Patrimoine en Franche-Comté - Machine à marteler (martinet)

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Machine à marteler (martinet)

5-9 Pré Rondot
25 - Grand'Combe-Châteleu
Dossier IM25005403 réalisé en 2017
Edifice : Ferme, atelier de taillanderie et atelier (puis usine) de tournerie Vuillemin  (Référence : IA25001670)

Illustrations

Historique

Selon la tradition familiale, le martinet pourrait dater de 1863, date de création de la taillanderie par Louis Vuillemin. C'est un martinet de platineur, destiné à la fabrication des outils taillants, faux notamment. Son manche en frêne a été remplacé pour la dernière fois en 1983 (date portée), par le propriétaire de la taillanderie, Claude Vuillemin, et le dernier forgeron en activité, Alexandre Beaugeois (qui a pris sa retraite l'année suivante). Des frênes avaient été plantés à la fin du 19e siècle ou au début du 20e dans ce but au long du ruisseau (ce qui permettait de les arquer lors de leur croissance).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 19e siècle

Dates

Description

Le martinet est de type latéral : la came qui soulève son manche est placée entre son axe de pivotement et sa tête. Le manche est une poutre en frêne, légèrement arquée, de 28 x 17 cm de section. Renforcé par des frettes et des plaques de fer, il est muni aux deux tiers de sa longueur d'un axe métallique horizontal fixé à l'aide de fortes joues boulonnées et tournant dans deux paliers. Sa tête traverse le marteau en acier que des coins empêchent de bouger. Il est soulevé par un système métallique associant sur un même arbre une came centrale unique à un volant d'inertie à gauche et deux poulies à droite. Un levier de ce côté permet d'actionner le martinet en faisant passer la courroie en cuir de la poulie folle à la poulie motrice (l'énergie est fournie, via la transmission au plafond, par un moteur électrique de 4 ch). L'enclume est fixée dans une grosse chabotte en fonte. L'ouvrier est assis à la tête du martinet sur un siège suspendu au plafond par une chaîne.

Afficher les données détaillées

  • Précision dimensions

    Dimensions hors tout (en cm) : h = 120, l = 295 (360 avec le siège), la = 133.

  • Catégoriesindustrie métallurgique et de transformation des métaux
  • Structuresproduit élaboré d'origine minérale / solide en masse / produit brut / produit semi-fini
  • Matériauxfonte de fer / acier / frêne
  • Inscriptionsdate / sur l'oeuvre / gravé
  • Précisions sur les inscriptions

    Date gravée sur la manche : 1983.

  • État de conservationen état de marche

Documentation

Témoignages oraux

  • Vuillemin Benoît, exploitant la ferronnerie d'art. Grand'Combe-Châteleu
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)machine à marteler

Localisation

  • CommuneGrand'Combe-Châteleu
  • Adresse 5-9 Pré Rondot
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau
  • Emplacement dans l'édifice forge à chaud

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2017