Patrimoine en Franche-Comté - Ferme et atelier de pierres pour l'horlogerie de la société Brossard Frères

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Ferme et atelier de pierres pour l'horlogerie de la société Brossard Frères

19 rue de l' Eglise
25 - Charquemont
Dossier IA25001293 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

La ferme est bâtie en 1867, date portée sur le linteau de l'entrée entre les initiales JM et AR, vraisemblablement pour Jean (Jean François Abel) Mougin et Adèle (Adèle Célestine) Roussey, mariés en 1864. Elle passe vers 1914 à Victor Brossard (Louis Joseph Victor, marié en 1911 avec Clothilde Thérèse Marie Mougin), frère de Louis Brossard, un horloger installé au 17 rue de l'Eglise. Peut-être modifiée vers 1943, elle abrite au milieu du 20e siècle la fabrique de rubis pour montre des frères Brossard, les descendants de Victor (Xavier, Denis, Roland, Jean, Victor, etc.) réunis avec leurs soeurs au sein d'une Sarl (au capital de 8 000 F) créée le 15 avril 1953. Cette affaire familiale disparaît peut-être dans les années 1960 suite de la fermeture de leur client, la société Laurent Macabrey et Cie (installée au 3 rue du Chalet). La ferme est actuellement une habitation.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 19e siècle

Dates

  • 1867porte la date

Description

La ferme se compose d'un corps d'habitation parallèle à la rue prolongé vers l'arrière (au nord) par un second corps accolé abritant le fenil. Les deux sont réunis sous un même toit à longs pans, à couverture de tuiles mécaniques, avec demi-croupes (à l'ouest et à l'est) sur le premier, pignon couvert au nord pour le second. Le premier corps a des murs de moellons calcaires enduits, avec essentage de planches récent sur le pignon ouest ; il comporte un sous-sol, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre. Le second a des moellons au rez-de-chaussée et un pan de bois essenté de planches à l'étage. Une rampe (levée de grange) donnait accès au fenil sur le mur pignon oriental.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / bois / pan de bois / essentage de planches
  • Toittuile mécanique
  • Étagessous-sol / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe / pignon couvert
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Autres organes de circulationsrampe d'accès
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128

Bibliographie

  • Sornay, Lionel. Prosopographie des entreprises horlogères et de leurs financeurs sur le plateau de Maîche 1925-1973. - Besançon : Université de Franche-Comté, 2003. 56 p. : ill. ; 30 cm. Mém DEA : histoire industrielle : Besançon : 2003 ; 51.

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)ferme, atelier
  • Parties constituantes non étudiéeslogement, atelier de fabrication, étable, fenil, remise

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 19 rue de l' Eglise
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2014