Patrimoine en Franche-Comté - Château fort, puis haut fourneau de Petit Valay, actuellement logement

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Château fort, puis haut fourneau de Petit Valay, actuellement logement

9 rue du Vieux Château
00 - Valay
Dossier IA00016652 réalisé en 2008

Illustrations

Historique

Si sa date de construction est inconnue, le château fort existe déjà en 1324. Lorsqu'il est acquis par les frères Ménans en 1854, le "Vieux château" se compose de bâtiments ordonnés autour d'une cour rectangulaire, délimitée aux angles par trois tours rondes, dont l'une est à demi arasée. Deux décrets de 1854 et 1857 autorisent Joseph, Simon et Jean Ménans, associés à Charles Bouveret, à établir deux hauts fourneaux dans leur propriété, à l'emplacement présumé du château. Les deux hauts fourneaux sont édifiés dès 1855, sous la même halle, d'après des plans signés de J. Ménans et Bouveret. Un logement patronal est bâti, et des logements ouvriers sont vraisemblablement reconstruits (ou aménagés) dans les dépendances situées entre les tours nord et ouest. La production annuelle de fonte, évaluée à 1400 t, devait utiliser 2400 m3 de minerai et consommer 24 000 stères de bois. En 1856, les frères Ménans et Charles Bouveret adhèrent à la Société des Hauts Fourneaux, Fonderies et Forges de Franche-Comté. A partir de 1866, les fontes seront envoyées par chemin de fer à l'usine-mère de cette société, une forge à l'anglaise située à Fraisans (39). L'établissement métallurgique est acquis en 1880 par la Compagnie des Forges d'Audincourt. La matrice cadastrale signale des travaux d'agrandissement et de destruction, menés sur les bâtiments du haut fourneau et des chaudières, et achevés en 1888. Ces travaux correspondent peut-être au démantèlement de l'un des hauts fourneaux. Le second, arrêté en 1905, est le dernier du département en activité. D'après la même source cadastrale, les installations techniques ("grue de 2500 kg, monte-charge, machine à vapeur, soufflerie et pompes pour les réservoirs supérieurs, forge, perceuse et tours, patouillet") ont été démolies en 1907. En 1900, le haut fourneau produisait 5 t de fonte brute en 24 h. Les bâtiments ont été utilisés jusqu'en 1952 comme entrepôts commerciaux par un négociant en vins. En 1949, un incendie détruit la presque totalité des entrepôts et magasins situés contre les murs d'enceinte sud et est. Le bâtiment des hauts fourneaux, vidé de ces installations, est encore en place. Le site est aujourd'hui habité par un particulier. En 1855, les deux hauts fourneaux sont munis chacun de deux tuyères, dont la soufflerie est actionnée par deux machines à vapeur de 12 et 30 ch. Leurs deux chaudières, placées à la partie supérieure des hauts fourneaux, sont chauffées avec les gaz du gueulard. Les machines à vapeur actionnent également un patouillet, des pompes, et un monte-charge. Les hauts fourneaux emploient 16 personnes en 1893.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 19e siècle
  • Principale4e quart 19e siècle
  • Principale3e quart 19e siècle

Dates

  • 1855daté par source, daté par travaux historiques

Auteurs

  • AuteurJean Ménans, auteur commanditaire  / attribution par travaux historiques
  • AuteurCharles Bouveret, auteur commanditaire  / attribution par travaux historiques

Description

Le logement ouvrier délimite l'aile ouest de la cour. Il est construit en moellon de calcaire enduit, à un étage carré, et est couvert d'un toit à longs pans et demi-croupes. Le logement patronal possède un étage carré ; il est couvert d'un toit deux pans en tuile mécanique. Sa façade antérieure est couronnée d'un fronton triangulaire percé d'une baie semi-circulaire. L'édifice des hauts fourneaux est construit en moellon de calcaire enduit. Sa façade sur cour à deux pignons, marqués chacun d'un fronton triangulaire percé d'une baie semi-circulaire, matérialise la halle de coulée double. Ce bâtiment est flanqué à l'est d'une haute construction qui abritait les écuries au rez-de-chaussée, et le logement du mécanicien et le mécanisme de la soufflerie à l'étage.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / enduit / moellon
  • Toittuile mécanique / tuile plate
  • Étages1 étage carré
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / croupe / demi-croupe
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Énergiesénergie thermique / produite sur place
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents figurés

  • Plan d'un haut-fourneau que MM. [...] se proposent de construire au Vieux Château de Valay [détail de la partie gauche : plan de l'usine]. Papier, plume, lavis, dressé par le géomètre J.F. Bouvard, Valay, le 25 juin 1854.
    Lieu de conservation : Archives nationales, Paris  - Cote du document : F 14 / 4480
  • Plan d'un haut-fourneau que MM. [...] se proposent de construire au Vieux Château de Valay [détail de la partie gauche : plan, coupe et élévation]. Papier, plume, lavis, dressé par le géomètre J.F. Bouvard, Valay, le 25 juin 1854.
    Lieu de conservation : Archives nationales, Paris  - Cote du document : F 14 / 4480
  • Plan d'un haut-fourneau que MM. [...] se proposent de construire au Vieux Château de Valay [détail de la partie gauche : élévation et coupe]. Papier, plume, lavis, dressé par le géomètre J.F. Bouvard, Valay, le 25 juin 1854.
    Lieu de conservation : Archives nationales, Paris  - Cote du document : F 14 / 4480
  • Plan d'un haut-fourneau que MM. [...] se proposent de construire au Vieux Château de Valay [détail de la partie droite : plan, coupe et élévation]. Papier, plume, lavis, dressé par le géomètre J.F. Bouvard, Valay, le 25 juin 1854.
    Lieu de conservation : Archives nationales, Paris  - Cote du document : F 14 / 4480
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)château fort, haut fourneau
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, entrepôt industriel, logement d'ouvriers, logement patronal, écurie
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) logement

Localisation

  • CommuneValay
  • Adresse 9 rue du Vieux Château
  • Milieu d'implantationen village
  • Lieu-dit Petit Valay
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Pesmes

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Roussel Christiane, Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2008

Localisation