Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie Léon Cuenot et ses Fils

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie Léon Cuenot et ses Fils

19 Grande Rue
25 - Les Écorces
Dossier IA25001165 réalisé en 2013

Illustrations

Historique

Débutée en 1914, la construction de la maison est interrompue pendant la première guerre mondiale et ne s'achève qu'en 1919. Le linteau de la porte d'entrée rappelle, outre la date 1914, le nom de ses commanditaires : Charles Cuenot (1859-1950) et Célina Tournier, sa femme. Cuenot était installé depuis 1896 dans la ferme voisine (actuellement 17 et 17 bis Grande Rue), qu'il exploitait et où il fabriquait des fournitures pour l'horlogerie (roues de cylindre). Il développe son activité dans l'atelier aménagé dans l'angle nord-est de la nouvelle maison, bâtie pour ses enfants. Son fils Léon (1889-1966), qui lui succède, décide d'arrêter la fabrication des roues de cylindre (l'échappement à cylindre étant supplanté par celui à ancre) et de fabriquer des montres entières, achetant les pièces et se chargeant du montage. Pour cela, il rachète en 1946 la société de Victor Jeancler et de son associé, à Charquemont (Jeancler en créera une autre par la suite), et fonde le 29 juin de la même année la Sarl Léon Cuenot et ses Fils (au capital de 5 000 F). Outre Léon, cette société réunit Pierre, Charles (qui, diplômé de l'école d'Horlogerie de Besançon, forme ses frères et sa soeur), Raymond, Albert et Jeanne. N'employant qu'une femme, elle fabrique ses montres sous sa propre marque (Cortex, soit Les Ecorces en latin) ou, surtout, sous celle de ses clients. Lorsqu'elle cesse ses activités en 1984, seuls demeurent Raymond et Albert : Charles est parti travailler dans l'horlogerie en Alsace, Pierre chez son gendre Jean Chapuis à la tête de la société Rubis-Précis de Charquemont et Jeanne également dans cette entreprise. Le bâtiment a abrité, à l'étage en surcroît, pendant deux ou trois ans une autre fabrique de montres : celle de Bertrand Feuvrier (né en 1924), habitant la ferme voisine (au n° 17 bis). Feuvrier produit en 1948 et 1949 des montres sous la marque Eclair, sans succès ce qui l'amène à partir travailler à Villers-le-Lac de 1949 à 1955-1956 (il y est associé au dirigeant de la maison Alix Michel en 1949 et 1950), avant d'être embauché par la société Haenni, de Charquemont, où il demeure jusqu'à son départ en retraite en 1984. Doté d'un garage (dans les années 1960 ?), le bâtiment est une simple habitation.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle

Dates

  • 1914porte la date

Description

Le bâtiment, aux murs en moellons calcaires enduits, est coiffé d'un toit à longs pans et pignons couverts. Il compte un sous-sol, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier droit en bois. Le garage (en rez-de-chaussée et avec comble), adossé contre son mur pignon nord, fait appel au parpaing de béton et à la brique ; il est protégé par un toit en appentis. Les couvertures sont réalisées en tuiles mécaniques. L'atelier est éclairé par des baies multiples sur la façade postérieure tandis qu'une fenêtre horlogère, percée dans le pignon sud, donne du jour au comble.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère / baie multiple
  • Murscalcaire / moellon / enduit / béton / parpaing de béton / enduit / brique creuse
  • Toittuile mécanique
  • Étagessous-sol / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / appentis
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier droit / en charpente

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 215 Cadastre de la commune des Écorces (1812-1962)- 3 P 215/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 215/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties (1823-1914)- 3 P 215/4 : Matrices cadastrales des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 215/6 : Matrices cadastrales des propriétés bâties (1911-1962)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 215
  • 50 J 24 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1974
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 24
  • 50 J 25 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1965
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 25
  • 50 J 33 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1947-1979
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 33

Documents figurés

  • [Léon Cuenot travaillant "sur la fenêtre" ("préparage" des dessous de montre)], photographie, s.n., s.d. [vers 1962], tirage photographique 18 x 24 cm
    Lieu de conservation : Collection particulière : Albert Cuenot, Les Ecorces

Bibliographie

  • Groupe d'animation des Écorces. Raconte-moi Les Écorces. - Les Écorces : s.n. [GRANEC], 2002. 163 p. - [2] cartes dépl. h.t. : ill. ; 30 cm. Numéro spécial de la revue trimestrielle Raconte-moi Les Ecorces, édité en décembre 2002 à l'occasion de la sortie du n° 100
  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.
  • Sornay, Lionel. Prosopographie des entreprises horlogères et de leurs financeurs sur le plateau de Maîche 1925-1973. - Besançon : Université de Franche-Comté, 2003. 56 p. : ill. ; 30 cm. Mém DEA : histoire industrielle : Besançon : 2003 ; 51.
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome II. Autour de Maîche et Belleherbe, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1990. 231 p. : cartes postales ; 31 cm.

Témoignages oraux

  • Cuenot Albert et sa femme (née Morel), anciens horlogers, société Léon Cuenot et ses Fils. Les Ecorces
  • Feuvrier Bertrand et sa femme (née Morel), anciens horlogers. Les Ecorces
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéeslogement, atelier de fabrication, garage, jardin

Localisation

  • CommuneLes Écorces
  • Adresse 19 Grande Rue
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013