Patrimoine en Franche-Comté - Moulin à farine Bobillier-Chaumont puis Garnache-Chagris, puis moulin à farine et scierie Pugin

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Moulin à farine Bobillier-Chaumont puis Garnache-Chagris, puis moulin à farine et scierie Pugin

17 rue du Moulin
25 - Montlebon
Dossier IA25001694 réalisé en 2017

Illustrations

Historique

Attesté dans un acensement de 1594, le moulin appartient au début du 18 siècle, tout comme celui en aval (future scierie Gaiffe), à Pierre Bobillier-Chaumont (vers 1623-1721). Réfugié catholique natif du Val-de-Travers (Suisse), ce dernier s'est installé comme menuisier à Cornabey (mais sur la rive gauche du ruisseau donc commune de Grand'Combe-Châteleu), où il a fondé en 1690 la chapelle Notre-Dame des Ermites. Le 23 août 1718, il vend à François Garnache-Chagris, des Parguemonots aux Gras, "une maison de pierre et de bois, chazal sur laquelle elle est assise avec un moulin, une huilerie étant dans ladite maison", située au lieu-dit la Place dessus. L'établissement passe au fils de François, le meunier Claude Antoine Garnache-Chagris (1767-1811), puis au fils de ce dernier, Pierre Ignace (1755-1822), aussi meunier à Cornabey (et dont un petit-fils, Séraphin, sera fabricant d'outillage aux Jean-Jacquot dans les années 1860). En 1814, Pierre Ignace est propriétaire du moulin (A 497) et du petit battoir d'écorces (A 499) dessinés sur le plan cadastral napoléonien. Le moulin a déjà été reconstruit (ou fortement remanié) à cette date ou il le sera dans le courant du siècle.

Acquis vers 1823 par le menuisier Georges Pugin (1787-1867), le site sera propriété de ses descendants jusqu'au milieu du 20e siècle. En 1851, une statistique signale qu'il comporte "2 moulins à 1 tournant chacun, 1 huilerie et 1 battoir" et qu'il est en "chômage prolongé. Peu d'affaires". Le fils de Georges, Joseph (1813-1895), reprend à cette époque l'établissement qui, en 1862, "se compose d'un moulin à blé mis en mouvement par une roue à augets, de deux moulins à avoine mus par deux roues à augets, d'une huilerie mise aussi en mouvement par une roue en dessus [... et d'] un battoir à écorce mis en mouvement par une roue en dessus". Deux ans plus tard, vers 1864, Joseph Pugin remplace le battoir par une scierie. Le site exploité en 1885 par un de ses fils, Narcisse (1838-1900), "comprend trois paires de meules, deux scies verticales et une scie circulaire, mues par cinq roues par-dessus". Un autre fils, François, a par ailleurs repris vers 1880 la scierie de Louadey, en amont, et le fils de ce dernier, Joseph Emile, sera signalé vers 1907 au moulin des Douffrans, commune de Grand'Combe-Châteleu. Jean (1880-1914) et Narcisse (1882-? avant 1951) succèdent à leur père Narcisse Pugin et, d'après la matrice cadastrale, semblent agrandir l'établissement vers 1911 (Narcisse achètera vers 1942 l'ancienne usine de montres Frankowski, au 8 rue Victor Hugo à Morteau). Le site est acquis vers 1955 par un cultivateur de la commune (au Cerneux-Guyot), Marcel Sauge. Est-ce à cette date qu'il est désaffecté ? C'est actuellement une habitation.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale19e siècle
  • Principale3e quart 19e siècle

Description

Les bâtiments ont des murs en moellons calcaires, généralement dénués d'enduit mais avec essentage de planches pour les pignons de l'ancien moulin et le pan de bois formant le rez-de-chaussée de l'ancienne scierie. Ils sont en rez-de-chaussée surélevé, sur un étage de soubassement pour cette dernière, deux dans le cas de l'ancien moulin qui comporte en outre un étage en surcroît, avec desserte par escalier dans-oeuvre. Il présente par ailleurs quelques fenêtres jumelées sur ses murs pignons (à l'ouest et à l'est). Les deux bâtiments sont reliés par un corps en rez-de-chaussée (logement), à l'ouest.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit partiel / bois / pan de bois / essentage de planches
  • Toittuile mécanique
  • Étages2 étages de soubassement / en rez-de-chaussée surélevé / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / croupe / noue
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 404 Cadastre de la commune de Montlebon, 1814-1965- 3 P 404 : Atlas parcellaire (24 feuilles), dessin (plume, lavis), par le géomètre du cadastre Vial, 1814 (sections A-E) et 1818 (sections F-G)- 3 P 404/1-2 : Registre des états de sections, s.d. [1822 ?]- 3 P 404/3, 6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1822-1874- 3 P 404/4-5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1875-1914- 3 P 404/7 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 404/8 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1914-1965- 3 P 404/9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1965
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 404
  • 7 S 72 Cours d'eau et usines. Régime des eaux. Moulins-usines (1825-1896)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 7 S 72
  • Service hydraulique. Usines. Réglementation, autorisations de travaux (an III-1897)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : Sp 742
  • Statistique de l'utilisation de la force motrice des eaux. In Annuaire départemental du Doubs pour 1852, 40e année, 1851, p. 103-158.

Documents figurés

  • Ruisseau de Cornabey. Commune de Montlebon, H[ame]au de Cornabey. Usines des S[ieu]rs Pugin J[ose]ph, Portrat F[ranç]ois et V[eu]ve Reuille. Plan des lieux, dessin sur calque collé sur papier (plume, lavis), par l'ingénieur ordinaire Cuvinot, Besançon le 10 octobre 1864, 1/2 500, 10 x 56 cm
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : Sp 742
  • Commune de Montlebon. Ruisseau de Cornabey. Usines des Srs Pugin et Fournot. Plan des lieux, dessin sur calque (plume, lavis), par le conducteur Couturier, Besançon le 31 décembre 1887, 1/2 500, 31 x 61 cm. Un exemplaire du plan est conservé dans la liasse 7 S 72 des mêmes archives départementales du Doubs.
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : Sp 742
  • Commune de Montlebon. Ruisseau de Cornabey. Usine du Sr Pugin. Profil en long et profils en travers, dessin sur calque (plume, lavis), par le conducteur faisant fonction d'ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées Couturier, Pontarlier le 31 décembre 1887, 31 x 63,5 cm, échelles diverses
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 7 S 72

Bibliographie

  • Courtieu, Jean (dir.). Dictionnaire des communes du département du Doubs. - Besançon : Cêtre, 1982-1987. 6 t., 3566 p. : ill. ; 24 cm.

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  • Monneret, Christian. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)moulin à farine, scierie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bâtiment d'eau, logement, grange, bief de dérivation

Localisation

  • CommuneMontlebon
  • Adresse 17 rue du Moulin
  • Milieu d'implantationen écart
  • Lieu-dit Cornabey
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau
  • Hydrographiedérivation de la Douve

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2016