Patrimoine en Franche-Comté - Fortification d'agglomération

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Fortification d'agglomération

Illustrations

Historique

Enceinte de la ville confondue avec la basse-cour du château fort au début du moyen âge ; pas de renseignements précis sur les fortifications, jusqu'à ce qu'elles soient reconstruites sous le règne de Jean-sans-Peur au début du 15e siècle ; restaurée et complétée pendant un siècle et demi, l'enceinte comprenait 12 tours en 1550, dernière tour construite en 1542 ; en 1551, le système fortifié est complètement réaménagé sur ordre de Charles Quint par l'ingénieur Ambrogio Précipiano ; l'enceinte pourvue de 7 bastions est achevée en 1587 ; en 1632, restaurations et réaménagement confiés à l'ingénieur Jean Maurice Tissot : un nouveau bastion est construit sur la rive droite de la Saône pour la protection de l'entrée du pont ; lors de la 1ère conquête de la Franche-Comté par Louis XIV en 1668, Louvois donne l'ordre de démolir les remparts, qui ne seront qu'à moitié détruits ; après 1674, 2e conquête, ils sont définitivement rasés ; les derniers éléments de la fortification ont disparu aux 18e et 19e siècles : destruction en 1797 de la porte haute, en 1824 de la porte basse, en 1848 des restes de rempart sur la rive gauche de la Saône

Afficher les données détaillées

Périodes

  • PrincipaleHaut Moyen Age
  • Principale2e moitié 16e siècle
  • Principale2e quart 17e siècle

Auteurs

Description

Afficher les données détaillées

  • Plansystème bastionné
  • État de conservationdétruit

Documentation

Documents figurés

  • Dessin des anciennes fortifications. Dessin, 1804.
    Lieu de conservation : Bibliothèque municipale, Besançon
  • Plan de la porte Taclet avant sa disparition complète dans la première moitié du 19e siècle. Dessin. Extrait du plan général de la ville de Gray en 1812.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul
  • Plan des fortifications en 1632. Dessin, par Tissot, Jean-Maurice (ingénieur)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)fortification d'agglomération

Localisation

  • CommuneGray
  • Aire d'étude et cantonGray

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Claerr Christiane
  • Date de l'étude1986

Localisation