Patrimoine en Franche-Comté - Usine métallurgique, actuellement logement

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine métallurgique, actuellement logement

9 rue de la Forge
70 - Mailleroncourt-Charette
Dossier IA70000175 réalisé en 2006

Illustrations

Historique

En 1694, la famille Terrier de Santans est autorisée à établir une forge et un haut fourneau sur le Durgeon. Il semble que la forge cesse son activité dès le début du 18e siècle. La fonte, dont la production annuelle atteint 400 à 500 milliers dans la seconde moitié du 18e siècle, est transformée sur place en produits de moulage (boulets, bombes, marmites, fourneaux). En 1751, le haut fourneau est amodié au maître de forges Edme Rochet, associé à Jean-Baptiste Perrier, puis au négociant bisontin Bouchet en 1788. Vendue comme bien national le 22 germinal an V, l'usine métallurgique est cédée vers 1808 à une association de maîtres de forges comprenant les frères Praileur (forges de Magny-Vernois, 70) , et les sieurs Galaire et Patret, exploitants des forges de Varigney (Dampierre-lès-Conflans, 70). Les installations du haut fourneau sont vraisemblablement reconstruites dans les années 1820, et la production annuelle oscille de 300 à 550 tonnes dans les décennies suivantes. La forte demande favorise le développement de l'atelier de moulage, et la fonte est convertie en tuyaux, fourneaux, chaudières, bornes-fontaines, platines, casseroles et grilles, écoulées en Alsace, Lorraine, Franche-Comté et dans le Lyonnais. En 1856-1857, Jérôme-Auguste Patret fait édifier un second haut fourneau au bois, muni d'une machine à vapeur de 15 ch, dont les deux chaudières sont chauffées par les gaz du gueulard. Il remplace vraisemblablement le premier haut fourneau qui, d'après un rapport de l'ingénieur des Mines, ne fonctionnait plus depuis 1855. Malgré une production annuelle de 840 t de fonte, le nouveau fourneau ne fonctionne qu'épisodiquement, et cesse de rouler vers 1863. Les installations sont démantelées et transférées aux forges de Varigney. Le site accueille pendant une courte période une féculerie, puis une scierie jusqu'au milieu du 20e siècle. La halle à charbon, les magasins et divers logements ouvriers ont été détruits, et le canal d'amenée a été comblé. Le logement du maître de forges, construit vers 1840, a été détruit par un incendie dès le début du 20e siècle. Le bâtiment abritant le haut fourneau a été converti en logements et parties agricoles. En 1834, l'usine comprend un haut fourneau au charbon de bois, un fourneau de seconde fusion à la Wilkinson (installé en 1832) , un atelier de moulage, un patouillet et un bocard. L'usine compte huit mouleurs en 1817 et 30 en 1835.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale19e siècle

Description

Vraisemblablement reconstruit au 19e siècle, le bâtiment comprend un étage carré, où un logement a été aménagé, et un étage de soubassement, qui renferme la partie inférieure, en pierre de taille, du haut fourneau. Il est couvert d'un toit à croupes en ardoise. Un second bâtiment, construit perpendiculairement le long de la rue de la Forge, abritait des logements d'ouvriers à l'étage. Il est en moellon de calcaire, couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique, et son étage de soubassement donne sur la cour du haut fourneau.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / enduit partiel / moellon / pierre de taille
  • Toitardoise / tuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / 1 étage carré
  • Couverturestoit à longs pans / croupe
  • Énergiesénergie hydraulique / énergie thermique / produite sur place / produite sur place
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents figurés

  • Plan, coupe et élévation du haut fourneau de Mailleroncourt et de ses accessoires [coupe transversale]. Dessin, coul., lavis, 1:100, s.d. [1834].
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 301 S 9
  • Haut fourneau de Mailleroncourt-Charrette. Plan de détail, coupes et profils du haut fourneau. Dessin, coul., lavis, 1:100, 1856.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 301 S 9
  • Plan, coupe et élévation du haut fourneau de Mailleroncourt et de ses accessoires [détail du haut fourneau]. Dessin, coul., lavis, 1:100, s.d. [1834].
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 301 S 9
  • Plan, coupe et élévation du haut fourneau de Mailleroncourt et de ses accessoires [...]. Dessin, coul., lavis, 1:100, s.d. [1834].
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 301 S 9
  • Plan géométrique des haut fourneau, patouillet, bocard et des propriétés adjacentes [...] Dessin, coul., lavis, 1:500, 1834, par Marcand (géomètre)
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 301 S 9
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine métallurgique
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) logement

Localisation

  • CommuneMailleroncourt-Charette
  • Adresse 9 rue de la Forge
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Saulx
  • Hydrographiedérivation du Durgeon

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2006

Localisation