Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'outillage de Noël et Leonel Garnache-Barthod

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'outillage de Noël et Leonel Garnache-Barthod

16 Grande Rue
25 - Les Gras
Dossier IA25001596 réalisé en 2016

Illustrations

Historique

La maison a été bâtie de 1914 à 1922 pour Virgile Garnache-Barthod (1875-1941), sur une partie du jardin de son beau-frère, le marchand de fournitures et d'outils Louis Tisserand (établi au 18 Grande Rue). Elle est dotée d'un atelier donnant à l'est, installé à l'étage carré pour bénéficier de l'éclairage (fenêtres multiples) et s'assurer une certaine discrétion. Originaire des Seignes et dit tourneur sur métaux, Virgile fabrique, seul puis en famille avec sa femme et ses deux enfants, des tournevis pour horloger puis également des coupe-verres (dont les molettes étaient fournies par la maison Dornier, rue du Moulin). En 1923 il est crédité de fraises aux huiliers (et de fraises à ébiseler), d'archets à coulisse, de pignons et spécialisé dans les tournevis nickelés pour montres. Son fils Gaston (1903-1944) lui succède jusqu'à son décès puis sa veuve Yvonne (1904-1982) prend la suite avec ses quatre enfants et une ouvrière. Vers 1970, Noël et son frère Leonel (1936-2004) reprennent l'affaire (qui porte un temps le nom de Garnache Outils). Ils disposent de 6 ou 7 petites décolleteuses et travaillent notamment en sous-traitance pour la maison Garnache-Chiquet, transférée à Arbois (Jura) au milieu des années 1930 (et devenue en 1990 Bost Garnache Industries en fusionnant avec Bost, de Laissey dans le Doubs). L'entreprise ferme en 1982-1983 : elle a perdu le marché Garnache-Chiquet lorsque cette société est entrée dans le groupe Facom et, de plus, ne peut plus lutter contre la concurrence de l'Asie du sud-est (un tournevis chinois est livré à Paris moins cher que ne lui coûte le laiton nécessaire à sa fabrication). Noël Garnache-Barthod donne alors la plupart des machines au musée de l'Horlogerie, à Morteau, et, depuis, le site n'abrite plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle

Dates

  • 1914daté par tradition orale

Description

La maison, aux murs de moellons calcaires enduits, est couverte d'un toit à longs pans, pignons couverts et tuiles mécaniques. Elle compte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre. L'atelier, à l'étage carré sur la façade postérieure, est éclairé par des fenêtres multiples.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie multiple
  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 298 Cadastre de la commune des Gras, 1814-1967- 3 P 298 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Vergne et Garcin, 1816- 3 P 298/1 : Registre des états de sections (1816-1818)- 3 P 298/2, 5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1822-1875- 3 P 298/3-4 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 298/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 298/7 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1914-1967- 3 P 298/8 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1967
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 298

Documents figurés

  • Paysages du Haut-Doubs - Les Gras [vue d'ensemble du village depuis l'est], photographie, par Stainacre (à Pontarlier), s.d. [2e quart 20e siècle]
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras
  • [Le bas du village des Gras, vu depuis l'est], photographie, s.n., 23 octobre 1950 (date portée au crayon au verso).
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras

Bibliographie

  • Laithier, René. Fabricants d'outils pour horlogers bijoutiers de la commune des Gras. Les artisans de la fin du 19e à la fin du 20e siècle. - 1990. 4 f. dactyl. Porte la mention : "Liste non exhaustive établie en 1990, par René Laithier, les Epaisses, Les Gras".
    Lieu de conservation : Collection particulière : Rémy Cerf, Les Gras

Témoignages oraux

  • Garnache-Barthod Noël et Anne-Marie, anciens propriétaires de la fabrique d'outils Garnache Outils. Les Gras
  • Petitjean Guy, ancien propriétaire de la maison Georges Vernier, commerce de fournitures et outils d'horlogerie. Les Gras
  • Tisserand Roger, fils d'Arsène Tisserand, ancien agriculteur. Les Gras
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement

Localisation

  • CommuneLes Gras
  • Adresse 16 Grande Rue
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2016