Patrimoine en Franche-Comté - Tuilerie-briqueterie du Rougeot, puis Grande Tuilerie de Bourgogne, actuellement salle des fêtes

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Tuilerie-briqueterie du Rougeot, puis Grande Tuilerie de Bourgogne, actuellement salle des fêtes

Grande-Rue
70 - Passavant-la-Rochère
Dossier IA70000310 réalisé en 2008

Illustrations

Historique

Une tuilerie appartenant à Philippe Prudhon est attestée sur le plan cadastral napoléonien de 1823. Connue sous l'appellation de tuilerie du Rougeot, elle est acquise par François-Xavier Fouillot en 1870, déjà propriétaire de la tuilerie des Forges (détruite) et de la verrerie de la Rochère (IA70000311). Elle est successivement exploitée sous la raison sociale Grandes Tuileries Fouillot-Mercier, puis Mercier-Fouillot successeurs vers 1880 (acquisition de la tuilerie de la Nava, détruite) , puis Boileau-Mercier à l'extrême fin du 19e siècle. Léon Munier acquiert l'établissement en 1903. Suite à son décès en 1913, l'usine est rachetée l'année suivante par la Grande Tuilerie de Bourgogne (Montchanin, 71) , et vraisemblablement reconstruite et agrandie vers 1921. Le logement patronal aurait été édifié peu après. La tuilerie est acquise après la Seconde Guerre mondiale par les Ets Lambert (Chagny, 71) , puis en 1967 par la société Pourchot, de Passavant-la-Rochère, qui transfère le personnel dans son usine de la rue de la Tuilerie (IA70000309) et ferme définitivement les portes de l'établissement en juillet 1967. La plupart des bâtiments ont été rasés en 1990, à l'exception d'un atelier qui a été converti en salle polyvalente communale. Une des cheminées a été épargnée. Mention d'une machine à vapeur en 1893 (20 ch en 1901) , d'un générateur Delaunay-Belleville (Saint-Denis) en 1908, et d'un second générateur Delaunay-Belleville en 1920, d'une chaudière Pègremont (Le Cateau, 59) en 1922, d'un générateur Wohl (Magdebourg) en 1931. L'établissement emploie 8 hommes, 5 femmes et 6 enfants en 1893, et 25 ouvriers en 1901.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 19e siècle
  • Principale1er quart 20e siècle

Description

L'atelier de fabrication subsistant est construit en moellon de grès, à un étage carré, couvert d'un toit à longs pans et tuile mécanique. Le logement patronal est couvert d'un toit à demi-croupes.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / brique
  • Toittuile mécanique
  • Étages1 étage carré
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe
  • Énergiesénergie thermique / produite sur place / énergie électrique / achetée
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée, propriété de la commune

Désignation

  • Dénomination(s)tuilerie, briqueterie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, cheminée d'usine, logement patronal
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) salle des fêtes

Localisation

  • CommunePassavant-la-Rochère
  • Adresse Grande-Rue
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Jussey

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2007

Localisation