Patrimoine en Franche-Comté - Maison et usine d'horlogerie (usine de montres) Vuillemin-Régnier

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et usine d'horlogerie (usine de montres) Vuillemin-Régnier

17 et 19 rue Victor Hugo
25 - Charquemont
Dossier IA25001195 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

La fabrique de montres Vuillemin-Régnier est fondée en 1920 par Henri Vuillemin, marié à Adèle Régnier, de Maîche. Située au 2 Rue Neuve, dans un bâtiment qui abritera par la suite la Famap (produisant des bracelets de montres), elle va s'installer rue Victor Hugo vers 1939. A cette date, la matrice cadastrale le crédite de la construction de la maison au n° 17, tandis qu'une tradition familiale attribue cette construction à un M Glanzmann, éleveur de poulets, qui n'aurait pas fait de bonnes affaires. La fabrication s'effectue à l'étage de soubassement puis dans un atelier ajouté vers 1948 contre la façade postérieure (à l'ouest), qui sera considérablement agrandi en 1971 par l'entreprise Lacoste, de Maîche (les plans en sont signés par Jean Lacoste). Elle s'effectue au sein de la société Henri Vuillemin-Régnier et ses Fils (Paul, Georges et Léon), Sarl créée le 1er juillet 1930 et qui aurait un temps pris le nom d'Henri Vuillemin et ses Fils pour éviter un problème d'homonymie avec une maison Villemain-Regnier. Léon part s'installer horloger-bijoutier à Sochaux (où il exploitera la marque Vuillemin-Sochaux, faisant appel pour son rhabillage à Pierre Froidevaux). Paul et Georges restent alors seuls à la tête de l'entreprise qui, en 1952, fabrique des montres sous la marque Rega. Elle doit abandonner cette appellation, trop proche d'une marque Rego préexistante, et la remplace par Vuillemin-Régnier (la société, qui sera transformée en SA le 25 septembre 1973, prend aussi ce nom). Vendant aux grossistes, elle est spécialisée pour les montres à échappement à ancre et celles à cylindre dans le calibre 5 lignes 1/4, pour les montres à échappement à cylindre dans les calibres 6 lignes 1/2, 9, 16 et 18 lignes. Elle réalise aussi en sous-traitance le montage de montres spéciales et à complications. A Paul succèdent son fils Pierre et sa fille Colette, à Georges son fils unique Fernand. A la génération suivante, un partage laisse l'affaire à Jean-Pierre et Paul, deux des fils de Pierre, qui font construire en 1989-1990 une nouvelle usine au 3 rue Pierre Mendès-France. Les locaux sont alors désaffectés puis transformés en gite.

Afficher les données détaillées

Auteurs

Description

La maison se poursuit à l'ouest par l'atelier (aujourd'hui gite), agrandi par un corps en retour au nord et éclairé de fenêtres multiples. Les murs sont pour partie en moellons calcaires enduits (maison) - masqués par une isolation extérieure -, pour partie en parpaings de béton enduits (atelier). La première comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier tournant à retours en bois, le rez-de-chaussée étant de plus accessible à l'est par un escalier extérieur droit en maçonnerie. Les ateliers ont un rez-de-chaussée et un étage, avec escalier intérieur droit en béton et escalier extérieur récent en bois (desservant la terrasse sur pilotis du gite). Si la maison est coiffée d'un toit en pavillon, les autres corps ont un toit à longs pans et croupe ; la couverture fait appel aux tuiles mécaniques.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie multiple
  • Murscalcaire / moellon / enduit / béton / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit en pavillon / toit à longs pans / croupe / noue
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en charpente / escalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie / escalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en maçonnerie / escalier de distribution extérieur / escalier tournant / en charpente
  • Énergiesénergie électrique / achetée
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128
  • Papier à en-tête de la fabrique de montres H. Vuillemin-Régnier & ses Fils, 7 août 1931
    Lieu de conservation : Collection particulière : Michel Simonin, Maîche

Documents figurés

  • Charquemont (Doubs). 11058 - Vue générale aérienne, carte postale, s.n., s.d. [entre 1951 et 1958], Editions aériennes Cim Combier Imp. Macon
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont
  • Prises de vues aériennes de l'IGN (20e siècle). Consultables en ligne via le site du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Bibliographie

  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.
  • Sornay, Lionel. Prosopographie des entreprises horlogères et de leurs financeurs sur le plateau de Maîche 1925-1973. - Besançon : Université de Franche-Comté, 2003. 56 p. : ill. ; 30 cm. Mém DEA : histoire industrielle : Besançon : 2003 ; 51.

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, usine d'horlogerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, entrepôt industriel, logement, magasin industriel, jardin, bassin

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 17 et 19 rue Victor Hugo
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013