Patrimoine en Franche-Comté - Usine d'horlogerie Louis Boname, puis Charles Vuilleumier, puis fonderie Charpentier, puis usine de décolletage Devaux et Meinen, actuellement école professionnelle

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine d'horlogerie Louis Boname, puis Charles Vuilleumier, puis fonderie Charpentier, puis usine de décolletage Devaux et Meinen, actuellement école professionnelle

17 rue d' Audincourt
25 - Seloncourt
Dossier IA25000957 réalisé en 2011

Illustrations

Historique

En 1851, Louis Galley construit sur la rive gauche du Gland une maison et une "fabrique de limes et burins". L'atelier cesse rapidement son activité, et la propriété est acquise par le sieur Roux, puis en 1865 par Louis Beley qui le cède à Louis Boname en 1877. Celui-ci acquiert également des terrains sur la rive droite et y transfère son usine d'horlogerie. Il fabrique dans son nouvel établissement un mouvement d'horlogerie dit "revolver", avant de se lancer à l'extrême fin du 19e siècle dans la production de la montre dite "bon marché". Une machine à vapeur est mise en place en 1882. L'usine est agrandie vers 1890, au moment où elle diversifie ses fabrications ("gros volumes" : pendules, horloges), et un logement patronal est édifié au lieu-dit la Maletière. Entre 1900 et 1905, une fonderie de laiton et de bronze, comprenant ateliers de moulage et de décapage, cheminée et machine à vapeur, est établie sur la rive droite, reliée à l'usine d'horlogerie par une passerelle sur le Gland. Les ateliers d'horlogerie sont acquis en 1920 par la société suisse Charles Vuilleumier, qui implante une fabrique d'ébauche et finissage de montres, fermée en 1930. Une partie des bâtiments est louée à l'entreprise horlogère suisse Devaux et Meinen, qui exploite entre 1920 et 1931 un atelier de décolletage de précision (fournitures d'horlogerie, compteurs, manomètres). En 1920, l'atelier construit perpendiculairement au chemin de la Pâle abrite l'entreprise Donzé, spécialisée dans le dorage et l'argentage des cadrans d'horlogerie. Cette activité cesse en 1932, lorsque le bâtiment est détruit par un incendie. Reprise par la société Charpentier de Valdoie (90), la fonderie cesse son activité en 1933. Les bâtiments situés sur la rive droite (fonderie, ateliers et logement patronal) sont aujourd'hui occupés par l'Institut médico-professionnel de la Maletière. Ceux de la rive gauche appartiennent à des particuliers, l'atelier d'horlogerie étant désaffecté.

Données techniques sociales

L'effectif est de 120 ouvriers vers 1895 et en 1912. La société Vuilleumier compte 20 ouvriers en 1926.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle
  • Principale1er quart 20e siècle

Description

Construit en moellon de calcaire enduit, l'atelier d'horlogerie établi sur la rive gauche du Gland comprend un étage de soubassement. La passerelle reliant ce bâtiment à la fonderie sur la rive droite est construite en brique pleine et couverte d'un toit à croupes. Bâti en rez-de-chaussée, l'atelier de fonderie est ajouré de baies couvertes d'arc segmentaire en brique. Le logement patronal comprend un sous-sol, avec rez-de-chaussée surélevé en pierre de taille calcaire, étage carré et étage de comble en moellon de calcaire enduit.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / brique / enduit / moellon
  • Toittuile mécanique / ciment amiante en couverture
  • Étagessous-sol / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage de comble
  • Couverturestoit à longs pans / croupe
  • Énergiesénergie thermique / énergie hydraulique / énergie électrique / produite sur place / produite sur place / achetée
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents d’archives

  • Archives départementales du Doubs, Besançon, 3 P 5404 Matrices des propriétés bâties (1882)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 540/4
  • Archives départementales du Doubs, Besançon, 3 P 5409 Matrices des propriétés bâties (1910)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 540/9-11
  • M 2441 Industrie horlogère (1845-1874)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : M 2441
  • M 3044 Travail et main d'œuvre, 1926-1930
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : M 3044
  • Archives départementales du Doubs, Besançon, M 3038 Travail et main d'œuvre (1912)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : M 3038

Bibliographie

  • La fonderie / Les amis du vieux Seloncourt [exposition, Seloncourt, octobre 2006]. - Seloncourt : Les Amis du vieux Seloncourt, 2007.
  • Pardonnet, E. Notes sur l'industrie horlogère à Seloncourt. In : Mémoires de la société d'Emulation de Montbéliard, 52, 1934.
  • Seloncourt : deux siècles d'industrie / Les Amis du Vieux Seloncourt. – Seloncourt : Les Amis du Vieux Seloncourt, 1998.

Documents figurés

  • Photogr., s.n., 1890, auteur inconnu
    Lieu de conservation : Association les Amis du vieux Seloncourt
  • Photogr., s.n., s.d. [vers 1918], auteur inconnu
    Lieu de conservation : Association les Amis du vieux Seloncourt
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée
  • Précision statut[]

Désignation

  • Dénomination(s)usine d'horlogerie, fonderie, école professionnelle
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) usine de décolletage, usine de traitement de surface des métaux, école professionnelle

Localisation

  • CommuneSeloncourt
  • Adresse 17 rue d' Audincourt
  • Milieu d'implantationen ville
  • Lieu-dit Maletière la
  • Aire d'étude et cantonPays de Montbéliard (le) - Hérimoncourt
  • Hydrographiele Gland

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2011

Localisation