Patrimoine en Franche-Comté - Filature de coton Curtel, puis tuilerie Lazard, puis tissage de coton Scheurer

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Filature de coton Curtel, puis tuilerie Lazard, puis tissage de coton Scheurer

rue de la Hache
70 - Citers
Dossier IA70000249 réalisé en 2007

Illustrations

Historique

En 1837, le sieur P. Curtel fait édifier une filature de coton à l'emplacement du moulin Maillard, attesté sur la carte de Cassini (1760). Cette date figure sur une pierre de chaîne d'angle de l'atelier de fabrication. La filature a été réglementée par ordonnance royale le 28 mars 1842. Vendue en 1844 à la famille Perret, il semble que l'activité textile s'arrête à ce moment-là. Le site est acquis en 1859 et en 1864 par la famille Lazard, qui implante une tuilerie. L'atelier de filature est incendié, et son second étage est supprimé. En 1888, d'après un rapport d'un ingénieur des Ponts et Chaussées, "le tout est en ruines ; les moteurs n'existent plus". L'usine est acquise en 1900 ou 1901 par l'industriel Paul-Lucien André, qui relève les bâtiments. Il confectionne vers 1910 des "couvertures de cylindres en drap et en cuir pour filatures". La matrice cadastrale mentionne de nouvelles constructions en 1902 (fabrique) et en 1904 (maison). Le site est acquis en 1923 par Maurice-Gustave Scheurer, industriel du textile à Lure (70) , qui implante un petit tissage spécialisé dans la production de serviettes-éponge. Une cheminée des Ets Rietsch (Belfort, 90) , ainsi qu'une machine et une chaudière à vapeur, sont établies vers 1925, vraisemblablement à l'époque de la construction d'ateliers en rez-de-chaussée couverts de sheds. De 1938 à 1987, les bâtiments ont été occupés par une entreprise de transport et de déménagement. Ils sont actuellement sans affectation, à l'exception du logement. Le moulin compte deux tournants et une ribe en 1831. Une chaudière Scheidecker et Kohl (Lure, 70) est autorisée 1926. Cette dernière, ainsi que la turbine, sont encore en place. La fabrique André emploie une dizaine de personnes vers 1910. Le tissage emploie 31 ouvriers en 1931.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 19e siècle
  • Principale3e quart 19e siècle
  • Principale1er quart 20e siècle
  • Principale2e quart 20e siècle

Dates

  • 1837daté par source, porte la date

Description

L'atelier de fabrication est construit en moellon de grès enduit, à un étage carré (après suppression du second niveau) , couvert d'un toit à longs pans. Il est flanqué d'une chaufferie et d'une cheminée en brique. Le bâtiment couvert de sheds (atelier de fabrication ?) est construit en moellon de grès enduit, pourvu de baies à encadrements en brique silico-calcaire.

Afficher les données détaillées

  • Mursgrès / moellon / enduit / brique
  • Toittuile mécanique / verre en couverture
  • Étages1 étage carré
  • Couverturestoit à longs pans / shed
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place / turbine hydraulique / énergie thermique / produite sur place
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)filature, tissage
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, cheminée d'usine, chaufferie, bâtiment d'eau, bief de dérivation, transformateur, logement
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) tuilerie

Localisation

  • CommuneCiters
  • Adresse rue de la Hache
  • Milieu d'implantationen écart
  • Lieu-dit Hache la
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Saint-Sauveur
  • Hydrographiedérivation de la Lanterne

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2007

Localisation