Patrimoine en Franche-Comté - Briqueterie, tuilerie Emile Jacob

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Briqueterie, tuilerie Emile Jacob

Illustrations

Historique

1912, création de la société Usine céramique de l'ancien Comté de Bourgogne, qui devient tuileries Emile Jacob en 1920. Construction de la briqueterie suivant les plans de l'architecte Edmond Malo. Remontage d'une maison bourguignonne du 15e siècle pour servir de logement patronal. Début de fabrication des tuiles après 1922. 8000 t de produits en 1925, écoulés par voie ferrée. S.A.R.L. créée en 1946, transformée en S.A. en 1955. Agrandissements de l'usiné en 1924, 1957, 1968 (entreprise Ravoyard) , 1976, 1979 et 1984 (entreprise Rochet Frères). Rachat par la société IRB en 1987 (14 000 m2 couverts). Production : 50 000 t en 1988. Nouvelles extensions en 1988 et 1989 sur la commune de Vincent (D 519, 521, 560, 562, 564, 566, 568, 569). 1922, four Hoffmann dit four Simon. Machine à vapeur remplacée en 1925 par un moteur Ruston, production d'électricité jusque vers 1945. 1959, 2e four Hoffmann, remplacé en 1968 par un four Lingl. 1979, 3 presses pour la fabrication des tuiles, 3 pour les accessoires de couverture. 1980, four construit par l'usine. 1988, nouvelle chaîne de fabrication automatique et four bassin. Une soixantaine d'ouvriers en 1912, 80 en 2 huit en 1970, 100 personnes en 3 huit en 1989. Existence d'un fonds d'archives privées.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle
  • Principale2e quart 20e siècle
  • Principale3e quart 20e siècle
  • Principale4e quart 20e siècle
  • Principale15e siècle

Auteurs

  • AuteurEdmond Malo, architecte  / attribution par travaux historiques, attribution par tradition orale
  • Auteur Ravoyard, entrepreneur  / attribution par tradition orale, attribution par travaux historiques
  • Auteurfrères Rochet, entrepreneurs  / attribution par tradition orale, attribution par travaux historiques

Remploi, Déplacement

  • remploi

Description

Murs alliant moellon calcaire et brique pour les ateliers de fabrication bordant la route. Ouvert par des baies en arc deprimé et des lanterneaux, celui au nord-ouest a un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un comble à surcroît. Pan de fer pour les entrepôts industriels, avec hourdis de brique pour les bâtiments des fours Hoffmann et Lingl, avec parpaing de béton pour celui du four bassin. Logement patronal : pan de bois et hourdis de brique.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie rectangulaire / baie avec arc déprimé
  • Murscalcaire / brique / béton / métal / bois / enduit / essentage de tôle / moellon / parpaing de béton / pan de fer / pan de bois
  • Toittuile mécanique / ciment amiante en couverture / tuile plate / tôle ondulée
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / comble à surcroît
  • Couvrementscharpente métallique apparente / charpente en bois apparente
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / demi-croupe / lanterneau
  • Énergiesénergie thermique / produite sur place / énergie électrique / achetée / énergie électrique / produite sur place / moteur électrique

Documentation

Documents figurés

  • Le séchoir et ses " perchets ". Photographie, 1955.
    Lieu de conservation : Collection particulière
  • Façade ouest de l'usine, milieu des années 1920. Photographie, s.d. [1925]. Dans :" Le Jura ", s.l. [Paris] : s.n. [L'Illustration Economique et Financière], 1925, p. 70.
  • Déchargement du four Hoffmann. Photographie, 1955.
    Lieu de conservation : Collection particulière
  • Ateliers et cheminée vus de l'est. Photographie, 1955.
    Lieu de conservation : Collection particulière
  • Stockage des tuiles cuites en plein air. Photographie, 1955.
    Lieu de conservation : Collection particulière
  • Ateliers et cheminée vus du nord. Photographie, 1955.
    Lieu de conservation : Collection particulière
  • Vue d'ensemble prise de la gare de Commenailles, milieu des années 1920. Photographie, s.d. [1925]. Dans : " Le Jura ", s.l. [Paris] : s.n. [L'Illustration Economique et Financière], 1925, p. 70.
  • Coupe transversale de l'atelier de fabrication (A). Dessin, s.d. [1ère moitié 20e siècle].
    Lieu de conservation : Archives de la société des Tuileries Emile Jacob, Commenailles
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Éléments remarquables atelier de fabrication
  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)briqueterie, tuilerie
  • Parties constituantes non étudiéesbureau, transformateur, atelier de fabrication, four industriel, pièce de séchage, excavation, entrepôt industriel, magasin industriel, aire des produits manufacturés, aire des déchets, atelier de réparation, logement patronal, logement d'ouvriers, infirmerie, cantine, local syndical, local du comité d'entreprise, stationnement, cour, parc, remise

Localisation

  • CommuneCommenailles
  • Milieu d'implantationisolé
  • Lieu-dit la Tuilerie
  • Aire d'étude et cantonJura - Chaumergy

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude1989

Localisation