Patrimoine en Franche-Comté - Usine d'horlogerie (usine de bracelets et de boîtes de montre) Petermann

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine d'horlogerie (usine de bracelets et de boîtes de montre) Petermann

1 rue des Clos Magnin
25 - Damprichard
Dossier IA25001136 réalisé en 2013

Illustrations

Historique

D'origine suisse, Gérard Petermann travaille à partir de 1927 dans l'usine de boîtes de montres de Paul Bourgeois (que reprendra ensuite son fils Étienne). Il s'établit à son compte en 1931 et pratique le lapidage (polissage avec des meules revêtues de cuir) dans un garage. En 1944 (1942 ?), il fait construire pour la fabrication des attaches de bracelets de montre une usine qu'il prolonge au sud-ouest, en 1947, par une maison. À sa mort en 1960, l'affaire passe à ses enfants : Yvan, Daniel et Yolande. La Sarl Petermann Frères (au capital de 50 000 F) est créée le 15 janvier 1968. A la fin des années 1970, six personnes fabriquent des bracelets et boîtiers de montre (marque GP) au sein de la société FBMB Petermann (Fabrique de Boîtes de Montres et de Bracelets Petermann), fondée en 1977. L'entreprise se développe si bien que l'usine est agrandie vers 1980. Occupant une vingtaine d'ouvriers au début des années 1990, une trentaine au milieu de la décennie, elle lance la construction d'une deuxième unité que des difficultés en 1999 l'empêchent d'achever. Reprise par Yvan et son fils Patrick, elle emploie fin 2012 trois personnes à la réalisation de pièces de bracelets.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle

Description

La première usine et le logement patronal ont peut-être des murs en moellons calcaires enduits. Ils comptent chacun trois niveaux (partiellement desservis par des escaliers extérieurs droits en béton) et sont couverts de toits à longs pans revêtus de shingle. Les autres bâtiments font appel au béton armé, avec murs rideaux en verre pour le dernier construit (2e unité), et sont couverts de terrasses en béton. L'extension de 1980 a trois étages carrés, celle des années 1990 deux.

Afficher les données détaillées

  • Mursbéton / béton armé / enduit / béton / pan de béton armé / mur-rideau
  • Toitmatériau synthétique en couverture / béton en couverture
  • Étages3 étages carrés
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe / noue / terrasse
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant / en maçonnerie / escalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents d’archives

  • 1 G 10 Matrice cadastrale des propriétés bâties de la commune de Damprichard (1911-1962)
    Lieu de conservation : Archives communales, Damprichard  - Cote du document : 1 G 10

Bibliographie

  • Chez nos fabricants de boîtes de montres. À Damprichard (Haut-Doubs). In : La France horlogère, n° 517, novembre 1990, p. 88-92 : ill.
  • Narbey, Bernard (dir.). À l'ombre du clocher de Damprichard : la mémoire des siècles passés / Groupes de travail du GHETE « Au Clos du Doubs » et des associations de Damprichard. - Besançon : Groupement d'Études Hommes et Terroirs du Clos du Doubs, 2005. Non paginé [170] p. : ill. ; 30 cm. (Cahier du Clos du Doubs ; n° 6)
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991. 243 p. : cartes postales ; 31 cm.

Documents multimédias

  • Sirene, base de données de l'Insee consultable sur le site internet Score3.fr

Témoignages oraux

  • Petermann Yolande, fille du fondateur de la Fabrique de Boîtes de Montres et de Bracelets Petermann. Damprichard, 2012
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine d'horlogerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bureau, logement, garage, transformateur, cour, jardin, entrepôt industriel

Localisation

  • CommuneDamprichard
  • Adresse 1 rue des Clos Magnin
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2012