Patrimoine en Franche-Comté - Église paroissiale de l'Assomption

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Église paroissiale de l'Assomption

Illustrations

Historique

Le 21 juin 1820 les principaux habitants de La Pesse s'engagèrent à construire à leurs frais une église et un presbytère, mais la souscription ne fut pas suffisante ; une commission de 7 membres fut constituée pour réunir les souscriptions, préparer les plans, acheter les terrains ; le conseil municipal des Bouchoux, par délibérations du 25 juin 1820 et du 10 juin 1821, y fut favorable ; l'église paroissiale de l'Assomption fut construite en 1822, à l'exception du clocher ; elle porte la date 1822 ; un devis de l'architecte Claude Marie Dalloz date du 2 août 1831 prévoit un essentage de petits bardeaux de sapin sur une partie des murs du choeur et la construction d'un petit clocher en bois, carré, couvert d'un toit en pavillon au-dessus du pignon de la façade ; ces travaux sont exécutés en 1832 par l'entrepreneur Joseph Marie Mermet, de La Pesse ; le 5 novembre 1832 l'architecte Claude Marie Dalloz rédige un devis pour la construction d'un clocher à l'église ; dans ce devis il est stipulé que le clocher sera construit en maçonnerie ordinaire de moellons ébauchés, que le toit sera couvert en bons bardeaux de sapin, que l'essentage sera en gros tavaillons de pays selon la meilleure manière en usage, et que la pierre de taille de la porte d'entrée de la nef sera remise en place et les autres matériaux provenant de cette démolition seront abandonnés à l'entrepreneur à chargé pour lui de replacer en avant de la porte les colonnes, le perron et le fronton qui existaient ; les travaux furent exécutés en 1833 par l'entrepreneur André Marie Mermillon, de Champfromier (Ain) ; une deuxième sacristie est construite d'après un devis daté du 15 avril 1842 de l'architecte Auguste Comoy ; le zinc est substitué aux bardeaux de sapin pour la couverture du clocher en 1866, d'après un devis du même architecte ; le 25 novembre 1889, l'architecte Ernest Guillaume rédige un projet de reconstruction d'une partie des voûtes de l'église où on apprend que quelques années auparavant il a fallu appuyer les murs latéraux par des contreforts destinés à contrebuter la poussée des voûtes mais que ces contreforts, qui n'ont pas été fondés sur le terrain solide ont cédé et qu'on a du démolir une partie des voûtes ; depuis ce moment les poussées sont inégales, l'équilibre de l'ouvrage est détruit et ce qui reste des voûtes en pierre menace ruine ; il est urgent de les démolir aussitôt, de refaire des voûtes en bois comme ce travail a été commencé pour trois travées de la grande nef et d'établir des contreforts en face de chaque retombée de voûte ; ces travaux ont été exécutés de 1891 à 1893 par l'entrepreneur Jean Roncaioly, de Septmoncel (Jura)

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 19e siècle
  • Principale2e quart 19e siècle
  • Principale3e quart 19e siècle
  • Principale4e quart 19e siècle

Dates

  • 1822porte la date, daté par source, daté par travaux historiques
  • 1833daté par source, daté par travaux historiques
  • 1842daté par source, daté par travaux historiques

Auteurs

Description

Péristyle, portail occidental et contreforts en pierre de taille ; essentage de zinc sur la face nord de la nef et la partie ouest de la face nord du choeur ; croupe polygonale sur l'abside

Afficher les données détaillées

  • Planplan allongé
  • Murscalcaire / pierre de taille / calcaire / moellon / enduit / essentage de tôle
  • Toitfer en couverture
  • Étages3 vaisseaux
  • Couvrementsfausse voûte d'arêtes
  • Élévationsélévation ordonnancée sans travées
  • Couverturestoit à l'impériale / toit à longs pans / pignon couvert / croupe polygonale
  • Escaliersescalier hors-oeuvre / escalier en vis sans jour / en maçonnerie

Documentation

Documents figurés

  • Commune de Haute Molune. Projet de reconstruction d'une partie des voûtes de l'église [...]. Dessin, 1889. Echelles diverses.Dessin, 1889. Echelles diverses, par Guillaume, Ernest (architecte)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Jura, Montmorot
  • Intérieur de l'église de La Pesse (Jura). Carte postale, s.d. [20e siècle].
    Lieu de conservation : Collection particulière
  • Projet d'une sacristie à construire à l'église de Haute Molune [coupe en travers, plan...]. Dessin, 1842.Dessin, 1842, par Guillaume, Ernest (architecte)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Jura, Montmorot
  • Commune de Haute Molune. Projet de reconstruction d'une partie des voûtes de l'église [détail de l'élévation des contreforts]. Dessin, 1889. Echelle 1:100.Dessin, 1889. Echelle 1:100, par Guillaume, Ernest (architecte)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Jura, Montmorot
  • Commune de Haute Molune. Projet de reconstruction d'une partie des voûtes de l'église [détail du plan]. Dessin, 1889. Echelle 1:200.Dessin, 1889. Echelle 1:200, par Guillaume, Ernest (architecte)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Jura, Montmorot
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété de la commune

Désignation

  • Dénomination(s)église paroissiale
  • Parties constituantes non étudiéescroix monumentale

Localisation

  • CommuneLa Pesse
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonBouchoux (Les)

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Pontefract Bernard
  • Date de l'étude1994

Localisation