Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie d'Auguste Vadant

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie d'Auguste Vadant

4 place Carnot
25 - Morteau
Dossier IA25001829 réalisé en 2018

Illustrations

Historique

La maison dessinée sur le plan cadastral de 1816 (E 69) et appartenant aux héritiers d'Antoine Joseph Bobillier (vers 1735-1816) est en 1841 aux mains de Léon Baptiste Bobillier ("rez-de-chaussée, en mauvais état"). Elle est détruite dans l'incendie du 5 mai 1865, qui dévaste la Grande Rue, et ses ruines sont portées sur un plan de 1873 comme appartenant aux héritiers d'Auguste Tournier. Le bâtiment est reconstruit en 1882 pour Octave Vadant, vraisemblablement le confiseur Charles Octave Vadant (1848-?). Il accueille de 1897 à 1902 l'imprimerie Bernard, première imprimerie de Morteau, qui cède la place à un marchand de journaux (enseigne au Petit Parisien) puis à une banque, signalée dès 1907. Il abrite aussi dans la première moitié du siècle la fabrique de montres d'Auguste Vadant (Auguste Lucien, 1878-1955), fils d'Octave, à la tête de la "Manufacture moderne d'Horlogerie A. Vadant" qui dépose le 16 février 1920 la marque Kilfo. Cette affaire est encore attestée en 1938. La maison est acquise vers 1945 par Jean Vadant, fils d'Auguste, grossiste en horlogerie établi dans la maison voisine (au 2 place Carnot) et repreneur de la marque Kilfo, lequel fait bâtir un garage en 1956. Elle est actuellement occupée par une banque et des appartements.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle

Dates

  • 1882daté par source

Description

La maison a des murs en moellons calcaires enduits, à l'exception de la façade antérieure qui est en pierres de taille apparentes. Elle comporte un sous-sol, deux étages carrés et un comble à surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre. Elle est coiffée par un toit à longs pans, pignons couverts et tuiles mécaniques. Protégée par le même type de toiture et de tuiles, la dépendance dans la cour a des murs en moellons calcaires enduits (avec reprises en parpaings de béton) au rez-de-chaussée et un pan de bois essenté de planches à l'étage, avec des baies en arc segmentaire et briques silico-calcaires. Les garages associent les mêmes briques et les parpaings de béton ; ils ont un toit en appentis métallique.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / pierre de taille / calcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étagessous-sol / 2 étages carrés / comble à surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert
  • Escaliersescalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 412 Cadastre de la commune de Morteau, 1816-1978- 3 P 412 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Girardier et Mestre, 1816-1817- 3 P 412/1 : Registre des états de sections, 1818- 3 P 412/4-5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1823-1875. Le 1er volume manque.- 3 P 412/2-3 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 412/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 412/7-9 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1911-1965- 3 P 412/10-13 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1978
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 412

Documents figurés

  • Dép[artemen]t du Doubs. Plans d'alignements de la Ville de Morteau, chef-lieu de canton, dessin (plume, lavis), par le géomètre Courvoisier, terminé le 24 novembre 1841 et modifié le 19 juin 1842, 6 feuilles, 70 x 103 cm, échelles 1/2 000 (tableau d'assemblage) et 1/500
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : OPA 140
  • Route départementale n° 2 de Besançon à Morteau. Plan des alignements de la traverse de Morteau [rue de la Louhière, Grande Rue et rue de l'Helvétie], photocopie d'un dessin (plume, lavis), par l'ingénieur ordinaire Berquet, Pontarlier le 29 novembre 1873, validé en 1876 et annexé au décret ministériel du 5 juillet, échelle 1/200, 34 x 348 cm
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau
  • Ponts et Chaussées. Route nationale n° 437 de Saint-Claude à Belfort. Plan d'alignements de la traverse de Morteau [rue de la Louhière, Grande Rue et rue de l'Helvétie], photocopie d'un dessin (lavis), par l'agent voyer d'arrondissement Chirouze, 28 [septembre 1907], 30 x 278 cm, 1/50
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau
  • 10 - Morteau - Rue d'Helvétie et place Carnot, carte postale, s.n., s.d. [1er quart 20e siècle, avant 1912]Porte la date 19 août 1912 (tampon) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 1251. Morteau - La place [Carnot], carte postale, par Simon, s.d. [1er quart 20e siècle], Simon éd. à Maîche
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Morteau (Doubs). 157 - La fontaine et la rue de l'Helvétie, carte postale, s.n., s.d. [milieu 20e siècle], Ed. Photo Janin à Maîche
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac
  • [La place Carnot et la Grande Rue sous la neige], photographie (plaque de verre), par Manias (?), s.d. [milieu 20e siècle]. Cote(s) originale(s) et inscription(s) : Morteau 1531 ?
    Lieu de conservation : Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire et Patrimoine, Besançon  - Cote du document : Fonds Manias

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Bibliographie

  • Leiser, Henri ; Jacquot, Didier. Morteau et environs d'hier à aujourd'hui. - Pontarlier : Presses du Belvédère, 2010. 188 p. : ill. ; 24 cm.

Témoignages oraux

  • Droz Yves, collectionneur de pièces horlogères et fondateur du Musée de la Montre, Villers-le-Lac
  • Leiser Henri, fils d'André Leiser et historien du val de Morteau. Morteau
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, boutique, garage, dépendance, cour

Localisation

  • CommuneMorteau
  • Adresse 4 place Carnot
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013