Patrimoine en Franche-Comté - 2 machines à meuler (poste d'émoulage et meuleuse double)

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

2 machines à meuler (poste d'émoulage et meuleuse double)

5-9 Pré Rondot
25 - Grand'Combe-Châteleu
Dossier IM25005412 réalisé en 2017
Edifice : Ferme, atelier de taillanderie et atelier (puis usine) de tournerie Vuillemin  (Référence : IA25001670)

Illustrations

Historique

L'atelier de forgeage à chaud conserve deux machines à meuler. La plus ancienne pourrait être contemporaine du martinet, c'est-à-dire de la création de la taillanderie par Louis Vuillemin en 1863. Elle constitue un poste d'émoulage, permettant d'aiguiser les outils taillant. L'autre, disposée à proximité, est une meuleuse double de la première moitié du 20e siècle.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 19e siècle
  • Principale1ère moitié 20e siècle

Dates

Description

Le poste d'émoulage comprend une meule en grès dont l'axe métallique est muni, dans le couloir à côté (sous l'escalier), d'une poulie permettant de l'entraîner via le moteur électrique de 4 ch et la transmission commune au martinet et aux deux machines à marteler. L'ouvrier maintenait sur la meule l'outil à aiguiser en le coinçant sous l'extrémité d'une barre en bois (formée de deux planches assemblées par boulonnage) dont l'autre extrémité, partiellement soutenue par un ressort métallique, s'appuie sur un massif de maçonnerie. Il était assis à califourchon sur la barre et modulait la pression en pesant plus ou moins sur la selle de motocyclette (en cuir) fixée sur elle. L'aiguisage s'effectuait sous un filet d'eau. La meuleuse double était actionnée par le même moteur, également via une transmission au plafond avec poulies et courroie en cuir. Elle est formée d'un bâti en fonte massif supportant deux paliers dans lesquels tourne un arbre en acier. Ce dernier est muni au centre de deux poulies (une folle et une motrice) et à chaque extrémité d'une meule en matériau artificiel dotée d'un carter de protection.

Afficher les données détaillées

  • Précision dimensions

    Dimensions hors tout (en cm) du poste d'émoulage : h = 110, la = 250, pr = 60. Meule en grès : d = 72, pr = 12. Dimensions de la meuleuse double : h = 121 (dont socle : 57), la = 134, pr = 70. Meules : d = 49 (gauche) et 33 (droite), pr = 6.

  • Structuresproduit élaboré d'origine minérale / solide en masse / produit semi-fini
  • Matériauxacier / bois feuillu indigène / grès / cuir / fonte de fer
  • Inscriptionsinscription technique / sur partie rapportée
  • Précisions sur les inscriptions

    Inscription (sur une plaque rivée sur la meuleuse double) : 423.

  • État de conservationen état de marche

Documentation

Témoignages oraux

  • Vuillemin Benoît, exploitant la ferronnerie d'art. Grand'Combe-Châteleu
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)machine à meuler

Localisation

  • CommuneGrand'Combe-Châteleu
  • Adresse 5-9 Pré Rondot
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau
  • Emplacement dans l'édifice forge à chaud

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2017