Patrimoine en Franche-Comté - 2 coffrets à abattant dits marmottes

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

2 coffrets à abattant dits marmottes

Illustrations

Historique

Ces deux valises, dont le fabricant n'est pas connu, ont été réalisées dans le troisième quart du 20e siècle. Appelées marmottes, elles étaient utilisées par les représentants de la fabrique de montres Relliac pour démarcher leurs clients (horlogers, bijoutiers, etc.) et leur présenter les nouvelles collections. La société Relliac, fondée par Charles Cailler le 9 juin 1947 et installée à l'origine dans l'atelier Spinelli au 2 rue Sainte-Anne, s'est ensuite transportée dans la maison de Cailler, au 12 de la même rue, puis en 1964-1965 dans l'usine Rotschi aux 7-9 rue du Mont. Lorsqu'elle disparaît en 1976, la Société coopérative horlogère maîchoise (Schom), constituée par une dizaine de ses anciens ouvriers dont Michel Simonin, achète une partie du stock, des machines et des fournitures, dont les marmottes. Elle s'établit dans l'atelier Loeffler, au 13 rue du Général de Gaulle, puis dans l'usine d'horlogerie Mauvais Frères et Rondot, au 1 rue Guynemer, où elle disparaît en juin 1985.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 20e siècle

Description

Les deux marmottes sont faites sur le même modèle et avec les mêmes matériaux : bois (contre-plaqué ?) pour la structure, revêtu à l'extérieur d'un skaï rouge ou bordeaux et à l'intérieur d'un tissu gris (feutre ou velours). Chacune se présente sous forme d'une valise (ou d'un coffret) parallélépipédique rectangulaire, dont chaque angle est renforcé par une pièce métallique. Elle est munie d'un couvercle, qui se relève en pivotant sur des charnières placées à l'arrière et qui peut être verrouillé à l'aide de deux serrures à l'avant (serrures à code pour la petite marmotte, à clé pour la grande). La face avant, portant la poignée de transport, s'abaisse à l'aide de charnières en partie basse ; deux fermoirs à levier la solidarisent avec les côtés (petite marmotte) ou le couvercle (grande marmotte). L'intérieur est occupé par des plateaux dont le bord est revêtu de skaï, dont la face inférieure est protégée par un tissu et l'intérieur garni de velours ou feutre gris. La grande marmotte en compte 16 : un grand faisant toute la longueur surmonté de 15 petits, en 3 rangées de 5 ; la petite marmotte en a 9, occupant toute sa longueur.

Afficher les données détaillées

  • Dimensions
  • Précision dimensions

    Dimensions hors tout (en cm), avec la poignée et les renforts en saillie. Grande marmotte : L = 84,5, la = 33,5, h = 18,5 ; grand plateau : L = 81, la = 26,5, h = 5 ; petits plateaux : L = 27,5, la = 26, h = 1,5. Petite marmotte : L = 47, la = 33,5, h = 24 ; plateaux : L = 44, la = 26,8, h = 2.

  • Catégoriestabletterie / menuiserie
  • Structuresde voyage / à abattant / plateau / carré / rectangulaire horizontal / juxtaposé / superposé
  • Matériauxcontre-plaqué / matériau textile / doublage / garniture / extérieur

Documentation

Témoignages oraux

  • Simonin Michel, ancien horloger, auteur de livres sur Maîche et l'horlogerie du Haut-Doubs. Maîche
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)coffret

Localisation

  • CommuneMaîche
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2015