Patrimoine en Franche-Comté - Café de l'Industrie, immeuble et atelier d'horlogerie Donzé et Brischoux puis Donzé Père et Fils

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Café de l'Industrie, immeuble et atelier d'horlogerie Donzé et Brischoux puis Donzé Père et Fils

12 Rue Neuve
25 - Charquemont
Dossier IA25001187 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

Au début du 20e siècle, Victor Donzé (1852-1926), né aux Bois en Suisse, est employé chez Alcime Binétruy, propriétaire d'une usine de montres (en retrait de la place de l'Hôtel de Ville). Ce dernier l'incite à bâtir sa maison non loin de la gare du tacot (ligne Morteau-Maîche, ouverte en 1905), dans un quartier en cours d'urbanisation suivant un cahier des charges établi par l'ingénieur de la compagnie ferroviaire Ludot.

Donzé fait construire en 1903, par l'entrepreneur Joseph Parini, un bâtiment suffisamment vaste pour accueillir un café au rez-de-chaussée, son logement et des appartements locatifs aux étages. Une locataire nommée Domon apprend d'ailleurs, moyennant une somme déduite de son loyer, son métier à son fils Gaston (en 1905, la société Domon Frères produit des montres au 14 de la Rue Neuve). D'autres locataires se succèderont au fil du temps : les familles Henri Foltête (père de Pierre Foltête et beau-frère des frères Domon, par la suite remonteur à domicile - à la Fontenotte - pour les frères Froidevaux), Barbier, Léon Choffat (par la suite présent au 49 Grande Rue), Perrot, etc.

Le café de l'Industrie, tenu par l'épouse de Victor Donzé, Ida Voisard, ferme en 1914 ou 1915 suite à la guerre et à l'interdiction de l'absinthe (le 16 mars 1915). De son côté, de 1910 à 1926, Victor travaille pour la maison Auguste L'Epée et Cie, établie à Sainte-Suzanne et spécialisée dans les réveils et pendules de voyage, pour laquelle il réalise des porte-échappements (à cylindre puis à ancre). Il pratique en même temps le rhabillage (réparation des montres).

Son fils Gaston (1886-1971) est lui aussi horloger, employé par la société Wasner-Ruffier, de l'autre côté de la rue. En 1911, il s'associe avec un ami d'enfance, Joseph Brischoux (1884-1965), dans la fabrique de montres J. Brischoux et G. Donzé, qui s'installe de 1911 à 1920 environ dans la maison Bulle au 8 Grande Rue (elle partira ensuite pour le 4 rue Cuvier, dans la maison de Joseph Frésard, puis ira au 5 rue du Château). Brischoux et Donzé ont un temps, à la fin des années 1930, pour représentant Robert Bouchet qui fondera ensuite la Manufacture horlogère de Savoie (Lorsa), à Annemasse. Ils connaissent quelques déboires à leurs débuts (la défection d'un client parisien leur fait tout perdre) mais leur association de fait va durer jusqu'en 1949.

A cette date, Gaston fonde la société Gaston Donzé Père, qui réunit sept personnes dans un même atelier installé dans une pièce du deuxième étage de la maison et produit des montres commercialisées sous la marque de ses clients ou sous sa marque propre Donzexa (pour le circuit des particuliers). En parallèle, de 1959 à 1983, la société travaille pour EDF à la modification et à l'entretien de limnigraphes (appareils enregistrant les variations de niveau des cours d'eau).

A la mort de Gaston, la société est transformée par ses fils le 31 janvier 1972 en Sarl (au capital de 32 000 F) Etablissements Gaston Donzé. Elle achète en 1975 les marques Lausa et Lausann à Gustave Poirier, d'Annemasse, qui devient son représentant et continue, jusqu'à son départ en retraite en 1979, à démarcher sa clientèle de bijoutiers (il est remplacé de 1978 à 1980 par monsieur Augier). Les problèmes de santé de certains des associés et le départ de l'un d'eux conduisent en 1983 à la fermeture de l'atelier puis à la disparition de la société. Jacques, l'un des frères, né le 14 juin 1933, poursuit une petite activité de réparation d'horlogerie ancienne et compliquée avant de prendre sa retraite en 1993. Depuis lors, le bâtiment ne sert plus que d'habitation.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle

Dates

  • 1903daté par tradition orale

Auteurs

  • AuteurJoseph Parini, entrepreneur  / attribution par tradition orale

Description

Le bâtiment, aux murs en moellons calcaires enduits, est coiffé d'un toit à longs pans, demi-croupes et couverture de tuiles mécaniques. Il comporte un étage de soubassement, deux étages carrés et un comble à surcroît, desservis par un escalier tournant à retours en bois.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 2 étages carrés / comble à surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en charpente

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128
  • Papier à en-tête de la société Gaston Donzé, 1964
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont

Documents figurés

  • Projet d'aliénation d'immeubles communaux [terrain aux 4 et 6 Rue Neuve à aliéner à Elisa Fallot], dessin sur calque (plume, lavis), par le géomètre Bourquin, Maîche le 21 janvier 1904, 38 x 49 cm, échelle 1/500
    Lieu de conservation : Mairie, Charquemont
  • Charquemont - Quartier Neuf, carte postale, s.n., s.d. [entre 1903 et 1918 ?], Francis Grux peintre-éditeur à Maîche
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont
  • Charquemont [la Rue Neuve et le quartier de la gare, depuis le sud], carte postale, par Ch. Simon, s.d. [décennie 1910], Ch. Simon éd. à Maîche. Publiée dans : Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991, p. 141.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 1084. Charquemont - Quartier Neuf, carte postale, par Ch. Simon, s.d. [1er quart 20e siècle], Simon éd. à Maîche et Ornans. Aussi publiée dans : Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991, p. 140.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont
  • Charquemont (Doubs). Quartier de la Gare et les Cités [vus depuis l'arrière de l'usine Wasner], carte postale, s.n., [2e quart 20e siècle, avant 1946], Combier éd. à Macon. Porte la date 5 septembre 1946 (tampon) au verso (coll. Ethalon, Les Ecorces). Publiée dans : Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard. - 1991, p. 145.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont
  • En avion au-dessus de... 7. Charquemont (Doubs) [vue aérienne des rues de la Gare, Victor Hugo et des Villas depuis le sud], carte postale (tirage photographique), s.n., s.d. [3e quart 20e siècle, entre 1958 et 1967], Lapie éd. à Saint-Maur
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont
  • Portrait de Victor Donzé (1852-1926), photographie, s.n., s.d. [vers 1922]
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont
  • Portrait de Gaston Donzé (1886-1971), photographie, s.n., s.d. [vers 1956]
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont
  • [Jacques Donzé et son frère dans leur atelier d'horlogerie], photographie, s.n., juin 1979.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont

Bibliographie

  • Donzé, Jacques. Charquemont. Comment ? Pourquoi ? 1339-2010.- S.l. [Charquemont] : s.n. [l'auteur], 2010. 209 p. : ill. ; 30 cm.
  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.
  • Sornay, Lionel. Prosopographie des entreprises horlogères et de leurs financeurs sur le plateau de Maîche 1925-1973. - Besançon : Université de Franche-Comté, 2003. 56 p. : ill. ; 30 cm. Mém DEA : histoire industrielle : Besançon : 2003 ; 51.
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991. 243 p. : cartes postales ; 31 cm.

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Désignation

  • Dénomination(s)atelier, café, immeuble
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bureau, logement, logement, garage, jardin

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 12 Rue Neuve
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013