Patrimoine en Franche-Comté - Immeuble et atelier d'horlogerie Marius Comte et Fils

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Immeuble et atelier d'horlogerie Marius Comte et Fils

Illustrations

Historique

L'immeuble construit vers 1900 pour Emma Bobillier (certainement Emma Bobillier-Chaumont, 1855-1932), de Montlebon, passe au milieu des années 1920 à sa nièce, mariée au négociant Alix Perrot (1900-?). Il est acquis une dizaine d'années plus tard par l' "ouvrier horloger" Marius Comte (1893-1985). Le parcours professionnel de celui-ci est connu : il a été employé de 1907 à 1912 par les Ets Les Fils d'Edouard Wetzel (12 rue de la Gare), de 1912 à 1914 par la maison Henri Vuez (1 place Carnot) et de 1919 à 1922 par son beau-frère Paul Maillardet (22-24 rue Fauche). De 1922 à 1943, il est "premier visiteur lanternier" (chargé du contrôle des montres) de la maison Luxia, fondée en 1921 à Besançon (où elle est signalée au 8 rue de l'Industrie, puis au 41 avenue Carnot et finalement au moulin de Tarragnoz) et présente à Morteau (rue Jean Jaurès), mais il tient aussi en 1926 un bar-tabac au 8 rue de la Chaussée. Il crée le 1er septembre 1947 avec son fils André (1919-2001), formé à l'Ecole nationale d'Horlogerie de Besançon, les Ets Marius Comte et Fils. Cette Sarl (au capital de 500 000 F, passé à 1 500 000 F avant la mi 1951, 4 200 000 F avant février 1955) fabrique des "montres ancre calendriers automatiques", à seconde centrale, aux formats 5 1/4 et 10 1/2 lignes ; elle utilise la marque Comthor et exporte beaucoup en Afrique. Elle achète 9 370 ébauches françaises en 1950 (5 400 au format 10 1/2 des Ets Cupillard et 470 au format 5 1/4 des Ets Parrenin, tous deux de Villers-le-Lac, 3 500 au format 10 1/2 et à calendrier des Ets Horlogerie de Savoie), 11 600 au format 10 1/2 lignes en 1951 (4 200 Cupillard, 2 200 de la Fabrique d'Ebauches de Montres du Genevois ou Femga - et 5 200 - dont 350 automatiques - de l'Horlogerie de Savoie, ces deux derniers fabricants à Annemasse), 11 375 en 1956 (Cupillard et Parrenin, Horlogerie de Savoie, Femga et Sefea - Société d'Exploitation de la Fabrique d'Ebauches d'Annemasse ou Société européenne de Fabrication d'Ebauches d'Annemasse), 10 660 en 1958 (4 800 Cupillard Cup 233, 2 450 Parrenin soit 1 700 HP 25, 600 HP 40 et 150 HP 1901, 1 810 Femga - dont 500 FA 45 et le reste en FA 520 - et 1 600 Horlogerie de Savoie - dont 800 HS 237, 200 HS 517 et 200 HS 651). Classée dans la catégorie de 11 à 19 salariés en 1965, elle compte au maximum une vingtaine de personnes au cours de cette décennie. Après le départ en retraite d'André Comte (à la fin des années 1970 ou au début des années 1980), l'atelier est maintenu jusqu'en 2001 ou 2002 par son beau-frère Jeanbourquin. Le bâtiment est redevenu une simple habitation.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle

Description

La maison, aux murs de moellons calcaires enduits, comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, deux étages carrés et un étage en surcroît (desservis par un escalier dans-oeuvre droit en bois). Bandeaux, chaînes d'angle et encadrements de baies (en arc segmentaire) jouent sur la polychromie en associant brique rouge et pierre calcaire jaune (de Montlebon). Le toit à longs pans et demi-croupes est couvert de tuiles mécaniques. Le garage au nord-ouest est coiffé d'un toit à longs pans, pignons couverts et tôles plates.

Afficher les données détaillées

  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 2 étages carrés / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier droit / en charpente

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 412 Cadastre de la commune de Morteau, 1816-1978- 3 P 412 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Girardier et Mestre, 1816-1817- 3 P 412/1 : Registre des états de sections, 1818- 3 P 412/4-5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1823-1875. Le 1er volume manque.- 3 P 412/2-3 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 412/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 412/7-9 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1911-1965- 3 P 412/10-13 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1978
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 412
  • 50 J 23 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1962
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 23
  • Papier à en-tête de la société Marius Comte et Fils, 31 mai 1972
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Bonnet, Fournet-Luisans

Documents figurés

  • Morteau. - Vue générale prise du Champ des Chèvres [au nord-ouest], carte postale, s.n., [1er quart 20e siècle, entre 1900 et 1903], Charles Pierre éd. à Morteau. Porte les dates 14 juin 1903 (manuscrite) au recto et 15 juin 1903 (tampon) au verso. 1900 = maison de Charles Barbier.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces

Bibliographie

  • Les établissements horlogers en France. - S.l. : s.n., mars 1965. 17 p. ronéotypées ; 20 cm.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Michel Simonin, Maîche

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Stein Denis, ancien horloger et ancien administrateur de l'Office du Tourisme. Morteau
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)immeuble, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bureau, logement, garage, cour

Localisation

  • CommuneMorteau
  • Adresse 9 rue Neuve
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013