Patrimoine en Franche-Comté - Restaurant des Chasseurs et atelier d'horlogerie d'Ernest Paumier

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Restaurant des Chasseurs et atelier d'horlogerie d'Ernest Paumier

19 rue du Col
25 - Villers-le-Lac
Dossier IA25001567 réalisé en 2016

Illustrations

Historique

Ernest Paumier (1858-1918), ancien douanier marié à Maria Frantz, fait construire non loin de la gare le restaurant des Chasseurs en 1891-1892. Il y a aussi son atelier de planteur d'échappements, signalé au nord-ouest par deux fenêtres horlogères ouvrant l'étage en surcroît. Le bâtiment passe ensuite à son fils Maurice (1892-1966), horloger, époux d'Annette Renaud-Bezot (soeur de Maurice Renaud-Bezot, dont l'atelier d'horlogerie est établi au 5 rue de l'Ile), et à sa soeur Camille (mariée au douanier Maurice Perrot). Maurice y travaille seul pour diverses sociétés (dont certainement la Duke, qui sera créée par son fils Jean) jusque à son départ en retraite à la fin des années 1950. Le restaurant, devenu un simple café et tenu par sa femme, ferme à la même époque et le bâtiment ne sert plus que d'habitation. Jean Paumier (1922-1971) y a donc peut-être fait ses premières armes avant de s'associer avec Maxime Kuhni et Rémy Zimmermann (alors installé dans la ferme paternelle au 4 rue des Murgers) pour fonder une fabrique de montres exploitant la marque Duke ; cette affaire emménagera tout d'abord dans la maison Guillaume (au 16 rue de l'Ile) puis elle se transportera vers 1964-1965 dans l'ancienne usine Moutarlier Fils (au 18 rue du Quartier neuf).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle

Dates

  • 1891daté par travaux historiques

Description

Le bâtiment, aux murs de moellons calcaires enduits, comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre (le soubassement est aussi accessible par un escalier extérieur droit dans l'angle ouest). Les fenêtres sont coiffées d'un arc segmentaire en briques et deux baies horlogères éclairent l'étage en surcroît au nord-ouest. Le toit est à longs pans, pignons couverts et tuiles mécaniques.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère
  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier de distribution extérieur / escalier droit

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 628 Cadastre de la commune de Villers-le-Lac, 1817-1973- 3 P 628 : Atlas parcellaire (18 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Vial et Girardier, 1817- 3 P 628/1-2 : Registre des états de sections (1817 ?) - 3 P 628/3-4 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties, 1822-1910- 3 P 628/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 628/10-12 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1973
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 628

Documents figurés

  • Aux Bassots - Restaurant des Chasseurs. Ernest Paumier, propriétaire, carte postale, s.n., s.d. [1er quart 20e siècle, vers 1910 ?]. Publiée dans : Vuillet, Bernard. Le val de Morteau et les Brenets en 1900. - 1978, p. 136.
  • Excursion en Franche-Comté. 8. Vallée du Doubs - Les Pargots - Pré du Lac et village des Brenets, carte postale, s.n., s.d. [1er quart 20e siècle ?], Teulet éd. à Besançon
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Bibliographie

  • Vuillet, Bernard. Le val de Morteau et les Brenets en 1900, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1978. 294 p. : cartes postales ; 31 cm.

Témoignages oraux

  • Droz Yves, collectionneur de pièces horlogères et fondateur du Musée de la Montre, Villers-le-Lac
  • Renaud-Bezot Jacques, ancien dirigeant de la société horlogère du même nom. Villers-le-Lac
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)restaurant, atelier

Localisation

  • CommuneVillers-le-Lac
  • Adresse 19 rue du Col
  • Milieu d'implantationen ville
  • Lieu-dit Bassots les
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2016