Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier de fournitures pour l'horlogerie Constant Monnot

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier de fournitures pour l'horlogerie Constant Monnot

12, 14 Grande Rue
25 - Les Écorces
Dossier IA25001161 réalisé en 2013

Illustrations

Historique

Originaire de Charquemont, Constant Monnot est tout d'abord cordonnier aux Écorces puis horloger (fournituriste) à partir de 1908 ou 1909 : il fabrique des roues de cylindre, en famille et avec quelques ouvriers (il emploiera une dizaine de personnes au maximum). Il fait construire à cette date ou vers 1912, au 12 grande Rue, une maison dotée d'un atelier. Le bâtiment est agrandi vers 1914 d'un nouvel atelier en retour à l'ouest puis Constant fait bâtir, de 1914 à 1919-1920, une deuxième maison (au n° 14) pour loger les ouvriers et vers 1925 un garage. Marié à une demoiselle Jeannin, Constant a huit enfants : César, Paul, Emile et Laurent, Anna, Marie, Olga et Cécilia (mariée à Léon Cuenot). La propriété est partagée en 1932 : la maison d'origine et le garage vont à Laurent Monnot (1903-1976), maire des Ecorces de 1935 à 1976 ; le logement d'ouvriers passe à Émile Monnot, époux Roch, et à ses soeurs Olga, mariée à Constant Cuenot, et Marie, épouse de Paul Roch (horloger puis "tricoteur"), lequel fait construire un garage vers 1950. Au n° 12, Laurent poursuit la fabrication des fournitures d'horlogerie (cylindres, tampons, axes de balanciers, tiges de remontoirs, aiguilles, etc.). Son fils Marcel lui succède à sa mort mais transfère l'activité dans les combles de sa maison, au 2 rue de l'Eglise. L'entreprise s'installera ensuite, de 1980 à 1998, au 1 rue des Longs Champs (où elle comptera trois ou quatre personnes) puis au 3 rue des Lilas, où elle existe toujours. Au n° 14, les familles travaillent pour Laurent. Emile fait un peu d'horlogerie et fabrique des boîtes en bois destinées à la commercialisation des cylindres. Paul Roch "roule" (polit) des axes de pièces d'horlogerie puis, lorsque sa femme achète une machine à tricoter avant la deuxième guerre mondiale, devient fabricant de tricots ; il vend aux particuliers avant d'aller exploiter un commerce de vêtements au Russey vers 1961-1962. Constant Cuenot est dit horloger aux Écorces puis au 23 Grande Rue à Morteau, où il s'installe avant la guerre. L'activité horlogère cesse donc au n° 14 au cours des années 1960. Les bâtiments servent aujourd'hui uniquement d'habitation.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle

Description

Les bâtiments ont des murs en moellons calcaires enduits et sont coiffés de toits à longs pans (à l'exception de l'atelier en retour à l'ouest, protégé par un toit en appentis), à couverture de tuiles mécaniques. La maison d'origine (n° 12) a un étage carré et un étage en surcroît surmonté d'un comble, l'atelier en retour est plus bas. L'ancien logement d'ouvriers (n° 14) compte un sous-sol, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier intérieur tournant. La maison au n° 12 présente sur sa face latérale gauche une baie horlogère au rez-de-chaussée ; l'atelier en retour est éclairé par des baies multiples.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère / baie multiple
  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étages1 étage carré / étage en surcroît / étage de comble
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / appentis / pignon couvert
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en charpente

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 215 Cadastre de la commune des Écorces (1812-1962)- 3 P 215/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 215/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties (1823-1914)- 3 P 215/4 : Matrices cadastrales des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 215/6 : Matrices cadastrales des propriétés bâties (1911-1962)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 215

Documents figurés

  • Fabrique d'horlogerie C. Monnot aux Écorces (Doubs) [le bâtiment vu de trois quarts gauche], carte photographique, s.n., s.d. [1er quart 20e siècle, avant 1912]. Constant Monnot (à gauche) et sa famille (Laurent est visible à l'arrière-plan).Porte la date 3 novembre 1912 au verso (tampon). Publiée dans : Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome II. Autour de Maîche et Belleherbe. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1990, p. 154.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 1188. - Les Écorces [la fabrique C. Monnot vue de trois quarts droite], carte postale, par Simon (éd. à Maîche), s.d. [1er quart 20e siècle, avant 1914]. Porte la date 21 août 1935 au verso. Publiée dans : Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome II. Autour de Maîche et Belleherbe. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1990, p. 155.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces

Bibliographie

  • Groupe d'animation des Écorces. Raconte-moi Les Écorces. - Les Écorces : s.n. [GRANEC], 2002. 163 p. - [2] cartes dépl. h.t. : ill. ; 30 cm. Numéro spécial de la revue trimestrielle Raconte-moi Les Ecorces, édité en décembre 2002 à l'occasion de la sortie du n° 100
  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome II. Autour de Maîche et Belleherbe, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1990. 231 p. : cartes postales ; 31 cm.

Témoignages oraux

  • Cuenot Albert et sa femme (née Morel), anciens horlogers, société Léon Cuenot et ses Fils. Les Ecorces
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, logement d'ouvriers, garage, jardin, jardin potager, verger

Localisation

  • CommuneLes Écorces
  • Adresse 12, 14 Grande Rue
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013