Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie Faivre puis Pini

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie Faivre puis Pini

5 rue de l' Eglise
25 - Charquemont
Dossier IA25001290 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

La maison est bâtie vers 1904 pour Georges Faivre (1872 ?-1945). Celui-ci est horloger, employant peut-être un ou deux ouvriers à domicile selon la demande et de façon irrégulière, et fils d'horloger : François, son père (François Xavier, marié en 1865 avec Ludivine Célinie Aubry et mort en 1917), a fondé sa fabrique d'assortiments à cylindre (échappements) en 1873. Une publicité de 1906 précise : "Spécialité petites pièces soignées, extra plates. Pivotage sur jauge, interchangeable. Roues et cylindres pivotés et non pivotés pour rhabillage, roues ancres, tampons pivotés et axes". La maison passe vers 1950 à un autre horloger Jean Pini, d'origine suisse, précédemment installé à Villers-le-Lac. Marié en 1936 à Charquemont avec Rose Morel, Pini s'installe à son compte en 1946 ou 1947. Il fabrique tout d'abord des montres à échappement à cylindre (sous la marque Herya) et se met également aux montres à échappement à ancre (marque Janox), dont il se fait une spécialité. Occupant trois personnes, il achète 3 100 ébauches françaises en 1958 (pour 200 ébauches suisses en 1960) et 7 670 ébauches françaises de 1959 à 1961 inclus : 3 750 Cupillard (VC) et 1 885 Parrenin (HP) à Villers-le-Lac, 1 150 Horlogerie de Savoie (HS) et 285 Société européenne de Fabrication d'Ebauches d'Annemasse (Sefea) à Annemasse, 50 Technic Ebauche (TE) et 550 Jeambrun (JEJ) à Maîche. Il cesse son activité vers 1965. Le bâtiment est agrandi entre 1968 et 1975, lors de sa transformation en pharmacie, par la construction d'un corps à l'ouest et d'un garage à l'est. Il abrite actuellement un salon de coiffure.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle
  • Principale3e quart 20e siècle

Description

La maison a des murs de moellons calcaires enduits et un toit en pavillon à couverture de tuiles mécaniques. Elle compte deux étages carrés et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre. La boutique (qui comporte un étage carré) et le garage ont des murs en béton enduit et sont coiffés chacun d'une terrasse en béton.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / béton / enduit
  • Toittuile mécanique / béton en couverture
  • Étages2 étages carrés / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit en pavillon / noue
  • Escaliersescalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128
  • 50 J 38 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1947-1965
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 38

Documents figurés

  • Prises de vues aériennes de l'IGN (20e siècle). Consultables en ligne via le site du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Bibliographie

  • Briselance, Claude-Gilbert. L'horlogerie dans le val de Morteau au XIXe siècle (1789-1914). - 1993. 2 vol., XXXII-398 - III-420 f. : ill. ; 30 cm. Mém. maîtrise : histoire contemporaine : Besançon : 1993
  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  • Feuvrier Bertrand et sa femme (née Morel), anciens horlogers. Les Ecorces
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier, magasin de commerce
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, boutique, garage, stationnement, logement

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 5 rue de l' Eglise
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2014