Patrimoine en Franche-Comté - Moulin à farine, puis usine de papeterie, puis minoterie, centrale hydroélectrique et orphelinat, actuellement centre de formation

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Moulin à farine, puis usine de papeterie, puis minoterie, centrale hydroélectrique et orphelinat, actuellement centre de formation

Illustrations

Historique

Un établissement hydraulique figure sur la carte de Cassini (1760). Le plan cadastral signale en 1811 un moulin à farine appartenant au sieur Marland. En janvier 1861, son propriétaire, le comte de Nattes, demande l'autorisation d'établir dans son moulin une papeterie, "construite et en activité depuis plusieurs mois". Néanmoins, le cadastre signale un changement d'affectation en 1879, et mentionne une activité de tissage mécanique (?). La papeterie cesse son activité vers 1880. En 1894, la congrégation des soeurs franciscaines de Notre-Dame du Calvaire acquiert le domaine composé du moulin, de l'ancienne papeterie, de deux fermes et de terres. Elle établit un orphelinat dans le bâtiment de la papeterie. Le moulin est converti en minoterie, dotée d'appareils à cylindres au tournant des 19e et 20e siècles. En 1893 était constituée la société A. du Bousquet de Nattes et Cie, destinée à fournir l'éclairage électrique à la commune de Montbozon, qui met en service la plus grosse des turbines de la papeterie et une dynamo. Cette société est remplacée en 1898 par la Compagnie d'Eclairage Electrique de Montbozon. Affermée en 1920 à M. Blaise, électricien, la petite centrale hydroélectrique est finalement acquise en 1934 par les Houillères de Ronchamp. La minoterie est louée en 1928 à Louis Brand, qui cesse son activité vers 1955. La production de farine atteint 3700 quintaux en 1935. L'orphelinat ferme ses portes en 1959. Un centre de formation aux métiers de l'agriculture et de l'agro-équipement, dit Maison familiale rurale, occupe les bâtiments depuis le début des années 1960. De nouveaux locaux on été bâtis sur le site. En 1861, l'établissement industriel fonctionne avec trois turbines hydrauliques : deux pour le moulin et une pour la papeterie. En 1936, la minoterie renferme 6 paires de cylindres (3 pour le broyage et 3 pour le convertissage) , une paire de meules, 4 bluteries et une turbine de 50 ch, sous une chute de 1,50 m.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e moitié 19e siècle

Description

Tous les bâtiments sont construits en moellon de calcaire enduit, à un étage carré, et couverts de toits à croupes en tuile mécanique.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / enduit / moellon
  • Toittuile mécanique
  • Étages1 étage carré
  • Couverturestoit à longs pans / croupe
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents figurés

  • Profils. Plan de la papeterie et du moulin et façade perpendiculaire au bief. Papier, plume, lavis, par l'ingénieur ordinaire Henry, Vesoul, le 1 mai 1862, échelles diverses
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 277 S 39
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)moulin à farine, usine de papeterie, orphelinat
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bief de dérivation, bâtiment d'eau, logement
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) minoterie, centrale hydroélectrique, centre de formation

Localisation

  • CommuneMontbozon
  • Adresse 6 rue Bressot
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Montbozon
  • Hydrographiedérivation de l' Ognon

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2008

Localisation