Patrimoine en Franche-Comté - Machine à refouler (machine à fabriquer les tire-nerfs)

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Machine à refouler (machine à fabriquer les tire-nerfs)

13 rue Sous Montjoie
25 - Maîche
Dossier IM25005300 réalisé en 2015
Edifice : Maison et atelier de construction mécanique Berçot puis Roch  (Référence : IA25001386)

Illustrations

Historique

Cette machine, servant à la réalisation des tire-nerfs manuels destinés aux dentistes, a été réalisée vers 1949-1950 par l'atelier de mécanique de Maurice Roch (1906-1965). Aidé de ses quatre fils (Adelin, Émile, Jean-Marie et Claude), Roch a pris en 1936 la suite de son beau-père, Adelin Berçot (1864-1936), fondateur de l'atelier installé dans sa maison bâtie en 1912 au 13 rue Sous Montjoie. La machine fait partie d'une série commandée par l'entreprise de décolletage et d'emboutissage des Ets Eugène Chapatte, occupant l'ancienne usine Pagès et Wittver à Charquemont (13 rue de la Gare) : au décès de Chapatte, sa veuve a diversifié les activités de la société (fabrication d'ébauches de roues de cylindre, pitons, viroles et autres goupilles pour les montres) en leur ajoutant au milieu du 20e siècle la production des tire-nerfs et débouche canaux (marque EMC). Le bâti de la machine est issu de la fonderie Anguenot, de Pont-de-Roide, fondée en 1848 par François-Joseph Convercy, reprise en 1907 par son neveu Ernest Anguenot (qui emploie une dizaine de personnes) et fermée en 1965. Un exemplaire sensiblement différent est conservé à Charquemont par la société Perrenoud, successeur de Chapatte.

Afficher les données détaillées

Stade de création

  • oeuvre de série

Périodes

  • Principalemilieu 20e siècle

Auteurs

  • AuteurMaurice Roch, mécanicien, atelier de fabrication  / attribution par tradition orale

Origine

  • exécuté sur placeatelier de construction mécanique Berçot puis Roch, Maîche

Description

La machine est réalisée en fonte d'aluminium (corps) et acier (pour la majorité des autres pièces). Elle permet la fabrication de tire-nerfs à partir d'un fil métallique. Ce dernier est inséré dans un tube qui lui sert de guide et en contrôle l'avancement. Une came cloche donne un mouvement de va-et-vient au burin, qui repousse le métal créant ainsi les barbillons caractéristiques du tire-nerf. Simultanément, un système d'entraînement rappelant dans son principe celui de la croix de Malte met le fil en rotation saccadée. L'énergie fournie par un moteur externe (électricité ?) est transmise à l'aide d'une poulie.

Afficher les données détaillées

  • Précision dimensions

    Dimensions totales en cm : h = 24, la = 24, pr = 49.

  • Catégoriesindustrie de mécanique de précision
  • Structuresproduit élaboré d'origine minérale / solide en masse / produit semi-fini
  • Matériauxacier / en plusieurs éléments / structure / fonte d'aluminium / en un seul élément / structure
  • État de conservationbon état

Documentation

Bibliographie

  • Association de Sauvegarde du Patrimoine et de l'Inventaire rudipontain. Pont-de-Roide-Vermondans d'hier et d'aujourd'hui. - Pont-de-Roide : Aspir, 2001. 43 p. : ill. en noir et en coul. ; 22 x 23 cm.

Témoignages oraux

  • Roch Jean-Marie, fils de Maurice Roch et petit-fils d'Adelin Berçot, ancien mécanicien de précision. Maîche
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)machine à refouler

Localisation

  • CommuneMaîche
  • Adresse 13 rue Sous Montjoie
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013