Patrimoine en Franche-Comté - Usine d'horlogerie (usine de montres) Clyda, actuellement supermarché et établissement médical

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine d'horlogerie (usine de montres) Clyda, actuellement supermarché et établissement médical

2 rue des Armaillis
25 - Charquemont
Dossier IA25001245 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

Fils de Numa Monnin (1864-1938), fabricant de montres au 8 rue de l'Eglise, et frère de Georges (1894-1988), propriétaire de la marque Forbel, Roger Monnin (1897-1980) se met à son compte après la deuxième guerre mondiale produisant, sous la marque Romox, des montres au 15 rue des Lilas (dans sa maison bâtie vers 1950-1955). Il est marié avec Juliette Janin qui lui donne cinq enfants, dont Marie-Thérèse, Bernard (marié à Jeannine Frésard) et Roger (époux de Chantal Fierobe). La soeur et les deux frères s'associent pour créer la société Clyda, achetant la marque du même nom à Arsène Taillard, de Villers-le-Lac (par ailleurs partenaire de Camille Renaud, établi à Charquemont au 17 rue du Général Leclerc). Cette société est spécialisée dans la montre de mode, distribuée par le réseau des horlogers bijoutiers joailliers. Elle grossit assez vite et se trouve à l'étroit rue des Lilas, où elle occupe une dizaine de personnes. Aussi lorsqu'elle veut développer son service d'expédition, elle fait construire en 1975 rue des Armaillis, par l'architecte Pierre Joly (7 rue de Lorraine à Besançon), une usine qu'elle agrandit vers l'ouest en 1982, agrandissement confié à l'architecte Sanzio Ferraroli (établi au 8 bis rue de la Gare à Maîche).

En 1996, avec 70 salariés, elle réalise 52 millions de francs de chiffre d'affaire. L'année suivante, elle fusionne avec la SA Léon-Georges Petit, issue d'une affaire installée rue Victor Hugo au début des années 1950 et qui, en 1996, a atteint 25 millions de chiffre d'affaires avec 55 salariés. La nouvelle entité de 1997 conserve le nom de Clyda et reconduit son PDG, Roger Monnin. Par la suite, elle est intégrée au groupe TWC (The Watches Connection), qui devient TWC Clyda (SA dont le siège social est au 16 passage de la Bonne Graine, à Paris). Ce groupe est spécialisé dans la distribution d'accessoires de mode griffés dans les domaines de la montre (avec ses propres marques - Clyda et Scooter - et des marques sous licence), des bijoux, de la maroquinerie auquel s'ajoutera ensuite la lunette avec le rachat en juillet 2010 du lunetier L'Amy (250 personnes), de Morez. Il transfère en 2007 les 55 salariés de Charquemont sur son site des Fins (ancienne usine HGT Petit-Jean). Totalisant 135 personnes en 2008, il en compte en 2011 une centaine aux Fins promu centre logistique, où sont gérés stocks, commandes et service après-vente (une trentaine d'horlogers y réceptionnent chaque jour 400 à 450 montres). A Charquemont, le groupe vend en 2008 le bâtiment à la famille Pagnot, qui le transforme en supermarché, occupant les 700 m2 du rez-de-chaussée. A l'étage, la même surface accueille depuis 2011 une maison médicale.

Afficher les données détaillées

Dates

  • 1975daté par tradition orale
  • 1982daté par tradition orale

Auteurs

  • AuteurPierre Joly, architecte  / attribution par source, attribution par tradition orale
  • AuteurSanzio Ferraroli, architecte  / attribution par source, attribution par tradition orale

Description

Le bâtiment est réalisé en béton : béton cellulaire et pan de béton armé pour les murs, béton en couverture pour le toit terrasse. Il compte deux niveaux, le supermarché au rez-de-chaussée ayant été doté d'une entrée en saillie au sud, l'étage étant accessible par un escalier extérieur droit en pierre ouvrant le mur pignon oriental et, suite à son affectation à usage de maison médical, par une rampe métallique contre la façade postérieure au nord.

Afficher les données détaillées

  • Mursbéton / pan de béton armé / enduit / béton aggloméré
  • Toitbéton en couverture
  • Étages1 étage carré
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturesterrasse
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie
  • Énergiesénergie électrique / achetée
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Bibliographie

  • C. F. Charquemont. Coccimarket va déménager dans les locaux Clyda. C'est-à-dire, n° 7, janvier 2008, p. 20 : ill. Document accessible sur internet : http://www.c-a-d.fr/flip/CAD129/files/assets/downloads/page0021.pdf (consultation : 22 mai 2014)
  • C. T. Val de Morteau. Les locaux de Petitjean trouvent preneur. C'est-à-dire, n° 114, 25 septembre 2006, p. 5 : ill. Document accessible sur internet : http://www.c-a-d.fr/flip/CAD114/files/assets/downloads/CAD114.pdf (consultation : 22 mai 2014)
  • C. T. Les Fins. T.W.C., une référence dans la distribution d'accessoires de mode griffés. C'est-à-dire, n° 165, 25 avril 2011, p. 20 : ill. Document accessible sur internet : http://www.c-a-d.fr/flip/CAD165/files/assets/downloads/page0020.pdf (consultation : 22 mai 2014)
  • Doubs : fusion des horlogers Clyda et LG Petit. Les Echos, n° 17 318, 21 Janvier 1997, p. 19
  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.

Documents multimédias

  • Mougin, Thierry. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  • Sirene, base de données de l'Insee consultable sur le site internet Score3.fr

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  • Frésard Jean-Louis, fondateur de la société éponyme. Charquemont
  • Pagnot Ludovic, propriétaire du bâtiment. Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine d'horlogerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, atelier de conditionnement, bureau, magasin industriel, stationnement

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 2 rue des Armaillis
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2014