Patrimoine en Franche-Comté - Hôtel de Ligniville, maison

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Hôtel de Ligniville, maison

Illustrations

Historique

L'édifice, constitué d'un logis sur rue et d'un hôtel entre cour et jardin, a été bâti en deux étapes. En 1753, le logis sur rue est construit pour le conseiller au parlement Varin par l'architecte Jean-Charles Colombot (datation et attribution par source). La maison, comprenant une cour et un grand jardin, est vendue le 14 septembre 1776 par Charles-Bonnaventure Pourcelet, avocat au parlement, à Jeanne-Marguerite de Ligniville, comtesse de la Baume Montrevel (daté par source). Celle-ci fait appel à l'architecte Claude-Antoine Colombot pour y construire un hôtel entre cour et jardin tout en réutilisant une partie de l'aile en retour d'équerre de la maison initiale, cette dernière étant alors louée (attribution et datation par source). Le nouvel édifice, qui conserve actuellement son décor intérieur d'origine, est bâti entre 1774 et 1781 (daté par source). Le jardin d'agrément a été réduit entre 1885 et 1909, puis en 1865 (datation par travaux historiques) pour agrandir la place du Théâtre. Le bâtiment des écurie et remise et la fabrique de jardin, encore visibles sur le cadastre de 1833, ont dû disparaître lors des premiers travaux d'aménagement de la place. Dans la 1ère moitié du 20e siècle, après 1909, la couverture en ardoise de l'hôtel a été remplacée par de la tuile plate (daté par travaux historiques). En 1992-1993, lors de travaux de restauration de la façade sur jardin, quatre décors en tôle martelée recouverte d'enduit imitant la pierre, situés dans des tables au-dessus du 1er étage et datant vraisemblablement de la fin du 18e siècle ou début du 19e siècle, ont été déposés, ainsi que les lambrequins en tôle des cinq baies de l'étage (daté par travaux historiques).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 18e siècle
  • Principale4e quart 18e siècle

Auteurs

Description

L'édifice comprend un logis sur rue à deux étages carrés, avec une entrée cochère. Dans l'aile en retour d'équerre sur cour, un escalier en maçonnerie puis en charpente distribue les étages. L'hôtel entre cour et jardin, bâti sur un sous-sol voûté d'arêtes, est à un étage carré. L'allée cochère, desservant le vestibule donnant sur l'escalier d'honneur en maçonnerie et rampe en ferronnerie couvert d'une fausse coupole à caissons, permettait d'accéder au bâtiment des remise et écurie qui était situé à gauche au fond du jardin, l'angle droit étant occupé par une fabrique de jardin.

Afficher les données détaillées

  • Typologieshôtel enclavé
  • Murscalcaire / pierre de taille
  • Toittuile plate
  • Étagessous-sol / 2 étages carrés
  • Couvrementsvoûte d'arêtes / fausse coupole
  • Élévationsélévation à travées / élévation ordonnancée
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en maçonnerie / en charpente / escalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en maçonnerie
  • Techniques de décorferronnerie / sculpture
  • Représentationsguirlande / feuillage / monogramme
  • Précisions sur la représentation

    La façade antérieure de l'hôtel est ornée de deux guirlandes de feuillage en bas-relief. Le balcon en ferronnerie sur la façade postérieure comporte le monogramme ML.

Documentation

Documents figurés

  • Extrait du plan cadastral, 1974, section AN.
  •  

Intérêt, protection et statut

L'édifice possède une composition d'ensemble remarquable avec une maison sur rue et un hôtel enclavé entre cour et jardin. Celui-ci conserve aussi un escalier d'honneur et des décors intérieurs de qualité exceptionnelle.

Afficher les données détaillées

  • Éléments remarquables escalier, lambris
  • Protection Monument historiqueclassé MH partiellement (28/02/1984)
  • Précisions sur la protection

    les façades et toitures sur rue, sur cour et sur jardin, le hall d'entrée ; l'escalier avec sa cage et sa rampe en fer forgé, et les pièces suivantes avec leur décor à l'étage : la salle à manger, le grand salon, le petit salon (chambre n° 3 du plan) , la chambre n° 1 du plan, le boudoir : classement par arrêté du 28 février 1984

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)hôtel, maison
  • Parties constituantes non étudiéesécurie, remise, fabrique de jardin, cour

Localisation

  • CommuneBesançon
  • Adresse Grande Rue 104
  • Milieu d'implantationen ville
  • Lieu-dit Granvelle îlot
  • Aire d'étude et cantonBesançon centre - Besançon centre ville

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Roussel Christiane
  • Date de l'étude1996

Localisation