Patrimoine en Franche-Comté - Usine de meubles Bardoz-Lefranc, puis les Usines Réunies, actuellement logement

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine de meubles Bardoz-Lefranc, puis les Usines Réunies, actuellement logement

R.D. 10
70 - Saint-Loup-sur-Semouse
Dossier IA70000194 réalisé en 2006

Illustrations

Historique

Mentionnée en 1831, la société Bardoz-Lefranc s'implante dans le 3e quart du 19e siècle à l'emplacement du moulin Détrie, qui apparaît en 1837 sur le plan cadastral de la commune de Magnoncourt (A 257). Cette manufacture de sièges et de meubles de styles prend pour nom Bardoz veuve et fils, puis Bardoz fils-Lefranc et Successeurs à la fin du 19e siècle. La matrice cadastrale mentionne la destruction par incendie d'un magasin de stockage de chaises en 1882. Entre cette date et 1888 sont réalisés d'importants travaux : construction d'un "séchoir, d'une forge, d'une chambre à four, d'une chaiserie, de bureaux, d'un dépôt de bois, d'un hangar et d'un bâtiment pour la machine à vapeur". Un logement ouvrier est construit en 1887-1888 ; il s'agit vraisemblablement de la cité Saint-Anne, encore visible. Une cantine et un "atelier de photographie" sont édifiés à l'extrême fin du 19e siècle. L'usine est réglementée par arrêté préfectoral le 12 mars 1896. En 1903, elle fusionne avec la société Pierre et Cie (étudiée IA70000195) , établie au lieu-dit le Grand Baigneux, et prend pour nom les Usines Réunies de Saint-Loup - Magnoncourt. L'activité cesse sur le site après la Seconde Guerre mondiale et est transférée à l'usine du Grand Baigneux. Les logements sont encore utilisés, mais le bâtiment des bureaux est désaffecté, et la salle des machines, le bâtiment d'eau et l'atelier de fabrication sont en ruines. Le moulin compte quatre tournants au milieu du 19e siècle. Présence de trois turbines en 1878, et d'une machine à vapeur et de trois turbines en 1893. L'usine compte 41 ouvriers et 4 enfants en 1873, contre environ 120 personnes en 1878. En 1893, l'effectif est de 82 hommes, 10 femmes et 30 enfants, contre 150 ouvriers en 1908 et en 1931. La fusion de 1903 entraîne une grève de 74 jours.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 19e siècle
  • Principale4e quart 19e siècle

Description

Les bâtiments sont en moellon de grès enduit, couverts de toit à longs pans et tuile mécanique. L'entrepôt industriel possède une charpente de bois couverte de tuile mécanique. Le logement ouvrier collectif, situé 42 à 54 avenue de Magnoncourt, est pourvu d'un étage carré ; ses ouvertures sont en arc segmentaire de brique. Le cheminée en brique, quoique assez dégradée, est encore en place.

Afficher les données détaillées

  • Mursgrès / moellon / enduit / brique
  • Toittuile mécanique
  • Étages1 étage carré / étage de comble
  • Couvrementscharpente en bois apparente
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe
  • Énergiesénergie hydraulique / énergie thermique / produite sur place / produite sur place
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté / mauvais état

Documentation

Documents figurés

  • Manufacture de sièges - Meubles de styles Vve Bardoz et Fils - Bardoz fils et Lefranc successeurs à Magnoncourt. Papier à en-tête, 1897.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 277 S 35
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine de meubles
  • Parties constituantes non étudiéesentrepôt industriel, logement, logement d'ouvriers, bureau, bief de dérivation, cheminée d'usine
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) logement

Localisation

  • CommuneSaint-Loup-sur-Semouse
  • Adresse R.D. 10
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Saint-Loup-sur-Semouse
  • Hydrographiedérivation de la Semouse

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2006

Localisation