Patrimoine en Franche-Comté - Usine de décolletage des Ets Triponney-Mougin puis de la SA Bert Micro Décolletage

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine de décolletage des Ets Triponney-Mougin puis de la SA Bert Micro Décolletage

4 rue Henri Rotschi
25 - Maîche
Dossier IA25001408 réalisé en 2015

Illustrations

Historique

L'usine est bâtie au début des années 1970 pour la Sarl des Ets Triponney-Mougin, qui l'occupe en novembre 1974. Créée le 30 novembre 1960, cette Sarl (capital 200 000 F) réunit Joseph Triponney (1924-1989) et son beau-frère Pierre Mougin (1923-2003), marié avec sa soeur Henriette. Elle perpétue l'entreprise fondée vers 1919 au 12 rue de Saint-Hippolyte (et au 3 rue d'Alsace) par l'horloger Henri Triponney (1862-1929), auquel succéda son fils Georges (1892-1960), père de Joseph et d'Henriette. Du temps de Georges, elle pratiquait le décolletage de précision (sur laiton, etc.) et s'était spécialisée dans les viroles et pitons pour tous genres de spiraux. La Sarl disparaît en 1983 et le bâtiment est repris par la société Bert Micro Décolletage (BMD), qui l'agrandit. Cette SA, créée en 1960 et gérée par Antoine Bert, est équipée de 23 tours Tornos (7 810, 1 NA 12, 7 MS 7 et 8 M 7). L'activité horlogère ne représente plus toutefois que 2 ou 3 % de son chiffre d'affaires en 2010, date de sa fermeture. En 2015, l'usine est occupée par l'entreprise d'injection pastique DP Plast, Eurl auparavant établie à Charmauvillers.

Description

Le bâtiment a des murs alliant pan de fer et parpaings de béton, protégés par un essentage de tôles. En rez-de-chaussée, il est coiffé d'un toit à longs pans, pignons couverts et couverture métallique.

Afficher les données détaillées

  • Mursfer / pan de fer / essentage de tôle / béton / parpaing de béton / enduit
  • Toitmétal en couverture
  • Étagesen rez-de-chaussée
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert
  • Énergiesénergie électrique / achetée
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents figurés

  • Prises de vues aériennes de l'IGN (20e siècle). Consultables en ligne via le site du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Bibliographie

  • Caboco, Laëtitia. Recensement du patrimoine horloger du Pays horloger, 2009-2010.
    Lieu de conservation : Pays horloger, Le Bélieu
  • Maîche au fil des siècles. - Maîche : la Ville, 1999. 116 p. : ill. ; 30 cm. Numéro spécial du Bulletin municipal (n° 21)
  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.

Documents multimédias

  • Prost, André. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org

Témoignages oraux

  • Simonin Michel, ancien horloger, auteur de livres sur Maîche et l'horlogerie du Haut-Doubs. Maîche
  •  

Lien(s) web

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • CommuneMaîche
  • Milieu d'implantationen ville
  • Adresse 4 rue Henri Rotschi
  • Dénomination(s)usine de décolletage
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bureau, stationnement
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) usine de pièces détachées en matière plastique

Localisation

  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2015

Localisation