Patrimoine en Franche-Comté - Moulin à farine et usine de papeterie, puis usine de tabletterie (tournerie), puis usine de bonneterie, puis scierie

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Moulin à farine et usine de papeterie, puis usine de tabletterie (tournerie), puis usine de bonneterie, puis scierie

Illustrations

Historique

Un "moulin à scie" figure sur la carte de Cassini en 1760. Dénommé moulin de la Tounolle, il est acquis en 1823 par Jean-Jacques Bruand. Le propriétaire signale à cette époque son état de dégradation avancé, nécessitant une reconstruction. Vraisemblablement rebâti peu après, il est acheté par Théophile Oudot en 1831. Un atelier de papeterie, longeant la rive gauche du bief, est signalé en 1836 sur le plan cadastral. Au moment de sa réglementation le 26 septembre 1857, il est dit "en chômage depuis plusieurs années", mais le moulin et le battoir, situés sur la rive droite, sont en activité. L'atelier de la papeterie a disparu au début du 20e siècle, vraisemblablement dans un incendie. Une tournerie aurait été ouverte en 1920, à laquelle succède une manufacture de chaussettes, exploitée entre 1925 et 1935 par les sieurs Bounole et Marquis. Une petite scierie a fonctionné sur le site du début des années 1950 jusque vers 2000. Etablie sur la rive gauche du bief, elle était mise en jeu par une turbine hydraulique, secondée par un moteur diesel, et spécialisée dans la fabrication de palettes. Elle est aujourd'hui désaffectée, ainsi que le bâtiment du moulin. En 1857, la papeterie, bien qu'arrêtée, est desservie par deux roues hydrauliques. L'une, de 4 m de diamètre, actionne la pile du cylindre, et la seconde, de 2, 75 m, actionne la machine à papier. A la même date, le moulin, à 3 paires de meules, est mis en jeu par 2 roues en dessus de 2, 70 m de diamètre, et le battoir mécanique est mis en mouvement par une turbine. En 1892, le moulin compte 3 tournants. La turbine est encore en place en 2008.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 19e siècle

Description

L'atelier du moulin, à un étage carré et un étage de soubassement, est construit en moellon de calcaire, et couvert d'un toit à croupes. L'atelier de scierie est couvert d'appentis en tuile mécanique et ciment amiante. Le logement patronal, construit en moellon de calcaire enduit, s'élève sur deux étages carrés, et couvert d'un toit à croupes en tuiles plate.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / enduit / moellon
  • Toittuile mécanique / tuile plate / ciment amiante en couverture
  • Étagesétage de soubassement / 2 étages carrés
  • Couverturestoit à longs pans / appentis / croupe
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place / turbine hydraulique
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents figurés

  • Plan et détails [Plan-masse et de situation]. Calque sur toile, plume, lavis, par l'ingénieur Montgolfier, Vesoul, le 11 janvier 1857, échelle 1 :1250, par Montgolfier (ingénieur)
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 277 S 8
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)moulin à farine, usine de papeterie, scierie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bief de dérivation, bâtiment d'eau, logement, logement patronal
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) usine de tabletterie, usine de bonneterie

Localisation

  • CommuneBoult
  • Milieu d'implantationen écart
  • Lieu-dit Tounolle la
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Rioz
  • Hydrographiedérivation de la Tounolle

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2008

Localisation