Patrimoine en Franche-Comté - Usine d'horlogerie (usine de bracelets de montre) et usine de traitement de surface des métaux (usine de galvanoplastie) Super'Or

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine d'horlogerie (usine de bracelets de montre) et usine de traitement de surface des métaux (usine de galvanoplastie) Super'Or

15 rue de Goule
25 - Maîche
Dossier IA25001392 réalisé en 2015

Illustrations

Historique

Claude Emonin, fabricant de bracelets de montre métalliques rue du Belvédère (dans un bâtiment de l'ancienne société Maire et Perrier), fait construire son usine en 1964. Il fonde Super'Or en décembre 1985 et agrandit le bâtiment en 1989. Lorsqu'il part en retraite en 1994, son fils Pascal lui succède, qui agrandit une nouvelle fois les locaux (avant la mi 1996). Il ouvre une autre unité rue de Saint-Hippolyte (?) et en 1998 un atelier de polissage. Il rénove alors l'usine de la rue de Goule pour y regrouper ces différents ateliers : le bâtiment de 600 m2 au sol est inauguré en décembre 1999. Avec 48 personnes, la SA Super'Or (au capital de 605 000 F) est alors active dans la galvanoplastie (lunetterie, horlogerie, maroquinerie, bijouterie, stylos) et la fabrication de bracelets métalliques, boucles et boîtes de montres (l'horlogerie représente 30 % de son activité). Sa clientèle est française et suisse (30 % à l'export), avec des marques tel Henri Julien, Boucheron, Nina Ricci, Louis F. Lamy, Hermès, Vuitton, Cartier, Herbelin, Vuillemin, Philippe Charriol... En 2005, 40 personnes traitent environ 30 000 pièces par jour, dégageant un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros dont 85 % liés au traitement de surface et le reste au négoce. Un rapprochement est réalisé avec Coeurdor (8 rue de la Batheuse), qui doit reprendre le matériel, puis le site ferme cette même année et Super'Or disparaît en octobre 2007. Les locaux sont achetés en 2010 par Finishing France, Sarl (au capital de 70 000 €) succursale de la société HE Finishing, implantée en Suisse en 1981 et spécialisée dans la fabrication et la vente de procédés matériels et produits chimiques destinés à l'industrie des traitements de surface.

Afficher les données détaillées

Dates

  • 1964daté par source

Description

L'usine, aux murs de béton enduit (avec essentage de tôles en partie haute), est composée de trois corps de bâtiment alignés : entrée et bureaux en rez-de-chaussée à l'est, atelier de fabrication à étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé et étage carré au centre, autre atelier à étage de soubassement et rez-de-chaussée surélevé à l'ouest. Celui du centre est coiffé d'un toit en arc segmentaire porté par une charpente en lamellé-collé apparente et recouvert de matériau synthétique bitumé, les deux autres ont un toit à un pan protégé par des tôles d'acier.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie d'atelier
  • Mursbéton / enduit
  • Toitacier en couverture / matériau synthétique en couverture
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré
  • Couvrementscharpente en bois apparente
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit bombé / pignon couvert / toit à un pan / pignon couvert
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents d’archives

  • Cadastre de la commune de Maîche [1812-1977]- Registre des états de sections (1812) - Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties : Propriétés foncières [1826-1914] - Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1883-1896 [1882-1910] - Matrice cadastrale des propriétés bâties [1911-1977]
    Lieu de conservation : Archives communales, Maîche
  • Finishing France - Maîche. Dossier de demande d'autorisation d'exploiter. Résumés non techniques. - S.d. [2013 ou 2014]. [9 p.] : ill. ; 30 cm. P. 9-17 de l'étude d'impact. Document accessible en ligne : http://www.doubs.gouv.fr/content/download/11441/79273/file/r%C3%A9sum%C3%A9+non+technique+%C3%A9tude+d'impact(partie+1).pdf (consultation : 24 juillet 2015)

Documents figurés

  • Prises de vues aériennes de l'IGN (20e siècle). Consultables en ligne via le site du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Bibliographie

  • C., T. Pascal Émonin : "Nous devrons nous regrouper". C'est-à-dire, le journal du Haut-Doubs, n° 97, 23 février 2005. Document accessible en ligne : http://www.c-a-d.fr/flip/CAD97/files/assets/downloads/page0010.pdf (consultation : 24 juillet 2015)
  • Maîche – Une usine sous surveillance. C'est-à-dire, le journal du Haut-Doubs, décembre 2014. Document accessible en ligne : http://www.c-a-d.fr/presse/dossier/2014/12/maiche-une-usine-sous-surveillance/ (consultation : 24 juillet 2015)
  • Un seul site et une esthétique futuriste pour Super'Or. L'Est Républicain Doubs, 16 décembre 1999, p. 15 : ill.

Témoignages oraux

  • Simonin Michel, ancien horloger, auteur de livres sur Maîche et l'horlogerie du Haut-Doubs. Maîche
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine d'horlogerie, usine de traitement de surface des métaux
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bureau, chaufferie, magasin industriel, transformateur, stationnement

Localisation

  • CommuneMaîche
  • Adresse 15 rue de Goule
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013