Patrimoine en Franche-Comté - Ferme et atelier d'outillage de Claude François Garnache-Barthod dit le Sergent, d'Isidore puis de Clara et d'Edmond Garnache-Barthod

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Ferme et atelier d'outillage de Claude François Garnache-Barthod dit le Sergent, d'Isidore puis de Clara et d'Edmond Garnache-Barthod

60 rue les Seignes
25 - Les Gras
Dossier IA25001638 réalisé en 2017

Illustrations

Historique

La ferme succède à un premier bâtiment daté de 1766 : cette date est portée avec les initiales ICV (ou HCV ?) sur une pierre en remploi placée au bas de la coche (mur coupe-vent) de droite. Elle est rebâtie en 1810 pour le cultivateur Claude François Garnache-Barthod (1769-1830), dit le Sergent car il eut ce grade dans l'armée impériale, frère de Jean Antoine Thomas et de Pierre Philippe qui occupent des fermes voisines. L'abbé Garneret signale que la date 1810 est inscrite sur le four dans le tué (18 FGS 10, FGS pour François Garnache-Sergent) et sur le "tablar" (étagère de milieu) à fromages à la cave (18 FGS MAF 10, MAF pour Marie Augustine Faivre mariée à Claude François en 1810). La ferme est dessinée sur le plan cadastral de 1816 (D 457) avec un bassin de retenue (D 459), qui lui permet d'animer une petite forge (puis une scierie ?) créée vers 1812, en remplacement d' "un moulin à blé, un soufflet et une meulière" bâtis par les frères François et Jean-Claude Garnache-Barthod en suite de l'autorisation du prieur de Morteau enregistrée le 30 juin 1722. Claude François Garnache-Barthod est le père de Lucien (1811-?), qui est certainement en 1834 l'introducteur dans la commune de la fabrication des outils d'horlogerie (après un apprentissage à La Brévine, en Suisse), de Juvénal (1816-1875) et d'Isidore (1819-1894), tous dits tourneurs sur métaux aux Seignes (il est aussi le beau-père de Joseph Alexis Ligier, futur fabricant d'équarrissoirs). Le bâtiment passe à Isidore, qui semble l'agrandir dans la deuxième moitié du 19e siècle (il comptera jusqu'à six locataires, ouvriers horlogers travaillant notamment pour la Suisse). Dans les années 1860, Isidore produit des outils à graduer, machines à justifier, machines à tailler, outils à colonne, outils à resserrer les trous, etc. Deux de ses enfants, Clara (1853-1941 ?) et Edmond (1859-1945), aussi fabricants d'outillage, prennent sa suite puis cèdent vers 1938 la propriété au cultivateur Francis de Gribaldy (1896-1984), entraînant la disparition de l'atelier. Désaffecté, le bâtiment est en cours de rénovation (le bassin de retenue a disparu depuis longtemps).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 18e siècle
  • Principale1er quart 19e siècle

Dates

  • 1766porte la date
  • 1810porte la date, daté par travaux historiques

Description

Le bâtiment a des murs de moellons calcaires enduits, avec pan de bois et essentage de planches (lambrichure) sur les pignons sud et nord, ainsi qu'à l'étage carré de ce dernier. Il comporte un sous-sol, un étage carré et un étage de comble, desservis par un escalier dans-oeuvre ; l'ancienne grange est accessible au nord par une rampe d'accès (pont). Des fenêtres multiples (à trois baies) sont visibles sur la façade antérieure. Le toit est à longs pans, pignons couverts et tuiles mécaniques (tôle ondulée pour une reprise sur le versant oriental), masquant l'ancienne couverture en tavaillons. Un petit corps en appentis au nord utilise les mêmes matériaux (moellons enduits et tuiles mécaniques).

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie multiple
  • Toittuile mécanique / tôle ondulée
  • Étagessous-sol / 1 étage carré / étage de comble
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Autres organes de circulationsrampe d'accès

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 298 Cadastre de la commune des Gras, 1814-1967- 3 P 298 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Vergne et Garcin, 1816- 3 P 298/1 : Registre des états de sections (1816-1818)- 3 P 298/2, 5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1822-1875- 3 P 298/3-4 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 298/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 298/7 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1914-1967- 3 P 298/8 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1967
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 298
  • EAC 1358 M 20 Fonderie de cuivre, 1811-1849
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : EAC 1358 M 20
  • Artisans des Gras. Fabricants d'outils d'horlogerie. 1855-1862. - S.d. [20e siècle]. 6 f. Liste manuscrite établie "d'après un livre de compte semblant appartenir à Cressier Philippe, fondeur au Dessus de la Fin" et complétée par les noms d'artisans et négociants de Grand'Combe-Châteleu et de la Suisse proche.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras

Bibliographie

  • Garneret, Jean ; Bourgin, Pierre ; Guillaume, Bernard. La Maison du montagnon. - Besançon : Folklore comtois, 1980. 4-558 p. : ill. ; 30 cm. (Les maisons paysannes en Franche-Comté ; 1)
  • Laithier, René. Fabricants d'outils pour horlogers bijoutiers de la commune des Gras. Les artisans de la fin du 19e à la fin du 20e siècle. - 1990. 4 f. dactyl. Porte la mention : "Liste non exhaustive établie en 1990, par René Laithier, les Epaisses, Les Gras".
    Lieu de conservation : Collection particulière : Rémy Cerf, Les Gras
  • Vegliante, Gianfranca. L'artisanat dans le canton de Morteau au XIXe siècle. – Besançon : Faculté des Lettres, 1976. 164 f. dactyl. ; 30 cm. Mém. Maîtrise : Histoire : Besançon : 1976.

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Garnache-Barthod Edouard, fils du fabricant d'outillage Laurent Garnache-Barthod. Besançon
  • Tisserand Roger, fils d'Arsène Tisserand, ancien agriculteur. Les Gras
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Désignation

  • Dénomination(s)ferme, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, étable à vaches, grange, rampe d'accès, dépendance

Localisation

  • CommuneLes Gras
  • Adresse 60 rue les Seignes
  • Milieu d'implantationen écart
  • Lieu-dit Seignes les
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2016