Patrimoine en Franche-Comté - Tissage de coton Dreyer Tuaillon, puis usine d'articles en matière plastique Rhenoflex-Dreyer

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Tissage de coton Dreyer Tuaillon, puis usine d'articles en matière plastique Rhenoflex-Dreyer

Illustrations

Historique

La société en nom collectif "Tuaillon et Litaise" est créée en 1912 par François Tuaillon, négociant à Faucogney, et Jules Litaise, industriel du textile à Gérardmer (88). Elle a pour objet "la création et l'exploitation d'un tissage mécanique de coton de 240 métiers et les machines de préparation nécessaires à leur alimentation". L'usine est construite en rez-de-chaussée, couverte de sheds, et fonctionne à l'électricité. Le site comprend également une ferme, un logement patronal et plusieurs logements ouvriers. La société prend pour nom "Dorget, Litaise et Tuaillon" après l'entrée de l'industriel Dorget en 1913, et "Dreyer Tuaillon" en 1919, après que Litaise et Dorget eurent cédé leurs parts à René Dreyer. La société est transformée en SARL en 1926 sous l'appellation Tissage de Faucogney. A cette période, deux autres petits tissages sont édifiés sur les communes voisines d'Amage (IA70000112) et Sainte-Marie-en-Chanois (aujourd'hui démantelé) , abritant respectivement 64 et 62 métiers à tisser. L'usine de Faucogney est également agrandie : les travées de sheds sont prolongées vers le sud et un "hall couvert" (entrepôt et magasin industriel) , dont les plans sont dressés par l'entrepreneur belfortain Tournesac en 1926, est construit contre les pignons nord des sheds. En 1930, la production atteint 382 154 kg de filés et trames. La société achète en 1955 un brevet allemand (Flexotex) pour la fabrication de bouts durs et contreforts pour armatures de chaussures, par enduction de colle et plastique sur supports textiles. Cette production ne commencera pourtant qu'en 1961. L'activité textile prend fin en septembre 1962. Après un incendie en 1974, les sheds sont remplacés par des toits à long pans, à l'exception des deux travées ouest. L'atelier de fabrication est agrandi en 1979 et 1980, et un magasin édifié à cette époque. Après avoir pris pour nom Enduction Dreyer, la société a été rebaptisée Rhenoflex-Dreyer vers 1988. Elle poursuit aujourd'hui son activité d'enduction thermocollante et thermoplastique sur bouts et contreforts de chaussures. La cheminée de la chaufferie a été abattue vers 2000. Une chaudière horizontale Scheidecker et Kohl (Lure, 70) est en fonctionnement en 1912. En 1929, le tissage compte 360 métiers à tisser, 160 broches canetières, 576 broches de bobinoirs, six ourdissoirs, une tondeuse et deux machines à métrer. 151 personnes employées en 1931, contre 148 en 1939, 25 en 1964, 47 en 1993 et 42 en 2005.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1ère moitié 20e siècle
  • Principale4e quart 20e siècle

Auteurs

Description

L'atelier de fabrication est construit en moellon de grès enduit et rez-de-chaussée, couvert de sheds en tuile mécanique et de toits à longs pans en tôle. L'entrepôt et magasin industriel de 1926 est construit en pan de fer hourdé de briques creuses. Le logement patronal (actuellement occupé par les bureaux) , bâti en moellon de grès enduit et essenté de ciment amiante, comprend un étage carré et un étage en surcroît.

Afficher les données détaillées

  • Mursgrès / moellon / enduit / brique creuse / fer / pan de fer / béton / parpaing de béton / essentage de ciment amiante
  • Toittuile mécanique / fer en couverture / verre en couverture
  • Étages1 étage carré / étage en surcroît
  • Couvrementscharpente métallique apparente
  • Couverturestoit à longs pans / appentis / shed
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents figurés

  • Vue aérienne de l'usine d'Enduction Dreyer Rhénoflex France. Photogr., coul., s.d. [vers 1980].
    Lieu de conservation : Collection particulière
  • Tissage de Faucogney (Haute-Saône). Carte postale, s.d. [second quart du 20e siècle], par Weick, Ad. (photographe)
    Lieu de conservation : Collection particulière
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)tissage, usine d'articles en matière plastique
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, atelier de réparation, transformateur, chaufferie, entrepôt industriel, magasin industriel, bureau, logement d'ouvriers, logement patronal, logement de contremaître, étable, garage

Localisation

  • CommuneFaucogney-et-la-Mer
  • Adresse R.D. 6
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Faucogney-et-la-Mer

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2005

Localisation