre elles appartenaient déjà au propriétaire et une autre à un certain Duret. Les travaux consécutifs à la construction ayant ébranlé la maison voisine, appartenant à l'hôpital Saint-Jacques, J.B. Wey a pris à sa charge la reconstruction de la façade de cet édifice. Au 19e siècle, une maison a été construite sur l'emprise de l'ancien jardin, puis dans la 1ère moitié du 20e siècle, un bâtiment en rez-de-chaussée à usage indéterminé, et enfin à la fin du 20e siècle, un immeuble d'habitation.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 18e siècle
  • Principale19e siècle
  • Principale20e siècle

Auteurs

Description

L'hôtel, de plan en U en pierre de taille, est bâti sur un sous-sol voûté d'arêtes. Dans l'aile droite est situé l'escalier d'honneur devant lequel se trouve un ascenseur. A l'extrémité des ailes, deux piliers en pierre marquent la séparation entre la cour et l'ancien jardin, dans lequel se trouvent, à gauche, l'écurie et une maison en moellon enduit, à deux étages carrés et un de comble ; à droite, un long bâtiment en rez-de-chaussée avec un étage de comble, et au fond un immeuble récent à gauche duquel une entrée secondaire permet, par une impasse, de rejoindre la rue Luc Breton.

Afficher les données détaillées

  • Typologieshôtel sur rue
  • Murscalcaire / enduit / pierre de taille / moellon
  • Toittuile plate
  • Étagessous-sol / 2 étages carrés / comble à surcroît
  • Couvrementsvoûte d'arêtes
  • Élévationsélévation ordonnancée
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en maçonnerie
  • Autres organes de circulationsascenseur
  • Techniques de décorsculpture / menuiserie
  • Représentationsgrecque / pointe de diamant / pilastre / rosace / pointe de diamant / chêne / feuille
  • Précisions sur la représentation

    L'élévation antérieure est couronnée par une corniche à denticules avec des consoles décorées de glyphes, une frise de grecques sépare le rez-de-chaussée du premier étage ; les ailes sur cour sont rythmées par des pilastres ornés de pointes de diamant ; les vantaux du portail comportent un décor de rosaces et de pointes de diamant, avec une chute de feuilles de chêne alternées avec des sequins retenus par un ruban.

Documentation

Documents figurés

  • Besançon : extrait du plan cadastral, 1974, section AD.
  •  

Intérêt, protection et statut

Caractéristique, par son décor, des hôtels néo-classiques de la fin du 18e siècle, et l'un des plus réussi.

Afficher les données détaillées

  • Éléments remarquables élévation, escalier
  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)hôtel
  • Parties constituantes non étudiéesimmeuble, maison, écurie, jardin, cour

Localisation

  • CommuneBesançon
  • Adresse Grande Rue 49
  • Milieu d'implantationen ville
  • Lieu-dit Bouteiller îlot
  • Aire d'étude et cantonBesançon centre - Besançon centre ville

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Roussel Christiane
  • Date de l'étude1996

Localisation